Mercredi, 5 Août 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les greffiers menacent de délaisser la toge


  [7/11/2012 9:08:40 PM]  | Kiosque |AfreePress | Lu :999 fois | Commenter
 

Togo  - Par courrier en date du 27 juin 2012 adressé au Garde des Sceaux, ministre de la Justice, le corps des greffiers du Togo menace de rentrer en grève si leurs conditions de travail et de vie ne sont pas revues et corrigées avec diligence par le gouvernement togolais, a appris l’Agence Afreepress.




 Dans cette pétition de plusieurs pages (à lire après l’article), les greffiers explicitent leurs exigences en exposant une liste de doléances qu’ils souhaitent voir être satisfaites.

Entre autres demandes, ces fonctionnaires de la justice togolaise exigent de l’Etat que tous les tribunaux et Cours du Togo soient dotés de matériels de bureau et informatiques adéquats et surtout en quantité suffisante, que des crédits de communications suffisants soient alloués aux greffes sur toute l’étendue du territoire togolais et que des matériels roulants soient mis à leur disposition pour les déplacements liés à l'exécution de ce travail.

La connexion à un réseau informatique des greffes dispersés dans toutes les localités du Togo fait également partie de leurs doléances.

Ci-dessous la pétition :

Pétition des greffiers du Togo au garde des Sceaux, ministre de la Justice
Considérant qu'aux termes de l'article 113 de la Constitution de la IVème République, le Pouvoir Judiciaire est indépendant du Pouvoir Exécutif et du Pouvoir Législatif; qu'il est garant des libertés individuelles et des droits fondamentaux des citoyens; Considérant que le GREFFE est un service indispensable et incontournable dans le fonctionnement de ce troisième Pouvoir;

Considérant que malgré le Programme National de Modernisation de la Justice qui était censé régler toutes les difficultés auxquelles sont confrontés aussi bien les justiciables que le personnel au service de notre Justice, les conditions de travail, de vie et de traitement des greffiers se sont davantage dégradées; que c'est ainsi que l'on peut retrouver des greffiers par groupe de trente (30) dans un seul bureau servant également de magasin et de secrétariat; que le greffier togolais ne s'est jamais vu doté par l'Etat de matériel informatique qui est pourtant son outil de travail;

Considérant que de nos jours, la profession de greffier a évolué; que cet agent autrefois de catégorie B appartient aujourd'hui à la catégorie A, voyant ainsi ses prestations et performances améliorées; que le Greffier devrait alors bénéficier des mêmes égards et avantages que d'autres auxiliaires de justice, notamment les Officiers de Police Judiciaire avec lesquels il partage les mêmes risques professionnels; que malgré son dévouement pour sa noble profession, le Greffier togolais n'a jamais bénéficié d'une indemnité de fonction ni de logement ; que par ailleurs, son traitement mensuel est insignifiant et ne peut même pas couvrir son transport dans le mois ; que dans ces conditions, le Greffier n'est assurément pas à l'abri de toutes sortes de manipulations et de la corruption qui affectent le bon fonctionnement de notre justice;

Considérant que le greffier forme avec le magistrat un tandem; qu'ils sont appelés à travailler toujours ensemble et de concert depuis la saisine des Juridictions jusqu'au prononcé des décisions de justice et à la délivrance des expéditions aux justiciables; qu'à cet effet, il ne devrait pas y avoir une trop grande différence de traitement entre ces deux acteurs de la Justice; que si la garantie de l'indépendance du Pouvoir Judiciaire et la lutte contre la corruption passent par la sécurisation du Magistrat de toute dépendance financière, cette situation n'est pas moins vraie concernant le Greffier, son collaborateur direct;

Considérant qu'en dépit des recommandations faites depuis 2005 dans le cadre du Programme National de Modernisation de la Justice, aucune mesure n'a été prise tant sur l'adoption des statuts particuliers devant régir le corps des greffiers du Togo que sur l'amélioration des conditions: de vie, de travail et de traitement de ceux-ci; que c'est toujours avec grand étonnement que les collègues greffiers de l'espace UEMOA apprennent le montant dérisoire du traitement mensuel alloué au greffier togolais;

Considérant qu'au vu de tout ce qui précède;

Nous,

Greffiers du Togo,

Demandons au Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en attendant l'adoption 'dans les meilleurs délais du statut particulier du corps des greffiers du Togo:

• A COURT TERME:

- Que tous les GREFFES des TRIBUNAUX et COURS du TOGO soient dotés d'équipements bureautiques et de matériels informatiques en nombre suffisant pour tous les greffiers;

- Que soit alloué un crédit de communication consistant à tous les GREFFES ainsi qu'un matériel roulant pour l'exécution des convocations et notifications;


• A MOYEN TERME:


- Que des bureaux soient bâtis et -attribués aux greffiers et que soit mis en place un réseau informatique reliant tous les GREFFES des TRIBUNAUX et COURS du TOGO;

- Que les indemnités suivantes nous soient allouées mensuellement:

Indemnités de fonction : 100.000 F CFA

Indemnité de logement : 150.000 F CFA

Indemnité de transport : 160.000 F CFA

Indemnité forfaitaire rétribuant les travaux supplémentaires effectifs : 50.000 F CFA

Indemnité de risques inhérents à l'emploi : 50.000 F CFA

Indemnité de bibliothèque : 60.000 F CFA;

- Que des formations continues soient initiées à l'endroit des Greffiers;

Tenons à relever qu'il serait vivement souhaité qu'avant la vacation judiciaire prochaine (31 Juillet 2012), des dispositions concrètes soient prises pour que la conjugaison des efforts de chacun à l'amélioration des conditions de vie, de travail et de traitement des greffiers contribue davantage à rehausser l'éclat de la Justice togolaise;

Fait à Lomé, le 27 juin 2012
Source : AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Justice ou chasse à l’homme?: le député Ousmane Gaoual Diall activement recherché Les forces de sécurités guinéennes se seraient lancées à la poursuite du député de l’opposition avant même qu’une plainte ne soit déposée contre lui. [ 8/4/2015 ]
Campus Abomey-Calavi: les étudiants pris au piège de leurs revendications Ils étaient dans leur droit de réclamer la programmation des sessions de rattrapage pour les examens universitaires. Les étudiants de l'Université d'Abomey-Calavi étaient tout de même loin de s'imaginer les conséquences indirectes des manifestations qui ont secoué le campus. Blocage des allocations, sommation de vider les résidences universitaires, voilà ce que vivent actuellement les étudiants à l'UAC. [ 8/4/2015 ]
« Gakpo Gblégblé » : activité lucrative à risque Le recyclage des "Gakpo gblégblé" (Fer usé, en mina) est la nouvelle forme d’activité génératrice de revenu qui intéresse un bon nombre de jeunes venus pour la majorité du Niger et d'autres pays de la sous région. Si cette activité assure le quotidien de ces jeunes, elle n’est pas sans risque. [ 8/4/2015 ]
Un jeune marocain meurt asphyxié dans sa tentative de rejoindre l’Espagne à bord d’une valise L’histoire peut paraitre invraisemblable mais c’est pourtant vrai. Il s’agit du triste sort d’un citoyen marocain qui, dans son aventure clandestine vers l’Europe et précisément l’Espagne n’a eu autre ingénieuse idée que de se cacher dans une valise placée dans le coffre d'une voiture à bord d’un ferry. Malheureusement pour lui, ce jeune de 27 ans n’arrivera pas à destination vivant, puisqu’il sera retrouvé mort d’asphyxie. [ 8/4/2015 ]
Pourquoi les surcharges sur le tronçon Lomé- frontière Hilacondji passent inaperçues? Il est constaté depuis des années que la surcharge des passagers sur le tronçon Lomé-frontière de Hilacondji n’a jamais été punie par les agents de sécurité. Est-ce une autorisation du ministère des Transports qui a pourtant interdit la pratique, ou une complicité entre les agents de sécurité postés sur ces routes et les chauffeurs de taxi ? [ 8/4/2015 ]
La sensibilisation des apprentis et domestiques sur les violences basées sur le genre prend son envol grâce au GF2D Selon une l’étude sur les violences basées sur le genre (VBG) diligentée par le ministère de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation en 2010, la prévalence des violences dans les ménages chez les filles de 9 et 18 ans est de 62,5% pour les violences physiques, 91,9% pour les violences psycho-morales, 5,5% pour les violences sexuelles, 25% pour les violences économiques, 21,1% pour les violences institutionnelles et 22,5% pour les discriminations. [ 8/4/2015 ]
Quand Brazzaville passe une commande de tables-bancs en France pour 9 milliards de FCFA L'information fait la Une sur les réseaux sociaux et ce n'est pas sans heurter les Congolais et la diaspora. L’État congolais dans le souci d'équiper les écoles en tables-bancs, aurait passé une commande de 9 milliards de FCFA auprès d'une société française au détriment des entreprises locales. Que comprendre de cette attitude gouvernementale? [ 8/3/2015 ]
Carrefour Déckon à Lomé : le désordre en système Le carrefour Deckon, depuis quelque temps, est en proie à une anarchie qui prive les passants de la liberté de circulation. Qu’attendent les autorités municipales pour taper du poing sur la table? [ 8/3/2015 ]
Macky Sall hué sur un campus: l'État veut situer les responsabilités Les autorités sénégalaises s’activent à mettre la main sur les responsables de huées et de jets de pierres dont ont été victimes le Président de la république et son ministre de l’enseignement supérieur. L'incident s'est produit lors de sa visite d’inauguration des trois nouveaux pavillons construits dans l’enceinte du campus sociale de Cheik Anta Diop d’une capacité de 1044 lits pour un coût global de 5 milliards. [ 8/3/2015 ]
Insécurité grandissante sur plage de Lomé : A quand une Police de la Plage? La sécurité sur la plage de Lomé est de plus en plus menacée. Les citoyens qui s’y rendent pour changer d’air surtout en ces périodes de vacances, le font, la peur au ventre. Jusqu’à quand cette situation d’insécurité sur la plage va-t-elle durer et laisser les autorités en charge de la sécurité indifférentes? [ 8/3/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com