Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:50:00 PM Vendredi, 23 Février 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Manifestation du CST ce mardi à Lomé : Des jeunes femmes nues en démonstration devant les forces de l’ordre


  [8/28/2012 9:04:51 PM]  | Kiosque | MO5-Togo | Lu :26977 fois | Commenter
 

En prélude à la manifestation qui verra les femmes togolaises exhibées leur nudité dans les jours à venir pour exprimer leur ras le bol sur les dirigeants togolais, certaines jeunes femmes, face à la barbarie et l’oppression que leur font subir les forces de l’ordre et de sécurité, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces derniers, en signe de profanation, lors de la manifestation du Collectif « Sauvons le Togo » (CST), organisée dans la capitale togolaise, ce mardi 28 août 2012, a constaté un reporter du mo5-togo.com.




 Répondant à l’appel du CST en se fondant sur l’article 150 de la constitution togolaise, qui stipule en ses alinéas 2 et 3 que : «En cas de coup d’État ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs. »
Des militants et sympathisants du CST, ont une fois encore, bravé la peur et ont ainsi répondu nombreux à l’appel de leurs responsables. Déjà à 8 heures du matin, le site de Bè Château où devait débuter la manifestation, grouillait de monde. Puis, vint sur les lieux le député de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Responsable à l’organisation dudit Collectif, Robert Olympio. Ce dernier sera très vite interpellé par la gendarmerie, ce qui monta d’un cran la colère des manifestants. C’est dans cette atmosphère surchauffée que, certaines jeunes femmes pour extérioriser leur colère vis-à-vis du pouvoir, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces forces de l’ordre et de sécurité, comme pour les maudire.

Ces hommes en treillis, visiblement prêts aussi à en découdre avec les manifestants, n’ont pas hésité à faire usage des gaz et grenade lacrymogène ainsi que des balles en caoutchouc pour les disperser. Nombreux ont été les manifestants qui ont été blessés gravement.

Dans la foulée, les forces de l’ordre et de la sécurité ont également procédé à des arrestations de manifestants, sympathisants et d’innocents qui passaient. Il est à souligner que le quartier de Bè a été une fois encore le théâtre des tirs de gaz et de grenade lacrymogène ainsi que de balles en caoutchouc.

Jusqu’en fin de l’après-midi, la ronde des véhicules de la police et de la gendarmerie pourchassant et blessant sévèrement les manifestants est encore visible à Bè Château et ses environnants.
Source : | MO5-Togo


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Arrestation musclée des trois journalistes de Maliactu par des hommes armés Communiqué de Maliactu suite à l’arrestation musclée des trois (3) journalistes par des hommes. [ 2/23/2018 ]
Droits Humains: Un rapport accablant sur le Togo Rendu publique le 18 février 2018, le rapport relève le recours excessif à la force, des manquements liés aux droits à la liberté d’expression et une impunité en cours au pays. [ 2/23/2018 ]
Evènements de Bloléquin: plusieurs mesures prises pour le retour définitif à la paix Suite aux événements malheureux survenus à Bloléquin le samedi 17 février dernier, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures visant le retour définitif au calme et à faire toute la lumière sur l’incident. Une annonce à la nation prochaine du président Alassane Ouattara est attendue à cet effet. [ 2/23/2018 ]
A Gbodjomé, la réintronisation d’un chef au centre d’une vive tension A Gbodjomé, une localité située dans la préfecture des Lacs, deux famille se disputent le trône de la chefferie traditionnelle de sorte que la réintronisation de Kokou Atti demain risque de dégénérer. [ 2/23/2018 ]
7 OSC appellent à la réussite du dialogue Sept organisations de la société civile (WANEP-TOGO, CNSC-TOGO, ACAT-TOGO, CACIT, REPSFECO-TOGO, CEJP-TOGO, SADD) interpellent les participants au dialogue sur la nécessité que les travaux réussissent. [ 2/23/2018 ]
Presse nationale: de nouveaux directeurs généraux à la RTB et aux Editions Sidwaya La direction générale de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) change de main. Désormais c’est Pascal Thiombiano qui en a la charge. Mr Mahamadi Tiegna est nommé aux Editions Sidwaya.  [ 2/22/2018 ]
Corruption dans le public : le Togo au 25è rang africain selon Transparency International Le rapport annuel de Transparency International a été rendue public ce mercredi. L’Afrique subsaharienne selon le rapport est mauvaise élève dans la lutte contre la corruption. [ 2/22/2018 ]
Infrastructures: l’Echangeur "Diori Hamani" opérationnel d’ici le 15 mars Bonne nouvelle pour les usagers de la capitale nigérienne. Pour plus de fluidité dans la circulation, l’échangeur "Diori Hamani" très bientôt opérationnel. [ 2/22/2018 ]
RSF soutient la 'Journée sans presse' au Tchad Reporters sans frontières (RSF) soutient les médias tchadiens qui ont cessé de diffuser et de publier pendant une journée pour dénoncer les agressions subies par les journalistes et les récentes fermetures de radios communautaires. [ 2/22/2018 ]
Création des Communes :le Togo sur des braises/De vives tensions dans le Wawa et le Zio Depuis que la nouvelle loi «controversée» sur la décentralisation a été votée par la majorité parlementaire RPT/UNIR, la tension monte dans les communautés. Des cadres véreux (appartenant au parti au pouvoir, ndlr) de ces localités font usage de cette loi selon leurs desiderata, créant ainsi des frustrations au sein des populations. Lorsque dans la préfecture de Wawa, les populations de Klabe-Efoukpa et d’Okou sont à couteaux tirés, le ton monte et se durcit entre Mission Tové et Kovié. Aux manoeuvres, des pontes du pouvoir sont cités.  [ 2/22/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .