Dimanche, 25 Juin 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Manifestation du CST ce mardi à Lomé : Des jeunes femmes nues en démonstration devant les forces de l’ordre


  [8/28/2012 9:04:51 PM]  | Kiosque | MO5-Togo | Lu :26320 fois | Commenter
 

En prélude à la manifestation qui verra les femmes togolaises exhibées leur nudité dans les jours à venir pour exprimer leur ras le bol sur les dirigeants togolais, certaines jeunes femmes, face à la barbarie et l’oppression que leur font subir les forces de l’ordre et de sécurité, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces derniers, en signe de profanation, lors de la manifestation du Collectif « Sauvons le Togo » (CST), organisée dans la capitale togolaise, ce mardi 28 août 2012, a constaté un reporter du mo5-togo.com.




 Répondant à l’appel du CST en se fondant sur l’article 150 de la constitution togolaise, qui stipule en ses alinéas 2 et 3 que : «En cas de coup d’État ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs. »
Des militants et sympathisants du CST, ont une fois encore, bravé la peur et ont ainsi répondu nombreux à l’appel de leurs responsables. Déjà à 8 heures du matin, le site de Bè Château où devait débuter la manifestation, grouillait de monde. Puis, vint sur les lieux le député de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Responsable à l’organisation dudit Collectif, Robert Olympio. Ce dernier sera très vite interpellé par la gendarmerie, ce qui monta d’un cran la colère des manifestants. C’est dans cette atmosphère surchauffée que, certaines jeunes femmes pour extérioriser leur colère vis-à-vis du pouvoir, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces forces de l’ordre et de sécurité, comme pour les maudire.

Ces hommes en treillis, visiblement prêts aussi à en découdre avec les manifestants, n’ont pas hésité à faire usage des gaz et grenade lacrymogène ainsi que des balles en caoutchouc pour les disperser. Nombreux ont été les manifestants qui ont été blessés gravement.

Dans la foulée, les forces de l’ordre et de la sécurité ont également procédé à des arrestations de manifestants, sympathisants et d’innocents qui passaient. Il est à souligner que le quartier de Bè a été une fois encore le théâtre des tirs de gaz et de grenade lacrymogène ainsi que de balles en caoutchouc.

Jusqu’en fin de l’après-midi, la ronde des véhicules de la police et de la gendarmerie pourchassant et blessant sévèrement les manifestants est encore visible à Bè Château et ses environnants.
Source : | MO5-Togo


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

.

Dans la même rubrique

Un chèque de 14 millions de F CFA d’Orabank en faveur du programme PDCplus Elargir l’accès des communautés démunies aux infrastructures socioéconomiques de base et aux filets de protection sociale. Tel est l’objectif du Programme de Développement Communautaire et des filets sociaux (PDCplus) qui vient de bénéficier d’un accompagnement financier d’Orabank. Cette institution bancaire a remis vendredi 23 juin 2017 à Lomé, un chèque de 14.025.000 FCFA au projet PDCplus, une somme destinée à assurer une journée de repas scolaire à 85.000 élèves bénéficiaires du programme sur toute l’étendue du territoire togolais. [ 6/24/2017 ]
Déclaration des OSC engagées pour la libération des deux étudiants, toujours en détention à la prison civile de Lomé   [ 6/24/2017 ]
Michel Gbagbo et Guillaume Soro en vedette à la Une de la presse ivoirienne Michel Gbagbo, fils de l’ancien chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et le chef du parlement ivoirien attendu à Bouaké dans le cadre de la commémoration de l’attentat contre l’avion qui le transportait en 2007 à Bouaké, sont en vedette à la Une des journaux ivoiriens parus ce samedi sur toute l’étendue du territoire nationale. [ 6/24/2017 ]
Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent le gros de leurs commentaires au traitement de la situation de familles syriennes bloquées à la frontière entre l’Algérie et le Maroc, à l’action du gouvernement, aux enjeux de la recherche scientifique au Maroc, à la réforme de l’école et au développement du monde rural. [ 6/24/2017 ]
Thomas Sankara et actions sociales au menu de la presse burkinabè La presse burkinabè commente, ce samedi, l’actualité relative à des cérémonies de remise de soutien à des personnes vulnérables, sans oublier l’audience accordée par le président Kaboré au comité international pour le mémorial Thomas Sankara. [ 6/24/2017 ]
Bientôt du travail à haute intensité de main d’œuvre pour 11 350 personnes Il sera lancé le 1er juillet prochain, le Programme Haute intensité de main d’œuvre (HIMO). Ledit programme ambitionne le recrutement de plus d’un millier de personnes. [ 6/24/2017 ]
RAM: un co-pilote décède des suites d’un malaise cardiaque Un drame s’est produit à bord du vol AT276 le vendredi 23 juin. Pris d’un malaise cardiaque, le jeune co-pilote Mohamed Assabaane a trépassé faute de soins spontanés. [ 6/24/2017 ]
L’actualité politique en exergue dans les quotidiens sénégalais Les quotidiens sénégalais parvenus samedi à APA accordent un traitement de faveur à l’actualité politique. [ 6/24/2017 ]
Comité international pour le Mémorial Thomas Sankara: la section nationale reçue par le Président du Faso Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, le vendredi 23 juin 2017 à Ouagadougou, la section nationale du Comité international pour le Mémorial Thomas SANKARA. [ 6/24/2017 ]
« L’Islam est une religion de tolérance et de paix et non une religion de violence », déclare le Président du Faso à la rupture collective du jeûne à Kosyam Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a assisté à la cérémonie de rupture collective du jeûne à la Présidence du Faso, le jeudi 22 juin 2017. Le chef de l’Etat avait à ses côtés pour réaffirmer sa solidarité à la communauté musulmane, le représentant de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME), le Pasteur Samuel YAMEOGO, le Cardinal Philippe OUEDRAOGO et le représentant du Mogho Naaba Baongho. Etaient également présents à la rupture collective, le Premier ministre Paul Kaba THIEBA et des membres du gouvernement. [ 6/24/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | . |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .