Mercredi, 8 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Manifestation du CST ce mardi à Lomé : Des jeunes femmes nues en démonstration devant les forces de l’ordre


  [8/28/2012 9:04:51 PM]  | Kiosque | MO5-Togo | Lu :24176 fois | Commenter
 

En prélude à la manifestation qui verra les femmes togolaises exhibées leur nudité dans les jours à venir pour exprimer leur ras le bol sur les dirigeants togolais, certaines jeunes femmes, face à la barbarie et l’oppression que leur font subir les forces de l’ordre et de sécurité, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces derniers, en signe de profanation, lors de la manifestation du Collectif « Sauvons le Togo » (CST), organisée dans la capitale togolaise, ce mardi 28 août 2012, a constaté un reporter du mo5-togo.com.




 Répondant à l’appel du CST en se fondant sur l’article 150 de la constitution togolaise, qui stipule en ses alinéas 2 et 3 que : «En cas de coup d’État ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime constituent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs. »
Des militants et sympathisants du CST, ont une fois encore, bravé la peur et ont ainsi répondu nombreux à l’appel de leurs responsables. Déjà à 8 heures du matin, le site de Bè Château où devait débuter la manifestation, grouillait de monde. Puis, vint sur les lieux le député de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Responsable à l’organisation dudit Collectif, Robert Olympio. Ce dernier sera très vite interpellé par la gendarmerie, ce qui monta d’un cran la colère des manifestants. C’est dans cette atmosphère surchauffée que, certaines jeunes femmes pour extérioriser leur colère vis-à-vis du pouvoir, n’ont pas hésité à se mettre nues devant ces forces de l’ordre et de sécurité, comme pour les maudire.

Ces hommes en treillis, visiblement prêts aussi à en découdre avec les manifestants, n’ont pas hésité à faire usage des gaz et grenade lacrymogène ainsi que des balles en caoutchouc pour les disperser. Nombreux ont été les manifestants qui ont été blessés gravement.

Dans la foulée, les forces de l’ordre et de la sécurité ont également procédé à des arrestations de manifestants, sympathisants et d’innocents qui passaient. Il est à souligner que le quartier de Bè a été une fois encore le théâtre des tirs de gaz et de grenade lacrymogène ainsi que de balles en caoutchouc.

Jusqu’en fin de l’après-midi, la ronde des véhicules de la police et de la gendarmerie pourchassant et blessant sévèrement les manifestants est encore visible à Bè Château et ses environnants.
Source : | MO5-Togo


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L’homme d’affaires mauritanien, Ould Bouamatou, dans le viseur du fisc Visiblement, le célèbre homme d’affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou, exilé depuis déjà trois ans au Maroc et suite à sa tombée en disgrâce aux yeux du pouvoir de Nouakchott, n’est pas au bout de ses peines avec les autorités de son pays. [ 7/7/2015 ]
ADDI/ Communiqué relatif au drame survenu à l’usine WACEM à Tabligbo Le Comité de Direction du parti Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), dans un communiqué rendu public ce 6 juillet, déplore le drame de WACEM survenu ce 30 juin à Tablogbo. [ 7/7/2015 ]
WACEM/FORTIA: Faut-il nécessairement un drame avant de prendre en compte les revendications des ouvriers ? Cela fait déjà une semaine que les populations de Tabligbo sont sous le choc suite à l’explosion de l’usine de WACEM qui a fait 5 morts et 1 blessé grave. Malgré cette tragédie, les autorités passent toujours sous silence les conditions de travail et de vie des ouvriers de ces deux usines de cimenterie. [ 7/7/2015 ]
Examen de BTS : Près de 6 000 candidats inscrits cette année Ils sont près de 6 000 candidats dont 2 252 filles qui prennent part aux épreuves de l’examen de Brevet Technicien Supérieur (BTS) depuis hier sur toute l’étendue de territoire. [ 7/7/2015 ]
Une manifestation de professeurs dispersée manu militari C’est devant la Primature que des professeurs des Universités de la République Démocratique du Congo (RDC) ont manifesté ce lundi pour réclamer le payement de leurs arriérés de salaire. Une manifestation violemment réprimée par les forces de l’ordre causant des blessés dans le rang des enseignants. [ 7/7/2015 ]
Un accident de la route a tué 30 personnes à Kogi 30 personnes ont perdu la vie sur la route hier lundi dans l’État central de Kogi. Un bus de luxe est entré en collision avec un camion sur une autoroute. [ 7/7/2015 ]
Carburant de contrebande:Les courses poursuites entre policiers et vendeurs de « Boudè » recommencent Oubliés pour un temps, en raison de l’élection présidentielle du 25 avril dernier, les vendeurs de « Boudè » (essence frelaté), sont à nouveau à couteaux tirés avec les forces de l’ordre. L’opération entonnoir mis en place par les autorités pour décourager ceux qui exercent ce commerce jugé illicite, a repris et des courses poursuites sont de mises dans certaines localités du pays.  [ 7/7/2015 ]
Marche silencieuse après l’explosion à WACEM La ville de Tabligbo, secouée la semaine dernière par une forte explosion d’une citerne contenant du fuel au sein de l’usine de cimenterie de West African Cement (WACEM), a connu mouvement inhabituel ce samedi 4 juillet 2015. [ 7/7/2015 ]
ANPE : Un préavis de 48 heures de grève du personnel Un préavis de grève 48 heures est actuellement sur le bureau du Directeur général du l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE). Le personnel de cette agence réclame l’amélioration des conditions des agents en situation de précarité. Lecture ! [ 7/7/2015 ]
Jacob Ichola remplace Idrissou Bako à la tête du SONAPRA Sans directeur depuis avril 2015, la Société nationale de promotion agricole (Sonapra) vient d'avoir un nouveau directeur général. Le précédent Directeur Général Idrissou Baka est désormais député à l'Assemblée nationale. [ 7/6/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com