25 C
Canada
Friday, June 25, 2021
Accueil ACTUALITES Société Togo-Pascal Kossivi Dossouvi : « Nous sommes sûrs que sur le continent,...

Togo-Pascal Kossivi Dossouvi : « Nous sommes sûrs que sur le continent, il y a des solutions adaptées »

Coach consultant et président de la Synergie des jeunes leaders pour le développement de l’Afrique, Pascal Kossivi Dossouvi organise le 1er sommet des jeunes bâtisseurs à Lomé en août prochain. En attendant cette rencontre internationale, il donne ici quelques aperçus.

Dans quel domaine intervient l’association ?

La Synergie intervient dans l’éducation, la formation, l’humanitaire, le social. Nos plus grandes activités tournent autour de la formation. Nous formons en entrepreneuriat, en leadership, en coaching, en informatique, en langue, entre autres.

Pourquoi avez-vous décidé de créer cette association ?

A la base, je suis coach consultant conférencier. Quand nous faisons les formations, les jeunes se plaignent de la cherté de la formation. Et c’est là qu’est venue l’idée de créer une association pour essayer de les accompagner en offrant des formations gratuites avec des partenaires. Pour la petite histoire, l’association a été lancée avec l’apport de l’ex-ambassadeur d’Egypte Karim Sherif le 17 août 2017 à l’Hôtel 2 Février de Lomé. C’était lors d’une formation quasi gratuite qu’il a financée. Une formation en entrepreneuriat où il était venu raconter son expérience, de son parcours. Et ça c’est la particularité de nos formations. Nous invitons toujours des modèles de réussite pour venir partager avec les jeunes.

Quelle est la catégorie de jeune que vous formez ?

La tranche d’âges c’est de 15 à 45 ans. La plupart que nous avons déjà eue lors de nos formations étaient de 15 à 30 ans. Les jeunes de 40 ans et plus sont des modèles de réussites. Par exemple, Dr Kodom, Eugène Atigan, Alexandre de Souza qui ont déjà participé à une de nos formations.

Nous avons choisi cette tranche d’âge parce que nous disons que l’Afrique de demain, c’est la jeunesse d’aujourd’hui. Et si nous voulons avoir une nouvelle Afrique demain, un Togo demain, il faut former les jeunes d’aujourd’hui, il faut les préparer pour qu’ils soient plus productifs, qu’ils participent au développement. La jeunesse a un poids qu’elle ne maîtrise pas et pour nous il est important d’éduquer cette jeunesse-là pour le développement de nos pays et de notre continent.

Pourquoi ce sommet ?

Nous avons remarqué que nous avons un problème au Togo et ce problème ce n’est pas que nous jeunes rêvons d’une grande vie, mais on y va individuellement. Or, cet adage nous enseigne qu’une seule brindille de balaie ne peut balayer la chambre, mais un balai. Dès lors pourquoi ne pas ne pas être uni, pourquoi ne pas arriver à créer un réseau entre nous et essayer d’apporter nos contributions, de participer au développement de nos pays et de notre continent. Le sommet, c’est pour rassembler les jeunes et après créer entre nous un réseau d’échanges, de partages et qui proposent de solutions à nos pays, à notre continent et qui participent à son développement.

Qui sont attendus à ce sommet ?

Tous les jeunes africains. Des leaders, des entrepreneurs, des étudiants qui ont envie de se développer eux-mêmes et de voir leurs pays et leur continent se développer sont attendus. Nous sommes à la phase des inscriptions et avons déjà dix nationalités représentées. Les inscriptions se font sur notre page Facebook. Le sommet se tient les 5, 6, 7 août 2021 à Lomé à l’hôtel Onomo, 2 Février, le siège d’Ecobank ETI.

Qu’attendez-vous à l’issue de ce sommet ?

Une jeunesse dynamique, prête à tout pour le développement de son pays et du continent. Une jeunesse africaine qui apporte des solutions. Nous allons soumettre aux partenaires de développement et au Chef de l’Etat des propositions. Une jeunesse engagée et qui a soif de développement. Une jeunesse qui, lorsqu’elle sera à des postes de responsabilité, fera les choses autrement. C’est la jeunesse dont nous rêvons.

Est-ce que le sommet sera périodique ?

En réalité, la première édition devait se tenir l’année passée, mais à cause de la pandémie on l’a reporté sur cette année. On se voit déjà en 2075, c’est-à-dire, tenir le sommet chaque année dans chaque pays d’Afrique. Cette année, c’est le Togo, l’année prochaine, ce sera un autre pays. Nous voulons faire le tour du continent.

Selon vous quel doit être la participation d’un jeune africain dans cette lutte contre le Covid ?

Nous disons que c’est le moment idéal pour organiser un tel somment. Parce que cette pandémie toutes les solutions, les propositions qu’on nous fait viennent de l’extérieur même quand l’Africain essaie de faire une proposition, ce n’est pas trop considéré parce qu’on ne parle pas d’une même voix. Pour nous, c’est le moyen idéal pour nous jeunes est de faire des propositions. Nous sommes sûrs que sur le continent, il y a des solutions adaptées.

On dit souvent que la jeunesse, c’est l’insouciance. Ça ne devrait pas être une tâche aisée pour vous. Comment vous vous prenez pour les encadrer ?

Nous l’avons compris depuis 2017 lors de nos formations gratuites au cours desquelles des modèles de réussite parlent de leurs expériences. Mais il y a toujours des jeunes qui trouvent des excuses. Mais nous sommes patients et sûrs qu’on va y arriver. On ne cherche pas tout de suite à convaincre ou à ramener mille jeunes. Tous les jeunes ne vont pas comprendre tout de suite mais s’il y a un jeune qui comprend, nous avons déjà réussi.

Selon vous y a-t-il une politique de la jeunesse qui se fait ?

Il y a des mécanismes que l’Etat a créés pour accompagner les jeunes que ce soit en entrepreneuriat ou en emploi. Mais qu’elle est l’efficacité de ces mécanismes-là ? Nous pensons que l’Etat peut faire mieux. On a créé la dernière le Haut conseil de l’emploi mais combien de jeunes ils ont invité pour le lancement. Il faut impliquer la jeunesse. Nous avons fait l’année passée une proposition sur la consommation locale, Dieu merci ça a été pris en compte

Pour conclure

J’invite tous les jeunes togolais et africains à participer à ce sommet. Nous aurons, des conférences, des tables rondes, des formations 30 modèles de réussite sont attendus, des invités spéciaux, le livre de Gervais Djondo sera présenté aux jeunes.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022