25 C
Canada
Monday, April 22, 2024
Accueil ACTUALITES Bénin-Deuil : l’ancienne première dame Rose-Marie Vieyra Soglo n’est plus

Bénin-Deuil : l’ancienne première dame Rose-Marie Vieyra Soglo n’est plus

Le Bénin est en deuil et plus singulièrement, la famille Soglo. Rosine Vieyra Soglo est passée de vie à trépas ce 25 juillet 2021. Elle été âgée de 87 ans.

La triste nouvelle a été évoquée par le Chef de l’Etat Patrice Talon sur sa page Facebook. « Femme engagée, Rosine VIEYRA SOGLO aura marqué la vie politique de notre pays pendant de longues années.

Nous garderons d’elle l’image d’une femme brave et exceptionnelle. Paix à son âme.

« Au nom de la Nation, je présente mes condoléances attristées au Président SOGLO, aux enfants Léhady et Galiou, ainsi qu’aux familles VIEYRA et SOGLO » a écritPatrice Talon.

L’ancienne première dame du Bénin (1991-1996) et Doyenne d’âge de l’assemblée nationale (1999 à 201) est décédée des suites d’une courte hospitalisation au centre de santé à Cotonou.

« L’Honorable Rosine Vieyra SOGLO, Présidente de la Renaissance du Bénin. Intrépide patriote, Maman a été de tous les combats pour l’épanouissement de la Femme Africaine. Elle a marqué notre conscience collective, l’Histoire du peuple béninois dans la construction et le renforcement de notre Démocratie. Depuis la Conférence Nationale, nonobstant son âge avancé, elle a continué le combat pour la restauration de cette Démocratie, de l’Etat de Droit et du respect des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales », remémore l’ancien président Yayi Boni.

Pour ce dernier, « notre chère maman a eu une vie bien remplie. La flamme qu’elle a allumée doit être entretenue par notre jeunesse ».

A.L

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.