25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Santé Gabon-Ali Bongo, victime d'AVC, n’est pas inapte selon la Cour de cassation

Gabon-Ali Bongo, victime d’AVC, n’est pas inapte selon la Cour de cassation

Alors que l’état de santé du président gabonais inquiète particulièrement l’organisation citoyenne Appel à Agir et qu’elle demande à la justice une expertise médicale, celle-ci lui oppose de nouveau un non-recevoir.

Victime d’un Accident vasculaire cérébral (AVC) en 2018, aux conséquences visibles jusqu’aujourd’hui, Ali Bongo s’accroche à son poste. Appel à Agir ne le trouve plus apte à continuer à assumer la fonction suprême. L’organisation citoyenne se réfère à la Cour de cassation pour qu’elle autorise une expertise médicale du successeur d’Omar Bongo Ondimba (OBO). Peine perdue.

« Les hauts-magistrats ont, eux aussi, refusé de dire le droit. Nous considérons à ce moment-là avoir épuisé toutes les voies de recours internes et donc nous allons certainement nous retourner vers les juridictions internationales », déplore Me Iréné Mezui Mba, avocat du mouvement Appel à Agir.

A contrario, Me Gisèle Eyue Békalé, l’une des trois avocates du président du Gabon, se réjouit. « Il s’agit là d’une défaite cuisante pour Appel à Agir qui n’a pas cessé de traîner le nom du président de la république dans la boue et porter atteinte à son honneur et à sa considération », ajoutant être « ravie et très satisfaite de ce verdict de l’assemblée plénière de la Cour de cassation du Gabon ».

Si aucun autre recour n’est plus possible dans cette affaire, beaucoup continuent à réclamer que la vacance du pouvoir soit constatée à cause de l’état de santé dégradant d’Ali Bongo qui peine à se mouvoir.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.