25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Faits divers – Une Ougandaise de 70 ans donne naissance à des...

Faits divers – Une Ougandaise de 70 ans donne naissance à des jumeaux

Safina Namukwaya vient de donner vie à des jumeaux, un garçon et une fille. Cette Ougandaise de 70 ans a accouché à 120 km de chez elle, dans un hôpital de Kampala. Malgré son âge avancé, la septuagénaire dit avoir mené à terme sa grossesse sans encombres. « Je suis très heureuse d’avoir des jumeaux,  j’ai bien suivi ma grossesse, en étant pleinement épanouie », a-t-elle confié. 

Safina a vécu son existence avec le projet de concevoir un enfant. Mais dans sa communauté elle est désormais considérée comme « maudite », et ressent le mépris des autres au regard de sa grossesse tardive : « Les gens manquent de respect à votre égard. Ils vous maltraitent. En disant par exemple ‘cette chose n’aurait jamais pu accoucher ».

Le Docteur Edward Tamale Sali, qui a accompagné Safina pendant son accouchement, estime que « C’est un exploit de pouvoir donner naissance à des jumeaux » à cet âge, mais ce n’est pas inédit.

« L’âge n’est qu’un chiffre. Une jeune femme peut aussi mourir de complications liées à la grossesse. Et une femme âgée, si elle est en bonne santé, peut aussi survivre », explique le médecin.

Safina est tombée enceinte grâce à la fécondation in vitro (FIV). Elle a bénéficié d’un suivi médical au centre de fertilité de Kampala. L’établissement vante cette prouesse jamais atteinte sur le continent africain.

« Je sais que certains pensent que si cette femme a 70 ans, elle risque de mourir plus tôt et que les enfants seront livrés à eux-mêmes. Ce n’est donc pas une bonne chose d’encourager des femmes de cet âge à concevoir un enfant » ajoute le Docteur Edward.

Safina est tout de même anxieuse, n’ayant pas de nouvelles du père de ses jumeaux, elle ne sait pas comment elle pourra subvenir seule aux besoins de sa famille.

Africanews

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.