25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES FTF : le prochain congrès électif fixé au 3 février 2024 à Atakpamé

FTF : le prochain congrès électif fixé au 3 février 2024 à Atakpamé

On connait depuis quelques heures la date du prochain congrès ordinaire électif de la Fédération togolaise de football (FTF). Il aura lieu le samedi 3 février 2024 dans la ville d’Atakpamé.

L’instance faîtière indique dans une note circulaire signée par Hervé Agbodan, son Secrétaire général, et adressée à ses membres, les dates clés de l’assemblée générale élective de 2024.

Le document souligne que tout a démarré ce lundi 4 décembre avec la précision sur la date choisie et le lieu de la rencontre électorale. Le 19 décembre prochain est la date butoir pour soumettre les candidatures.

Voici le calendrier officiel du processus électoral

4 décembre 2023 : Information sur le lieu et la date du Congrès ordinaire électif

19 décembre 2023,  soit 45 jours avant le congrès ordinaire électif : Date limite de dépôt des candidatures (listes)

24 décembre 2023 : Examen des candidatures et publication des listes provisoires

29 décembre 2023 : Information des candidats après examen des candidatures

30 décembre 2023 au 2 janvier 2024 : Période de recours

6 janvier 2024 : Date limite d’examen des recours par la Commission de recours en matière électorale

18 janvier 2024 : Diffusion des listes définitives

3 février 2024 : Date du Congrès ordinaire électif

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.