25 C
Canada
Friday, December 2, 2022
Tags 19 août 2017

Tag: 19 août 2017

Togo-19 août 2017: Un lointain souvenir

19 août 2017, 19 août 2022. Voici cinq (05) ans jour pour jour que Tikpi Atchadam a fait une percée remarquable sur la scène politique et déclenché un mouvement de contestation porteur d’espoirs les plus fous. Mais tel qu’apparu, Tikpi Atchadam a disparu de la circulation, comme un OVNI (objet volant non identifié). Laissant nombre de Togolais sur leur soif, avec un sentiment de goût d’inachevé.

La Voix du Peuple du 19 août 2022

Nouvelle édition de l'émission "La Voix du Peuple" ce 19 août 2022 sur la radio Kanal K et Avuleté. L'actualité sociopolitique togolaise au menu.

Togo- Tikpi Atchadam aux Togolais : « Faites le deuil des élections et préparez-vous à conclure la lutte »

Aujourd’hui 19 août 2022, cela fait cinq (05) ans jour pour jour que le Parti national panafricain (PNP) avait déclenché un grand mouvement de contestation populaire le 19 août 2017. L’initiateur Tikpi Atchadam fut obligé de partir en exil déjà en octobre de cette année-là. Depuis quelque temps, l’opinion est sans nouvelle de lui. Mais à l’occasion de ce 5e anniversaire, il a refait signe de vie. Et c’est à travers un message audio à la veille de cet anniversaire hier jeudi 18 août, comme il en avait entre-temps l’habitude. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Tikpi Atchadam reste fidèle à sa démarche, celle de la rue pour faire plier le régime en place.

Salifou Tikpi Atchadam sort de son silence et martèle: “Le COVID19 ne saurait constituer un rempart de protection pour le régime illégal et illégitime...

Salifou Tikpi Atchadam, c´est l´homme politique de l´opposition, leader du Parti National Panafricain (PNP) qui avait initié le mouvement du 19 août 2017. Ce jour-là, surpris par des manifestations monstres au pays et dans la diaspora, le régime Gnassingbé fit ce qu´il sait faire de mieux: la répression tous azimuts et aveugle qui continue jusqu´à ce jour. Militants et responsables des partis politiques de l´opposition, surtout ceux du PNP, sont pourchassés jusque dans leurs derniers retranchements. Le leader du parti à l´emblème du cheval, Salifou Tikpi Atchadam, devenu la bête noire du régime qui cherchait à l´abattre, choisit de se faire discret. D´aucuns le croient en Guinée, certains le soupçonnent au Togo, d´autres croient qu´il serait en Europe.
- Advertisment -

Most Read