25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil Société Togo-Deux journaux au tribunal ce matin

Togo-Deux journaux au tribunal ce matin

Deux journalistes de Liberté et un de Fraternité sont convoqués dans la matinée de ce mercredi 3 février 2021 au Tribunal de Lomé à la suite d’une plainte déposée par la société Scan Mines Togo.

La société allemande Scan Mines Togo, une filiale du groupe HeidelbergCement, a porté plainte contre le Directeur de publication et un Rédacteur du quotidien “Liberté” et le Directeur de publication de “Fraternité”, les accusant de diffamation dans leurs papiers relatifs à l’affaire de dédommagement des propriétaires terrains de la zone minière de Sika-Kondji.

Le confrère togoscoop précise que « dans leur parution parlant du dédommagement des propriétaires terrains, ces journaux avaient fait état de la volatilisation d’environ 135 millions de F CFA destinés à ces propriétaires. Version que dément la société qui a porté plainte contre les journaux ».

Une première audience s’est déroulée le 25 novembre 2020. Et « n’a pas permis de vider le contentieux. La prochaine séance est prévue pour ce matin » de ce 3 février 2021, ajoute le journal en ligne.

Dans cette affaire d’indemnisation des propriétaires des terrains sur lesquels Scan Mine-Togo exploite le clinker, certains continuent de dénoncer des irrégularités, notamment dans les paiements effectués en deçà des prix prévus, le refus d’indemniser certains ayants droit, entre autres.

Des griefs que rejette l’accusé, affirmant avoir toujours respecté les dispositions légales en vigueur dans le pays en matière donc de l’expropriation de terre. En effet, pour Jean Adoléhoumé, le Directeur administratif de Scan-Togo, « l’indemnisation est faite en fonction de la superficie du terrain et non par rapport au nombre de personnes ayant des droits sur celui-ci, comme le croient certains villageois. De fait, méconnaissant les textes, ils sont frustrés et portent des accusations ». 

Une argumentation qui ne convainc toujours pas dans certains milieux.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.