25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Bénin- Présidentielle : Une chanson attribuée à tort aux Toofan

Bénin- Présidentielle : Une chanson attribuée à tort aux Toofan

Une chanson célébrant la victoire de Patrice Talon à la dernière élection présidentielle au Bénin devient virale sur les réseaux sociaux. Dans l’audio, l’on attend deux voix avec un style bien connu des Togolais.

Une affiche accompagne même l’audio. L’on y voit les Toofan, le célèbre duo togolais en fond et l’image du duo Talon-Talata beaucoup de choses qui font penser que cette chanson est l’ouvre de de Barabas et de Master Just.

Mais la réalité est tout autre. Il ne s’agit nullement des fils du vent. C’est bien évidemment un montage qui leur est attribué. Sacrée concordance bien sûr.

Les Toofan n’ont jamais chanté pour célébrer la victoire de Patrice Talon et l’affiche aussi est une fabrication. Pour le moment, l’on ignore l’objectif réel de ceux qui se sont donnés à ce jeu malsain

« C’est de la pure méchanceté. Ce n’est pas la voix des Toofan et ils n’ont jamais fait une chanson pour Patrice Talon. C’est du faux », dénonce un des proches des artistes.

Pour rappel, que cette polémique intervient au lendemain de la victoire avec 86 % des voix pour Patrice Talon qui a été très confortablement réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle. Il faut dire aussi que qu’il y a un froid entre l’axe Lomé- Cotonou.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Fifion Ribannah
April 24, 2021 9:39 am

C’est une bonne nouvelle que le froid continue entre le Togo et le Benin cela me donne de l’espoir qu’on peut à tout moment déstabiliser. le Togo par l’est. Comne le dit l’adage celui qui se nourrit de l’espoir ne meurt jamais . Ce n’est pas aujourd’hui ni demain mais Faure le président le plus fainéant de la planète finira par partir.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.