25 C
Canada
Sunday, September 19, 2021
Accueil ACTUALITES Togo- Jean-Pierre Fabre : « Ma politesse me pose des problèmes »

Togo- Jean-Pierre Fabre : « Ma politesse me pose des problèmes »

Lors de la conférence de presse de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) mercredi dernier, Jean-Pierre Fabre a abordé plusieurs sujets : Mgr Kpodzro, 2020, accusations de corruption, sacrifices consentis, impasse, CEDEAO… Le Président national du parti a été particulièrement virulent contre Mgr Philippe Fanoko Kpodzro. Morceaux choisis de ses déclarations sur fond de tacles glissés. Bonne lecture.

Dialogue avec le pouvoir et métaphore d’Usain Bolt

« Nous avons proposé, voulu que l’on sorte de la manière dont les choses se passent toujours (…) Le pouvoir en place dit : je suis le champion. Vous voyez, Usain Bolt, il est champion recordman du 100 mètres. Et il dit : si moi je dois participer à une course, comme je suis champion du monde, je dois bénéficier de certains privilèges. On court le 100 m, mais je veux être placé à 40 m de la fin, c’est-à-dire qu’on fait une impasse sur les 60 m, moi je dois être un peu plus loin.

C’est de cette manière que nous discutons au Togo et tout le monde l’accepte, alors qu’on va à une compétition, on doit sur un pied d’égalité. Et lorsque l’on dit cela, vous n’avez pas gain de cause parce que vous êtes abandonné par les autres qui, eux, sont dans cette logique, parce qu’ils se disent, il vaut mieux prendre un peu que de ne rien avoir. C’est ça ! Nous courrons un 100 m, mais le champion du monde exige : moi je suis champion du monde, je dois être un peu plus loin que vous. Non, il faut réfléchir à la manière dont les discussions se passent au Togo et ce dont bénéficie le parti au pouvoir ; ce n’est pas normal, il faut revenir dessous ».

Intervention de la CEDEAO dans le débat togolais

« Malheureusement, nous avions cru, nous étions dans nos affaires de manifestations quand la CEDEAO s’en est mêlée (…) L’idée de la CEDEAO, c’est la stabilité contre la démocratie, le verrou contre le djihadisme dans l’hinterland et elle a fait preuve d’irresponsabilité en se mêlant de nos affaires. Ne pas le dire, c’est savoir les choses et se taire dessous et ne pas le savoir, c’est refuser de réfléchir».

Kpodzro, C14, impasse politique, non réaction des Togolais, sacrifice consentis…

« Moi, je n’ai participé à rien du tout, je n’ai pas participé à démobiliser, à démotiver, en insultant. J’ai regardé ça se faire en me disant j’espère que les Togolais ne vont pas suivre cette supercherie (…) Le traite, Judas, le plus insupportable et qui maltraitait tous les autres, c’est le groupe ANC.  Nous avons quitté la C14, 2 membres dont la première responsable ont demandé à nous voir (…) Quel est l’objet de la démarche ? On veut que vous reveniez. Le plus insupportable et qui maltraitait tous les autres et dont on devrait applaudir le départ, on lui demande de revenir ! Ça veut dire que nous mentons au Togo ! Si nous ne sommes pas cohérents, moi Jean-Pierre Fabre, je suis toujours cohérent, l’ANC, rigueur et cohérence.

Le plus insupportable et qui maltraitait les autres, le groupe ANC. C’est la phrase et vous l’avez laissé faire, nous l’avons laissé faire. Ça a conduit à quoi ? (…) Écoutez, nous nous sommes abstenus de parler, on ne dit rien, on regarde beaucoup de choses avec beaucoup de peines.

Moi, je me suis abstenu de tout, j’ai consenti des sacrifices, je ne me suis approché de rien et je suis devenu corrompu, traître. Finir ma vie comme corrompu, traître ? Mais, vous blaguez, nous blaguons beaucoup (…) Mais moi je ne suis pas impressionné ou intimidé par la soutane de quelqu’un. Je respecte l’église catholique, je respecte l’âge de quelqu’un, ça s’arrête là ! Mon silence, c’est le respect de l’âge et de l’église catholique (…) Je considère que nous sommes tous des enfants de Dieu, Dieu connaît qui est son enfant et qui n’est pas son enfant. Le Saint-Esprit, il est en vous, il n’est pas dehors en train de planer. Si vous connaissez la Bible, elle dit que votre corps est le temple du Saint-Esprit. Alors, moi on ne me trompe pas ».

Force réelle de l’ANC aujourd’hui

« Vous savez, le mensonge fait des ravages et il a d’autant plus de force qu’il est conduit par quelqu’un qui porte une soutane. Je répète, la supercherie a d’autant plus de force qu’elle est conduite par quelqu’un qui porte une soutane. Mais nous devons savoir qu’à l’époque de Jésus, il s’en prenait plus aux Pharisiens et aux Publicains qu’aux hommes du peuple ; donc méfions-nous. La force de l’ANC, vous la voyez. Est-ce que vous croyez que nous avons changé ? Le mensonge est intervenu dans le débat politique, il a vicié le débat politique, mais nous, nous n’avons pas changé. Nous sommes restés fidèles à nos convictions».

Responsabilité de l’impasse, accusations de Kpodzro, désignation du candidat unique

« Nous avons regardé, écouté les insultes. Je vais vous faire un aveu. Le 26 juin  2019, Mgr Kpodzro a prononcé son homélie à l’église d’Adidogome devant le reste de la C14, moi je n’ai même pas suivi. Le Vice-président Nabouréma me téléphone : Président il faut réagir. Est-ce que tu as écouté ? Il nous a insultés. J’ai dit M. Nabouréma : calme-toi, on va voir ce qu’on va faire ; mais il ne faut pas s’énerver, il l’a déjà fait, il nous a insultés. Pour dire la vérité, je ne connaissais pas l’ampleur des dégâts : Judas, traître, l’insupportable qui maltraitait tous les autres, il s’en mettait plein les poches. Je ne savais pas, mais je suis resté tranquille. Mais Mgr Kpodzro a continué ! S’il y avait une levée de boucliers, pour dire : mais, ce qu’il est en train de faire là, ça n’a aucun sens…Non, on l’a laissé faire, comme pour l’encourager à continuer. Évidemment, il a continué. Il a dit la dernière fois à Bruxelles qu’il connaît les montants de l’argent perçu par le chef de file de l’opposition, de l’argent que j’ai reçu de Bolloré. Je n’ai jamais rencontré Bolloré, ni un de ses collaborateurs, ni un émissaire envoyé pour me remettre des sous. Mais lui, par l’opération du Saint-Esprit toujours, il sait que j’ai reçu de l’argent et il en connaît le montant. C’est de la folie ! (…)

L’ANC a refusé le diktat de Mgr Kpodzro qui n’a rien à faire là-bas. Quand Mgr Kpodzro a fait ces choses, qui a dit qu’il n’a aucun droit de le faire? Laissons les insultes, mais la désignation d’un candidat unique pour l’opposition. Qui lui a donné cette légitimité ? Nous on a refusé, quand il est venu chez moi à la maison (…) Il faut dire que c’est ma politesse qui me pose des problèmes. J’aurais pu lui refuser de venir chez moi, parce qu’il est venu après m’avoir insulté, sans présenter des excuses. Vous savez, des fois l’éducation, ce n’est pas bon. Mais quand il est venu, on le lui a dit. (…) Il a dit : vous allez être d’accord, je vais choisir un candidat et après, on vous donnera quelque chose ; pas on va donner quelque chose à l’ANC, mais à Fabre, on va lui trouver un petit poste. Et Me Do-Bruce lui a demandé : ce que le congrès de l’ANC vient de faire en désignant un candidat, votre proposition est supérieure au choix de l’organe suprême ? (…) Bref, personne n’a rien dit quand Mgr Kpodzro s’est autoinvesti de la mission de désigner un candidat. Il n’a avait aucun droit. Ce que je lui ai refusé, ce pourquoi il me poursuit de sa haine. C’est de la haine, parce que Bolloré, je ne connais pas, mais lui, il sait ; même le Saint-Esprit ne sait pas, mais lui il sait (…) C’est un mensonge !

(…) Mgr Kpodzro, l’aventure dans laquelle il nous, vous a conduits, c’est très grave. Mais pourquoi il me poursuit comme ça de sa haine ? Je lui ai envoyé un message pour lui dire : la candidature de Jean-Pierre Fabre dépend de Jean-Pierre Fabre et de l’ANC, point ! (…) Il a dit à la personne d’envoyer un message à Jean-Pierre Fabre : Jean-Pierre Fabre n’est intéressé que par l’argent, l’argent qu’on donne pour la campagne, 70 millions (…) Ensuite le plus grave pour lui, mais pour moi, c’est le plus grand compliment qu’il ait pu me faire, Jean-Pierre Fabre n’est pas le candidat de la France. Alléluia ! (…) Mon grand-père Franklin Amouzou dit « Piam-Piam », Vice-président du CUT (Comité de l’unité togolaise, Ndlr), c’est-à-dire compagnon de l’indépendance, que va-t-il penser de sa tombe quand il va apprendre que son petit-fils est le candidat de la France ? 60 ans après les indépendances, Mgr Kpodzro cherche à imposer aux Togolais le candidat de la France. Vous voyez jusqu’où on nous a conduits ? Je suis disqualifié parce que je ne suis pas le candidat de la France (…) Comment il le sait ? Un prêtre se retrouve au Vatican, croise par hasard un ancien gendarme français qui officiait à l’ambassade de France au Togo, et dans la conversation, le gendarme lui dit : nous, c’est tout sauf Jean-Pierre Fabre. Alors le prêtre court informer Mgr Kpodzro. Donc Fabre n’est pas le candidat de la France, il faut un candidat de la France (…) Qu’est-ce que j’aurais été d’être le candidat de la France ? Moi, je ne suis qu’une seule chose, je suis le candidat du Togo, je ne cherche pas à être le candidat d’un autre pays, de la communauté internationale, des militaires (…).

Nous avons regardé les nouveaux politiciens nous entraîner dans l’impasse, ces nouveaux politiciens qui ont adopté la stratégie du mensonge et passent leur temps à communiquer, comme si la communication signifiait mentir. On peut communiquer en étant véridique. Les Togolais n’ont pas réagi (…) Nous on est là, on continue de travailler. Mais avant de nous dire de tourner la page, allez dire aux autres : cessez vos bouffonneries ».

Accusations de traître malgré les sacrifices consentis, reprise du travail par l’ANC

« « Jean-Pierre Fabre finira pendu comme son homonyme Judas » (…) Je l’ai dit et je le répète pour ceux qui ne m’avaient pas compris il y a peut-être deux mois. Il faut être sage, ne pas se mêler des choses parce qu’on ne voit pas si on est instrumentalisé, manipulé ou non. Parce que je ne vois pas Mgr Kpodzro sortir « Djakpata be dévio mégna kouo » (le naja dit que les enfants blaguent, traduit littéralement). Ça n’est pas sorti de sa tête, ça lui a été soufflé. Dire des choses comme ça…

(…) Je me suis remis au travail avec le parti, nous ne savons faire que ça. Pendant qu’on nous insultait, on mentait, nous, on  travaillait (…) J’ai bien dit, si on vous vole, c’est vous qui êtes responsables, parce que c’est votre vote, ce n’est pas celui de Jean-Pierre Fabre qu’on a volé, c’est à vous de vous battre. Pendant ce temps, on vous dit : dormez tranquillement chez vous, à midi vous avez les résultats. Et maintenant vous voulez imputer la responsabilité de l’impasse à qui ? Nous n’avons pas contribué pour un millimètre à cette impasse ».

Source: Le Tabloïd Togo

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Nagano
Nagano
July 3, 2021 12:48 pm

Monsieur Fabre gagnerait à arrêter de par de lui. Cela devient agaçant. Personne ne le retient dans la politique. S’il s’estime autant austracisé par ses pairs dans la joute politique, il peut se retirer. Nul n’est irremplaçable.
J’ai dit.

Tanga
July 3, 2021 6:24 pm

Parler toujour de Mgr Kpodro est une erreur grave. Ce vieu a vu la soufrance des togolais que les politiciens du pays ont cree en donnant une large manoeuvre au regime en place de frauder les elections.

Patboby
July 3, 2021 8:50 pm

Monsieur vos sorties ne font que vous enfoncer davantage. c’est le prélat aussi qui a demandé à vos militants de vous écrire et de demander le congrès du parti? vous n’avez pas encore compris que les togolais ne veulent plus de vous. les hommes politiques passeront mais le togo restera.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022