25 C
Canada
Wednesday, December 8, 2021
Accueil ACTUALITES Togo-Bavure militaire à Akato : Des contrevérités dans le communiqué officiel

Togo-Bavure militaire à Akato : Des contrevérités dans le communiqué officiel

L’histoire du jeune homme battu à mort par des militaires togolais en poste à la frontière Togo-Ghana, fait encore des remous sur les réseaux sociaux. Indignation, colère, tristesse et révolte sont les sentiments observés chez les uns et les autres. L’on ne comprend pas pourquoi pour un oui ou pour un non, on enlève la vie d’un homme de la sorte.

Quelques jours après cette bavure militaire, les langues se délient, les proches de la victime se confient. Les réactions ou les témoignages semblent en déphasage avec le communiqué officiel rendu public par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile sur le drame.

Dans ce communiqué du ministre en charge de la Sécurité qui a regretté l’incident, on y lit : « D’après les faits, les deux militaires auraient sollicité les services de la victime qui leur est familière pour les aider à recharger un téléphone portable. Ayant constaté que le jeune homme ne revenait pas jusqu’à la tombée de la nuit, les deux militaires se sont mis à sa recherche dans le but de récupérer leur téléphone, rapporte le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. Ils finissent par mettre la main sur celui-ci très tard dans la nuit en possession du téléphone objet de la discorde. Sauf que l’appareil ne contenait plus de carte SIM (..). Incapable d’expliquer la disparition suspecte de cette carte SIM, il décide de prendre la fuite. Il est poursuivi et rattrapé dans la brousse avant d’être conduit au poste où il a subi des sévices corporels. Le jeune BEDI Gedzah sera récupéré plus tard par deux de ses parents et évacué dans un centre de soins de santé ghanéen. Le lendemain, les parents de la victime informent les services de sécurité que cette dernière a succombé aux environs de 3 heures du matin. Le corps est ramené au Togo et déposé à la morgue du CHU Sylvanus OLYMPIO après les premières constatations faites par un médecin requis à cet effet ».

Sauf qu’il y a deux contrevérités dans ce document rendu public. Selon les investigations auprès des proches de la victime, c’était une carte mémoire que les militaires n’ont pas retrouvé dans le téléphone portable. Et non une carte Sim. Bref, d’aucuns diront que ce n’est pas important ce détail, puisque le ministère peut se tromper de carte ou peut ne pas faire la différence entre les deux. A l’heure de cette poussée technologique dans le monde ? Se demande l’autre. Passons !

L’autre couac du communiqué, c’est lorsqu’on affirme que le corps a été déposé à la morgue du CHU Sylvanus Olympio. Ça n’a jamais été le cas, selon les proches de la victime. A les en croire, c’est dans un hôpital au Ghana que le jeune homme a rendu l’âme. Lorsque le drame a été signifié à la partie togolaise, ce sont les autorités de la commune du Golfe 7 qui se sont transportées à la frontière et ont demandé l’examen du corps.

Le corps a été ramené à la frontière, plus précisément à « no man’s land » (la bande de terre qui sépare le Togo et le Ghana). « Le corps n’est jamais rentré au Togo », a confié un proche. Après l’examen du corps, il a été retourné au Ghana. Les proches en colère, ne voulaient pas amener le corps au Togo.

Voilà en réalité ce qui s’est passé lors de ce drame. Et quand dans le communiqué, on lit ces contrevérités, on tombe des nus. Dans tous les cas, cela ne surprend aucun Togolais quand on se réfère à des incidents antérieurs avec des communiqués officiels tout aussi confus que tendancieux.

7 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
7 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tanga
Tanga
August 27, 2021 11:38 am

Cela peut causer la mort de quelqu’ un? Ce monsieur soit disant force de l’ ordre
constitue pur et simple un danger potentiel pour la population. Le gouvernement
doit interpeller tous les agents de ce centre.

Kougninou
Kougninou
August 27, 2021 11:47 am

La dictature au togo a un prolongement au sein de l’armée tribale togolaise chaque soldat est le représentant de cette dictature sur terrain le civil est un objet sans valeur chez ces soldats qui ont droit de vie ou de mort sur eux. Le soldat togolais n’a aucune éducation civique ni d’éducation sur la valeur humaine. Où est la ministre de la défense ? Dans leur formation les cadres enfoncent le clou en leur disant que le civil n’est rien. Voilà un soldat sans éducation est un criminel

El Nino
El Nino
August 27, 2021 1:39 pm

Les mili-tarés togolais font la honte de notre pays. Tout ce qu’il savent faire c’est de sortir les muscles a la moindre situation et surtout de tuer les civils aux mains nues. Aucune éducation, aucun civisme. Pfff!

Élotha
Élotha
August 27, 2021 2:31 pm

Le Togo est un goulag. C’est pour cela que tous les jeunes aimeraient s’en évader.

Mais devrons-nous abandonner notre pays entre ses mains criminelles. Ne devrons-nous pas plutôt nous organiser pour reprendre notre pays des mains de ces criminels?

On peut faire un repli stratégique mais ne jamais abandonner la lutte de libération.

marclove
marclove
August 27, 2021 4:56 pm

Les militaires togolais sont des togolais comme vous. Je sais que les togolais n´aiment pas leur pays. Sinon mes amis les togolais qui sont aux usa sont pire que n´importe quelle maladie..hahahahahah togolais hummmmmm

Zucker
August 27, 2021 5:19 pm

Un journaleux. Il pense qu’il est a l’abri. Il dit:”quand on se refere aux incidents anterieurs”. Il ne siffit pas de se referer , il fautbse liberer de joug. Appeler le peuple a se soulever et dire non, ca suffit tous ces morts. Par leurs ecrits , on les paye pour faire accepter notre inconscient que c’est normal de tuer quelqu’un qui enleve une carte sim d’un téléphone. Il vont tous nous tuer un jour ou un autre si on ne fait rien , autant mourir aujourd’hui pour la liberte. Peuple togolais ca suffit, leve toi

Koromsa
Koromsa
August 27, 2021 7:10 pm

“How long shall they kill our prophets?
While we stand aside and look?

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022