25 C
Canada
Friday, May 20, 2022
Accueil PAYS International Le Bitcoin peut-il Menacer la Sécurité Nationale d’un Pays ?

Le Bitcoin peut-il Menacer la Sécurité Nationale d’un Pays ?

Bien que le Bitcoin ait facilité des transformations et une croissance rapides dans divers secteurs économiques mondiaux, d’autres sont sceptiques quant au fait que son adoption croissante par le grand public pourrait constituer une menace importante pour la sécurité nationale. Ces affirmations sont principalement liées à des rapports récents selon lesquels des cybercriminels ont infiltré les plateformes en ligne de grandes entreprises, exigeant le paiement d’une rançon en crypto-monnaie En conséquence, les agences de sécurité ont exprimé leurs inquiétudes à ce sujet. Par exemple, certaines agences affirment que les attaques qui utilisent des crypto-monnaies encouragent les activités criminelles et menacent la sécurité nationale.

L’armée américaine affirme que l’adoption croissante du Bitcoin par le grand public pourrait également constituer une menace pour la sécurité nationale, car elle pourrait potentiellement compromettre la position du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale. Néanmoins, ces allégations visent toutes les crypto-monnaies, sans se référer explicitement au Bitcoin. L’article suivant explore la relation entre le Bitcoin et la sécurité nationale.

Monnaies Numériques et Sécurité Nationale

Un article doit répondre à trois critères pour être considéré comme une monnaie. Il doit être une réserve de valeur, une unité de compte et un moyen d’échange. La monnaie américaine répond à tous ces critères, le pouvoir d’achat servant à mesurer la valeur nette des transactions. Cependant, les monnaies fiduciaires comme l’USD sont centralisées, soumises aux réglementations du gouvernement et des banques centrales.

Les monnaies virtuelles comme le Bitcoin sont des actifs numériques utilisés pour échanger avec des enregistrements transactionnels validés dans un plus grand partage. Le Bitcoin fonctionne avec la technologie blockchain, qui compile toutes les données transactionnelles et régule la frappe de nouveaux jetons. Il s’agit toutefois d’une monnaie numérique décentralisée, non soumise à un gouvernement ou à une autorité centrale. Le Bitcoin a un plafond d’approvisionnement limité à 21 million de jetons seulement, ce qui lui confère un pouvoir d’achat important.

La technologie Blockchain est l’épine dorsale du Bitcoin, facilitant le traitement transparent des paiements sans impliquer d’intermédiaires. Cela permet aux utilisateurs de Bitcoin d’assurer des transferts de fonds transfrontaliers plus rapides, plus sûrs et relativement peu coûteux. La blockchain peut également faciliter les contrats intelligents et le suivi des articles, générant un enregistrement précis des transactions pour toutes les parties impliquées dans les transactions, notamment les fabricants, les grossistes, les distributeurs, les détaillants et les consommateurs.

Il existe aujourd’hui plus de 1 000 crypto-monnaies, dont la capitalisation boursière est estimée à environ 2 000 milliards de dollars. Le Bitcoin est actuellement la crypto-monnaie la plus populaire, représentant près de la moitié de la valeur globale des monnaies numériques. Plusieurs entreprises acceptent désormais le Bitcoin comme moyen de paiement pour divers biens et services.

De nombreuses plateformes d’échange de devises, telles que bitcoinup-fr.com permettent aux traders et aux investisseurs d’acheter et de vendre des Bitcoins contre d’autres devises numériques et de l’argent fiduciaire. En outre, il existe également des distributeurs automatiques de Bitcoins qui permettent d’envoyer et de recevoir de l’argent en utilisant des Bitcoins. Son adoption n’en est qu’à ses débuts, mais les analystes prévoient une croissance significative à l’avenir.

L’Impact des Monnaies Numériques sur la Sécurité Nationale

Les experts ont souligné quelques implications que le Bitcoin et les autres monnaies numériques auraient sur la sécurité nationale. L’une d’elles est que les monnaies virtuelles sont plus faciles à blanchir que l’argent fiduciaire. Contrairement à l’argent liquide, les utilisateurs de Bitcoins peuvent rapidement déplacer leurs réserves par le biais de diverses plateformes en ligne non traçables sur le dark web et les convertir en actifs numériques légitimes sans attirer l’attention.

La difficulté de suivre les paiements virtuels est la principale caractéristique qui soulève des questions sur les menaces pour la sécurité nationale. D’autres pensent que la complexité du suivi des transactions en Bitcoins encourage les activités criminelles telles que le blanchiment d’argent, le terrorisme et les escroqueries, menaçant ainsi la sécurité nationale. Au contraire, la technologie sous-jacente du Bitcoin pourrait être la meilleure solution à ces menaces puisqu’elle valide tous les enregistrements transactionnels sur un grand livre numérique public irréversible.

Le Bitcoin dispose du réseau le plus sécurisé, malgré les quelques cas de piratage rapportés par les médias. En outre, les experts en criminalistique numérique ont également mis au point des technologies sophistiquées pour renforcer la sécurité des actifs virtuels et le suivi des crypto-monnaies volées. Il serait donc inexact de dire que le Bitcoin peut menacer la sécurité nationale d’un pays.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022