25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Justice Le footballeur Benjamin Mendy transféré dans une prison de haute sécurité

Le footballeur Benjamin Mendy transféré dans une prison de haute sécurité

Accusé de plusieurs viols, le défenseur international dort depuis quelques jours dans une nouvelle prison connue pour ses violences internes alors que certains assurent qu’il y sera plus en sécurité.

Benjamin Mendy, jusque-là détenu dans la prison d’Altcourse, à Liverpool, dans une prison de catégorie B, est transféré depuis le 23 décembre 2021 dans une maison d’arrêt de Strangeways, de catégorie A, mais située à Manchester.

« La nouvelle est considérée comme l’une des plus dures de Grande-Bretagne. Joey Barton y avait notamment été incarcéré, en 2010 », précise une source, indiquant qu’il se rapporte « qu’elle est plus adaptée pour assurer la sécurité » du joueur de Manchester City ?

« Le magistrat étudiera une nouvelle demande de mise en liberté, le 7 janvier. Benjamin Mendy assistera ensuite à une audience préparatoire, le 24 janvier, en vue du procès qui se tiendra l’été prochain (il démarrera le 27 juin ou le 1er août). Il est accusé de sept viols et incarcéré depuis août dernier », complète notre source.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tovi
January 6, 2022 4:29 pm

On peut facilement voir sa vie s’ecouler comme ca pour la recherche de plaisir. C’est depuis quand ils ont eu ces viols , est-ce depuis, est-ce recent. 7 affaires c’est qd meme beaucoup, il suffit que l’une se plaigne que les autres suivent voire des copines delaissees meme s’il y’avait eu consentement. Difficile de prouver son innocence. Que la justice prevale

Tovi
January 6, 2022 4:36 pm
Reply to  Tovi

Mais si presomption d’innocence il y’a, pourquoi etre detenu jusqu’au proces? En afrique comme ailleurs, pourquoi une femme serait-elle en conpagnie d’un homme qui ne l'”interresse ” pas

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.