25 C
Canada
Thursday, May 23, 2024
Accueil ACTUALITES Affaire Martinez Zogo : de nouveaux magistrats nommés au tribunal miliatire

Affaire Martinez Zogo : de nouveaux magistrats nommés au tribunal miliatire

Le dossier Martinez Zogo connaît un nouveau rebondissement. Alors que l’enquête peine à déboucher sur un procès, Paul Biya, le chef de l’Etat, nomme de nouveaux magistrats en charge de l’affaire.

C’est à travers un secret communiqué dans la soirée de ce mercredi 13 décembre que le président de la République nomme de nouveaux magistrats au tribunal militaire de Yaoundé en charge du dossier Martinez Zogo.

Que devient le désormais ancien juge d’instruction ? Le décret présidentiel n’en donne aucune explication.

Le précédent juge Aimé Florent Sikati a, entre-temps, ordonné la libération provisoire des principaux accusés, notamment Jean-Pierre Amougou Belinga et Maxime Eko Eko, avant de revenir sur sa décision, provoquant un tollé général dans le pays.

Dorénavant c’est le Lieutenant-Colonel Pierrot Narcisse Ndzie qui occupe le poste de vice-président du tribunal militaire. Il est en même temps le juge d’instruction.

Martinez Zogo, journaliste, directeur de la radio Amplitude FM et célèbre animateur de l’émission populaire « Embouteilles » a été assassiné dans des conditions atroces. Son corps supplicié a été retrouvé le 17 janvier 2023. Depuis lors l’enquête piétine bien qu’un certain nombre de personnes accusées d’en être auteurs et commanditaires soient en détention.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.