25 C
Canada
Tuesday, May 24, 2022
Accueil ACTUALITES Politique Togo-Dr Christian Spieker : « On ne peut pas bien construire un...

Togo-Dr Christian Spieker : « On ne peut pas bien construire un pays si on ne prend pas le passé pour référence »

En politique il est connu de tout le monde, surtout en Afrique qu´il est rare de louer ou rendre hommage à son adversaire politique ou à son prédécesseur surtout quand il s´agit par exemple d´un dirigeant politique, même s´il a bien fait ou a certaines qualités en lui. On fait tout pour effacer son histoire et ce qu´il a fait de bon pour son pays. En Afrique cette réalité est encore plus frappante. Cela est dû à la manière dont les gens viennent au pouvoir. En Europe on honore ceux qui ont fait la grandeur de leurs pays pendant les moments difficiles de leurs histoires. Cela se traduit par leurs statues érigées partout dans les villes européennes, petites ou grandes. Ceux qui ont une fois visité les villes en occident le savent. Il n´y a aucune ville où on ne voit la statue de telle ou telle personnalité historique qui a, soit lutté pour son  pays ou l´a dirigé. Même celles des scientifiques ou savants, on en voit partout.

Mais en Afrique on n´a pas cette culture d´honorer les dirigeants ou hommes de culture qui ont marqué leur temps. On n´honore pas ceux qui ont combattu pour l´Afrique, pour nos pays et pour nos libertés. On ne leur rend pas hommage par les statues. Ça se limite seulement par les discours lors de la commémoration des fêtes de l´indépendance et autres, c´est tout. Je trouve cela triste, très triste.  Les gens ont sacrifié leur vie pour nos pays en Afrique mais on ne leur donne pas dans nos cœurs et dans notre histoire, la place qu´ils méritent. Cela est dû à quoi ? De la méchanceté ? De la réécriture de l´histoire ? De l´ingratitude ou quoi ? Je ne sais vraiment pas pourquoi on a cette culture en Afrique. On néglige ce qui est essentiel ou tout simplement on manque de sincérité envers les grands hommes africains.  On est trop méchant en Afrique. Ce manque de reconnaissance fait du mal. Ce n´est pas une bonne chose. Ce constat n´est pas propre à un pays  X ou Y. C´est à tous les pays d´Afrique. Il faut qu´on change de mentalités et de comportements sur nos attitudes à adopter. On pense seulement à soi-même et à sa propre gloire et honneur dans les pays africains quand on fait la politique et non à ceux qui sont passés avant nous et ont fait du bien aussi au pays. On fait tout pour qu´on oublie leurs bienfaits.

Prenons par exemple le cas de notre pays, le Togo où je voudrais en venir dans cet article. Nulle part on ne verra la statue de Sylvanus Olympio, ni celle de Nicolas Grunitzky dans une ville du Togo. Il est de même pour tous ceux qui ont lutté aussi à leurs côtés. L´histoire se transmet. Quand on visite les pays européens on voit les statues de grands hommes qui ont fait leur gloire, même dans leurs petites villes. En Afrique nulle part on ne verra de tout ça, même à la capitale de nos pays. Il faut vraiment qu´on change de mentalités politiques et de cultures si on veut avancer dans la bonne direction.

Pourquoi ne reconnaissons-nous pas à une personne le sacrifice et l´effort qu´elle a consentis pour son  pays à un moment donné de l´histoire? N´est-il pas dû à la manière dont les gens viennent au pouvoir, souvent par les coups d´État militaires en Afrique ? Et lorsqu´on y accède, on veut effacer tout ce qui existait auparavant ? On n´aime jamais reconnaître le mérite de l´adversaire qui a fait tant de choses pour son pays. C´est typiquement africain. On est méchant en Afrique. On n´aime pas voir le passé, ni le futur. Seul le présent nous préoccupe. C´est pourquoi on n´avance pas car on ne puise pas dans le passé pour corriger ou améliorer ce qui doit être corrigé ou amélioré en vue de construire l´avenir. C´est pourquoi on est toujours sur place. Le passé est une référence pour le futur. Les blancs l´ont bien compris.

Que l´on veuille ou pas, que l´on reconnaisse ou pas, ces deux hommes (Sylvanus Olympio et Nicolas Grunitzky) ont marqué l´histoire de notre pays, que ce soit de bon ou mauvais côté. Et par ce simple fait, leur statue devrait être érigée dans nos villes. Même celle d´Eyadema Gnassingbé pourrait l´être car ayant dirigé le pays pendant 38 ans il a marqué aussi le pays dans son histoire. Donc, tous ces gens-là de grande importance, qui ont dirigé le pays, on devrait les voir à travers leur statue dans les villes du Togo.

Quand on voit surtout tout ce que Sylvanus Olympio a fait pour ce pays dans sa lutte politique et nulle part dans notre pays on ne verra sa statue, je dirais que c´est une erreur politique très grave, de même que pour son adversaire politique, Nicolas Grunitzky. Il y a la statue de Kwame NKrumah au Ghana. Pourquoi ne peut-on pas ériger celle de Sylvanus Olympio au Togo et même aussi celle de Nicolas Grunitzky ?

 On ne fait pas de bonnes politiques en Afrique. Il faut aimer et honorer ceux qui ont sacrifié leur vie pour nous et pour notre liberté. On ne peut pas bien construire un pays si on ne prend pas le passé pour référence. Le passé est un repère. L´histoire guide l´homme pour bien se projeter dans le futur.

Maintenant qu´il y a décentralisation, chaque maire dans sa localité a le droit d´ériger la statue de ces grands hommes dans sa ville par la décision du conseil municipal. Il faut rendre hommage à ces  hommes et les honorer par les statues dans les grands carrefours ou les rues du pays.

Commençons l´année 2022 avec de bonnes habitudes et cultures politiques honorables pour valoriser l´histoire des hommes d´hier de notre pays  Ça aussi fait partie de ma conviction et idéologie politique dans le mouvement UNSER Land en création.

Par exemple, ce n´est pas parce que Faure Gnassingbé a mal dirigé notre pays ou son papa a fait 38 ans au pouvoir que si par exemple, Dieu me confie un jour la possibilité de diriger le Togo que je ne vais pas faire ériger la statue de lui et celle de son papa dans les villes du pays. Tous ceux qui ont dirigé le pays d´une manière ou d´une autre, peu importe de quel côté ils l´ont dirigé, auront droit, chacun à cet honneur historique. C´est ça aussi le sens de l´unité que je prône. C´est la conviction que j´ai de la politique. On ne peut jamais effacer l´histoire. Au contraire il faut la faire vivre et la transmettre, bonne ou mauvaise. Ayons ce courage de le faire. On ne la fait pas disparaître. Cette remarque vaut pour tous les pays. Il faut surtout honorer par des statues, ceux qui ont marqué notre histoire ou fait du bien pour notre pays au cours de leur vie, même aussi les artistes de grande réputation comme par exemple Bella Bello. La Mairie de sa ville d´origine pourrait ériger sa statue dans sa ville. C´est une façon d´immortaliser la personne.

N´attendez pas de moi en politique, ce que font les autres au Togo. J´ai une culture très différente de la politique dans tous les domaines. Il faut faire la politique avec certaine hauteur et élégance envers tous ceux qui ont précédé et dirigé ce pays et par ce simple fait, ont marqué l´histoire de notre pays, quel que soit de quel côté ça a été fait.

Dans tout ça, il y a une personne qui m´inspire beaucoup : C´est Sylvanus Olympio. C´est un référent.

Si vous voyez ses photos dans les archives fédérales allemandes lors de sa première visite officielle en Allemagne en tant que président de la république, une visite consacrée aux usines, juste un peu plus d´un mois après les élections présidentielles du 9 avril 1961, qui a duré du 15 au 24 mai 1961 avec une forte délégation de son gouvernement ainsi que ses deux filles et sa femme, vous vous rendrez vraiment compte que cet homme avait une ambition hors norme pour le Togo. L´Allemagne était tout son espoir pour le Togo. Le Togo pourra-t-il encore avoir un jour un homme politique de telle ambition pour ce pays ? Seul Dieu le sait. Il voulait vraiment du bien pour le Togo. C´est ça qu´on appelle homme politique. C´est une perle rare qu´on ne trouve pas tous les jours et quand on en trouve, il faut bien la garder mais hélas. Nous sommes dans une société dans laquelle tout le monde n´aime pas la bonne chose, soit pas égoïsme, soit par jalousie, soit par haine, soit par frustration. C´est pourquoi le Togo n´avance pas et ne peut jamais avancer si on ne se débarrasse pas de tels comportements nuisibles à notre pays.

Ce travail de reconnaissance aux grands hommes, ça ne doit pas nécessairement provenir du gouvernement. Ça peut être aussi une proposition venue des députés et même une initiative des hommes politiques de l´opposition. On ne peut pas attendre que toutes les initiatives viennent du gouvernement. Sinon, quel rôle jouent les autres acteurs politiques dans un pays ?

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kombaté
Kombaté
January 6, 2022 9:59 am

Le peuple togolais est un peuple très dure de comportement.jaloux,hypocrite,haineux,sorcier que sais je encore?Comme je le dis encore c est un peuple qui n est pas prêt pour son histoire.Le peuple togolais n est pas un peuple en qui tu dois faire confiance après les années 90 loin de là .Un peuple même dans la diaspora se tue entre eux, s envie ,s insulte,se bat à longueur de la journée.Un peuple en qui le mensonge est devenu habitude de tous les jours il ne vit que de ça , et ne dort que de ça .c est un peuple qui n a pas d histoire.Un peuple qui a vraiment une histoire se reconstruit n est ce pas ? Ok regardez vous même depuis 30 ans qu est ce qui a bougé Après la conférence nationale où tous les fils du Togo se sont réunis ? Rien si ce n est pas la haine et la guerre sans merci entre eux jusqu’au jour d aujourd’hui.Le Togo a t il vraiment une histoire? Dites le vous même!!!!!

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022