25 C
Canada
Tuesday, April 23, 2024
Accueil PAYS Côte d'Ivoire La Côte d'Ivoire est en train de se rêver en puissance

La Côte d’Ivoire est en train de se rêver en puissance

Je crois qu’avec tout ce qui se passe là sous nos yeux, dans cette Afrique de l’Ouest, notamment entre la Côte d’Ivoire et le Mali, beaucoup comprendront une chose: il faut se réveiller des illusions. Et surtout arrêter des débiter des slogans sur une certaine fraternité entre nos pays.

La Côte d’Ivoire est en train de se rêver en puissance économique. Elle goûte, de plus en plus, au délicieux privilège d’un pays qui se sent fort et prospère et que ses voisins respectent ou envient au moins.

Dans notre Afrique de l’Ouest, ses citoyens arrivent de plus en plus à marcher la tête haute, dans la fière posture de la belle désirée qui se pavane sous les regards torves de ses soupirants impuissants pour qui elle se sait inaccessible. 

Et Alassane Ouattara, fin produit de l’école américaine, le capitalisme sauvage, connaît très bien ses leçons, dont la première pour construire une nation “développée”: piller tout ce qui peut l’être, partout où cela peut l’être.

Sortons des illusions ! La Côte d’Ivoire, ni aucun pays sur terre qui se rêve grand et puissant, ne contribuera à la construction d’un autre pays. Au contraire. Toute déstabilisation d’un pays voisin est une occasion en or pour tout pays ambitieux de mieux asseoir sa prospérité.  Ça sonne cynique. Mais c’est vrai. Ça a toujours été ainsi. Hélas.

A chaque dirigeant, chaque peuple, d’arrêter les bouffonneries, les slogans populistes, les longs bavardages, et construire son pays.

David Kpelly

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Élotha
Élotha
July 14, 2022 3:08 pm

Cela aura un sens si les ivoiriens sont soudés et fiers derrière leurs dirigeants. Les ivoiriens ne se retrouvent pas dans Alassane Ouattara qu’ils considérèrent comme un sous-préfet de la France.

Alors, ton satire ne tient pas la raison.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.