25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Paulo Duarte encense son équipe

Togo-Paulo Duarte encense son équipe

Le Togo a été battu par la Côte d’Ivoire ce samedi en amical. Malgré la défaite, le sélectionneur des Eperviers, Paulo Duarte, est très satisfait de son équipe.

Les Ivoiriens ont fait l’essentiel face au Togo. Grâce à des buts de Frank Kessié et Seko Fofana, les Eléphants ont battu les Eperviers. Ces derniers ont pu toutefois inscrire un but grâce à Karim Dermane (2-1). Malgré le revers, l’entraîneur des Eperviers Paulo Duarte est très satisfait de son équipe.

« On a fait un match fantastique contre une équipe formidable qui a beaucoup d’options et de solutions. Nous avons abordé ce match avec une stratégie différente. On a changé notre système de jeu. Normalement c’est le 4-3-3 », a déclaré le technicien portugais. Il ajoute : « Nous avons fait une première mi-temps diabolique, fantastique qui m’a fait plaisir. Cela me donne la sensation que ce qu’on a fait contre le Cap-Vert était un accident qui nous a fait beaucoup de mal. Aujourd’hui l’équipe a donné une réponse fantastique sans cinq titulaires. Nous avons été très forts tactiquement dans le pressing haut et bas. »

Paulo Duarte peste toutefois contre l’arbitrage qui n’a pas été à la hauteur, selon lui. « L’arbitre je le félicite parce qu’il a été capable de transformer ce grand match. Il y avait une faute claire sur Fo-Doh Laba que lui seul n’a pas vu, pointe le sélectionneur des Eperviers. Il m’a même intimidé en me donnant un carton jaune mais cela ne m’a pas empêché de corriger mes joueurs et d’organiser mon équipe. »

Malgré tout, Duarte est optimiste pour l’avenir de sa sélection. Il dit : « Je suis obligé d’être confiant. Cela fait un an 20 jours que je suis arrivé et on a transformé cette équipe à 60% on a une jeunesse incroyable en qualité et en quantité. »

Source : sportnewsafrica.com

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.