25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Afrique–Le panafricanisme stérile des réseaux sociaux

Afrique–Le panafricanisme stérile des réseaux sociaux

La profonde soif de changement de la jeunesse africaine est exploitée par un nouveau genre de panafricanistes qui s’illustrent sur les réseaux sociaux par des discours haineux, sensationnels à l’égard de l’occident et de ses dirigeants. Mais concrètement, aucune action n’est menée à l’appui pour une émergence réelle du continent africain.

Un nouveau genre de panafricanisme se développe sur le continent noir dont le processus de développement s’enraille toujours autour de questions d’indépendance politique et économique. Il est désormais fréquent d’observer sur les réseaux sociaux des personnages tenir de violentes diatribes à l’égard des puissances occidentales, surtout celles qui, par le passé, avait colonisé le continent africain. Ceux-ci, dans leurs discours, accusent l’occident d’un néocolonialisme hypocrite voilé par des aides au développement en contrepartie d’accords secrets.

Toutefois, ces personnages qui se disent « panafricanistes » n’évoquent que rarement le mode de gestion étatique calamiteux mis en place par certains Chefs d’Etats du continent.

En effet, ce genre de panafricanistes préfère caresser les dirigeants africains dans le sens des poils en tentant de diaboliser l’occident. Et le raisonnement est quelque peu alambiqué. Car il est assez malhonnête de prétendre libérer l’Afrique en épargnant ceux qui gèrent au quotidien les nations africaines.

Pire, ces « panafricanistes » n’ont pour terrain de bataille que les réseaux sociaux. Il est rare de les retrouver dans le réel combat politique pour permettre un enracinement de la démocratie et du respect des droits de l’homme en Afrique.

Au surplus, ces hommes et ces femmes semblent être en mission commandée pour détourner la jeunesse africaine de la nécessité d’une parfaite indépendance globale. Par ailleurs, tout semble faire croire que ce panafricanisme des réseaux sociaux devient une compétition du meilleur pamphlet sur tel pays ou tel dirigeant occidental et collecter des « vues ».

« L’Afrique est malade de ses hommes politiques » comme l’a écrit Professeur Robert Dussey. Sa guérison passe nécessairement par un traitement efficace et efficient desdits hommes politiques. Détourner le combat par un zèle stérile, mimant un « amour hypocrite du continent africain » est une pure masturbation intellectuelle.

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Nagano
Nagano
December 26, 2022 11:16 am

Donc pour vous, les manœuvres de la France pour empêcher la disparition du CFA à tout prix, c’est rien ? Pour vous l’aventure criminelle de la France en Libye qui a engendré tant de massacres et tant de souffrances au Sahel et maintenant dans les pays du golfe du Guinée, c’est rien ? Pour vous, le soutien intéressé de la France à des régimes criminels sur notre continent, c’est rien ?
Petit nègre, allez dire à vos maîtres à qui vous voulez plaire, que nous les emmerdons.
Fermez le vent.

MIGBLOENAWO
MIGBLOENAWO
December 26, 2022 1:18 pm
Reply to  Nagano

CETTE PUBLICATION VIENT D´UN FRANCAIS HAINEUX-QUE CELUI OU CELLE QUI L A ECRIT TAPE AILLE BOIRE UN VERRE DE VINEGRETTE DE SALADE FRANCAIS- ON S ENTAPE EN AFRIQUE

Lenouveaupresident
Lenouveaupresident
December 28, 2022 5:21 pm

Monsieur. Nous n’avons pas les moyens pour fabriquer des armes sophistiquees pour combattre nos oppresseurs. Les seuls moyens dont nous disposons se sont nos bouches et les reseaux sociaux. Ca aussi vous gene.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.