25 C
Canada
Monday, April 22, 2024
Accueil ACTUALITES Politique Togo-Agoè-Nyivé 2 : deux conseillers ANC convoqués à la DCPJ

Togo-Agoè-Nyivé 2 : deux conseillers ANC convoqués à la DCPJ

Selon l’Alliance nationale pour le changement (ANC), ses deux conseilleurs municipaux de la Commune Agoè-Nyivé 2 sont convoqués à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) après qu’ils ont animé une “conférence de presse pour informer le public des travaux de leur conseil municipal”.

La suite dans cette publication consultable sur la page Facebook d’Eric Dupuy, un cadre de la formation à la couleur orange.

“URGENT, URGENT

M. Alphonse AKLADÉ et GLIGBE Kokou Yivo, tous deux conseillers ANC à la commune d’Agoe-Nyive 2, suite à leur conférence de presse pour informer le public des travaux de leur conseil municipal, sont convoqués par téléphone cet après midi de jeudi 5 Janvier 2023 par le commissaire NIFO avec un numéro de téléphone 90168364.

Selon le commissaire, ils sont visés par une plainte mais qu’après investigation, il a su qu’ils sont des responsables et donc il ne veut pas délivrer des convocations pour comparaître. Il demande qu’ils viennent eux-mêmes demain vendredi à 10h pour se faire entendre à la DCPJ. Le commissaire NIFO dit aussi avoir pris contact avec le Maire pour l’informer de la situation.

Les deux conseillers se disent prêts pour répondre avec leurs avocats si une convocation en bonne et du forme avec l’objet de la convocation leurs ait présentée. Ces deux conseillers fondent leurs actions sur la loi sur la décentralisation

 Affaire à suivre…

Francis Pédro AMUZUN

Conseiller chargé des relations avec les medias”

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Azoto
Azoto
January 6, 2023 8:44 am

Des Ânes, des Nuls et des Cons (ANC) …..
Rien qu’un ramassis d’opportunistes hyper-corrompus qui doivent se retrouver au gnouf tout comme les gros bonnet du régime pourri RPT-UNIR!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.