25 C
Canada
Monday, March 4, 2024
Accueil ACTUALITES Nigéria-Des Togolais arrêtés pour possession de cartes d'électeurs

Nigéria-Des Togolais arrêtés pour possession de cartes d’électeurs

Le Service de l’immigration du Nigéria (NIS) a déclaré avoir arrêté 516 non-Nigérians en possession de cartes d’électeurs permanentes (PVC) à Zaria dans l’État de Kaduna. Parmi eux, il y a un nombre non révélé de Togolais.

S’adressant aux médias dans une vidéo publiée vendredi par l’AIT, Liman Kila, contrôleur du NIS de Kaduna, a déclaré que les immigrants illégaux venaient de la République du Niger, du Togo, du Sénégal, du Cameroun et du Tchad.

Kila affirme que le service avait récupéré 1 000 PVC d’immigrants illégaux arrêtés dans la zone de Kaduna lors d’opérations de nettoyage l’année dernière.

“Si vous n’êtes pas nigérian et que vous êtes en possession d’une carte d’électeur permanent (PVC), vous avez commis une infraction, vous devez être arrêté et être mis à l’écart. Nous avons fait cela dans le passé…”, a confié le contrôleur.

« La dernière zone était la zone de Kaduna. Nous avions récupéré plus de 1000 PVC. Maintenant qu’ils sont profilés, les agents vérifient toujours s’ils sont en possession de cette carte… Non seulement des PVC, mais certains d’entre eux sont même en possession de formulaires indigènes du gouvernement local que nous allons récupérer “, a-t-il martelé.

Selon lui, la majorité des personnes sont originaires du Niger, avec environ 65%, et les restes sont des ressortissants du Togo, du Sénégal, du Cameroun et du Tchad.

Pour rappel, l’élection présidentielle nigériane de 2023 se tiendra le 25 février 2023. Le président sortant de l’APC, Muhammadu Buhari, a un mandat limité et ne peut pas se représenter pour un troisième mandat.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.