25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil ACTUALITES Société Togo-L’Exécutif veut réformer le secteur des syndicats et le droit de grève

Togo-L’Exécutif veut réformer le secteur des syndicats et le droit de grève

En Conseil des ministres, le gouvernement adopte ce mercredi 23 février 2022 un projet de décret portant sur la représentativité des syndicats professionnels. En ligne de mire le droit de grève.

En présence de Faure Gnassingbé, les membres de l’Exécutif se sont retrouvés en Conseil des ministres. L’une des décisions importantes est relative à la représentativité des syndicats professionnels et à l’exercice du droit de grève dans le pays.

Selon le communiqué sanctionnant les travaux, le projet de décret tire son essence dans le Code du travail et a pour but d’« actualiser, clarifier et consolider la réglementation en matière de représentativité des syndicats professionnels et de gestion des conflits collectifs de travail », ajoutant qu’il « s’inscrit dans la volonté du gouvernement de promouvoir le dialogue social et la recherche du compromis au sein des entreprises et des secteurs d’activités ».

Le texte adopté précise les conditions de représentativité des organisations syndicales professionnelles en terre togolaise. En outre, il définit le contexte de la liberté d’exercice du droit de grève, tout en soulignant « Le régime de la réquisition quant aux secteurs essentiels pour la nation est également défini ».

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.