25 C
Canada
Friday, April 19, 2024
Accueil ACTUALITES Togo - Me Apévon élève une vive protestation contre la condamnation de...

Togo – Me Apévon élève une vive protestation contre la condamnation de Ferdinand AYITE et Isidore KOUWONOU

Le parti Forces Démocratiques pour la République (FDR) trouve scandaleuse la condamnation des journalistes Ferdinand AYITE et Isidore KOUWONOU. Me Apévon et les siens fustigent de ce fait, “la sempiternelle instrumentalisation de la justice à des fins politiques”. Par communiqué en date du vendredi 17 mars 2023, les FDR convient les magistrats à cesser d’être des artisans impénitents de l’arbitraire.

COMMUNIQUE

(relatif à la scandaleuse condamnation des journalistes Ferdinand AYITE et Isidore KOUWONOU)

Le parti Forces Démocratiques pour la République (FDR) a appris avec stupéfaction et indignation que le mercredi 15 mars 2023, des juges du Tribunal de Grande Instance de Lomé ont condamné à trois (3) ans d’emprisonnement et à trois millions (3.000.000) FCFA d’amende Ferdinand AYITE et Isidore KOUWONOU, respectivement Directeur de publication et Rédacteur en chef du bihebdomadaire “L’ALTERNATIVE” et ont décerné mandat d’arrêt contre eux, pour outrages envers des représentants de l’autorité publique et diffusion de fausses informations.

Cette condamnation est scandaleuse et surprenante car nous avions appris que Ferdinand AYITE et Joël EGAH, qui étaient placés sous mandat de dépôt par le Doyen des juges d’instruction, avaient bénéficié d’une liberté provisoire à la suite de l’exigence des plaignants de leur présenter des excuses publiques, exigence à laquelle les mis en cause se sont soumis. Après sa sortie de prison, Joël EGAH est malheureusement décédé.

Le parti FDR se demande alors pourquoi ce décès tragique de l’un des prévenus n’a pas amené les plaignants à renoncer définitivement à leur poursuite et surtout pourquoi l’affaire a rebondi et a abouti à des condamnations sévères après la présentation des excuses publiques des mis en cause.

Le parti FDR élève une vive protestation contre la persécution et l’acharnement contre ces journalistes qui sont devenus gênants pour nos gouvernants à cause des crimes économiques qu’ils dévoilés.

Le parti FDR fustige la sempiternelle instrumentalisation de la justice à des fins politiques et qui porte une atteinte grave à la liberté d’expression, à la démocratie et à l’Etat de droit.

Honte à vous tous qui avez participé, depuis la plainte jusqu’aux condamnations, à cette macabre machination.

Le parti FDR convie les magistrats à cesser d’être des artisans impénitents de l’arbitraire et du mal et à avoir constamment à l’esprit cette citation de l’homme d’Etat béninois Hubert MAGA: « Il n’existe que des intouchables de l’instant, des timoniers du temps, des maîtres du moment. Le temps est le maître de tous les maîtres (…) Devant les grandes décisions de la vie, réfléchissez à hier et pensez à demain. Parce que la nature dans sa comptabilité est incorruptible et aucune facture ne restera impayée. La nature est juste ».

Fait à Lomé, le 17 MARS 2023.

Pour le parti

Le Président National

Me Paul Dodj APEVON

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.