25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Togo–Le danger Kpatcha Gnassingbé enfin éloigné

Togo–Le danger Kpatcha Gnassingbé enfin éloigné

Parmi toutes théories souvent évoquées dans l’opinion nationale ou internationale pour tenter d’expliquer la détention de Kpatcha Gnassingbé en prison, il y a une constante irréfutable : c’est qu’il a tenté de déstabiliser le pouvoir de son demi-frère Faure Gnassingbé, actuel Chef de l’Etat togolais. Cela fait de lui un danger pour ce dernier, d’où la nécessité de l’éloigner des frontières togolaises.

En 2009, la justice togolaise a reconnu Kpatcha Gnassingbé coupable des faits d’atteinte à la sûreté de l’Etat en le condamnant à 20 ans de prison. Durant son incarcération, ses conseils et plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme avaient réclamé son évacuation sanitaire en raison d’un pied gravement infecté. Cette requête n’a jamais reçu l’assentiment des autorités judiciaires togolaises.

En réalité, cette infraction d’atteinte à la sûreté de l’Etat fait de l’ancien ministre de la Défense un danger permanent pour le régime togolais. De toute évidence, la peine de 20 ans infligée au demi-frère de Faure Gnassingbé arrive à terme en 2029, soit dans environ 6 ans. Kpatcha Gnassingbé n’a jamais pu bénéficier ni d’une liberté conditionnelle ni d’une évacuation sanitaire souvent demandées par ses conseils ou les organisations de défense des Droits de l’Homme.

Par conséquent, le départ à l’improviste du prisonnier Kpatcha Gnassingbé pour le Gabon le jeudi 23 mars 2023, à quelques années seulement de l’échéance de sa peine d’emprisonnement sans motif officiel, ne peut être analysé que comme un subterfuge pour écarter définitivement cette menace au pouvoir de Faure Gnassingbé.

Il est bien plus stratégique pour le régime en place d’anticiper sur ce cas que d’attendre 2029 où officiellement Kpatcha Gnassingbé serait libre de ses mouvements sur le territoire togolais. Vraisemblablement, le détenu Kpatcha Gnassingbé est parti pour rejoindre la longue liste des indésirables du pouvoir de l’actuel Chef de l’Etat.

5 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
5 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Agon Picdagou
April 1, 2023 2:39 pm

Article vraiment tiré par les cheveux, un chaos intellectuel invraisemblable!

Azoto
Azoto
April 2, 2023 4:18 pm
Reply to  Agon Picdagou

Moi aussi je ne vois rien d’informatif ou d’instructif dans ce charabia du scribouilleur Kossi Kone.
En quoi Kpatcha Gnassingbé gravement malade depuis des années et croupissant en prison sans que ses supposés “complices” ne lèvent un petit doigt constitue-t-il un “danger” pour le régime de Faure Gnassingbé?
On a parfois l’impression que des scribouilleurs écervelés comme ce Kossi Koné sont stipendiés par le régime pour divertir l’opinion publique avec de tels écrits imbéciles et idiots!

Agon Picdagou
April 2, 2023 5:42 pm
Reply to  Azoto

Vraiment,Kossi Koné est un “scribouilleux” !

Ali Terko56
Ali Terko56
April 1, 2023 6:38 pm

C’est vrai que le colonel yotrofei est aussi au trou ??? Si c’est le cas j’offre une chèvre à xèviosso !

HommeIntegre
April 1, 2023 7:31 pm
Reply to  Ali Terko56

Vous les togolaids etez si pathetique qu’en fin de compte vous meritiez votre sort. Yotrofei servait qui, n’est-ce pas le plesident , lui est toujours la

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.