25 C
Canada
Sunday, April 14, 2024
Accueil ACTUALITES Politique Gerry Taama : « Au Togo, l’opposition c’est moi »

Gerry Taama : « Au Togo, l’opposition c’est moi »

L’opposant revient sur son positionnement et celui de son parti au sein de l’Assemblée nationale, sur son expérience de député, mais aussi sur ses regrets. Et explique comment il se prépare aux prochaines législatives… En attendant la présidentielle de 2030.

Élu député lors des législatives de 2018, Gerry Taama, le fondateur du Nouvel engagement togolais (NET, 3 sièges) préside le groupe parlementaire NET-Parti des démocrates panafricains (PDP, 1 siège). À 48 ans, l’ancien officier revient pour Jeune Afrique sur son premier mandat au sein de l’Assemblée nationale, sur le positionnement et le rôle de son parti au cours de la législature qui s’achève et explique comment il entend changer la donne en préparant les prochaines législatives qui doivent se tenir d’ici à la fin de l’année 2023.

Que retenez-vous de l’action de votre parti au cours de cette VIe législature ?

Le bilan est mitigé. Nous sommes entrés à l’Assemblée nationale avec l’envie de faire en sorte que, pour une fois, elle soit à l’initiative de propositions de loi. Nous en avons introduit trois qui, malheureusement, n’ont pas quitté le bureau de l’Assemblée. C’est un véritable regret. Néanmoins, nous sommes les députés qui ont le plus souvent interpellé le gouvernement, avec 39 interpellations en près de cinq ans.

La suite sur jeuneafrique.com

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
May 22, 2023 1:45 pm

ton groupuscule a fait seulement trois propositions de lois? et avec ça tu te dis député?
Vos trois propositions portaient sur quoi pendant que nous y sommes?
sans oublier non plus de nous énumérer les interpellation ?
c’est ça ton bilan ? hahahaha
On vous a plutôt observer à “gueuler” sur les réseaux-sociaux qu’autres choses.

saches que pour cette prochaine élection c’est déjà perdu d’avance pour vous .

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.