25 C
Canada
Sunday, April 14, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Alternance politique: La France doit jouer sa part, dixit Francis Pedro

Togo-Alternance politique: La France doit jouer sa part, dixit Francis Pedro

Dans une lettre ouverte, le conseiller municipal Francis Pedro interpelle le président Macron sur la situation sociopolitique au Togo. « Il est bien temps que vous demandiez au chef de l’Etat Faure Gnassingbé de libérer notre pays. (…) Parce que la France a l’obligation morale d’aider le Togo à se sortir de la lancinante crise socio-politique qu’il vit depuis ce fatidique assassinat déguisé en coup d’État militaire le 13 janvier 1963 », a-t-il écrit.

Monsieur le Président,

Vous avez reçu en audience mercredi 10 mai 2023, il y a deux semaines, Monsieur Faure Gnassingbé, chef de l’État du Togo. A voir les images qui circulent sur les réseaux sociaux, vous et votre hôte étiez détendus preuve que l’ambiance qui a présidé votre entrevue est des plus cordiales.

Et, mû par le devoir envers mon pays, je voudrais vous saisir, aux fins de vous présenter la situation qui prévaut au Togo bien avant et après cet entretien de l’Elysée.

Bien sûr que je mesure le risque que je prends depuis un certain moment en m’adressant à des sommités comme vous, sans langue de bois pour oser dire sur la place publique les souffrances que la gouvernance au Togo depuis 60 ans fait endurer aux populations togolaises sans oublier le mépris du monde civilisé à l’endroit de ma chère Patrie.

Monsieur le Président, la France y est pour beaucoup dans les malheurs qui frappent mon pays parce que si en 1963 et le 13 janvier, la main qui a lâchement tiré et tué le Président de la République, Sylvanus OLYMPIO est togolaise, Etienne Eyadéma, il n’en demeure pas moins que l’intelligence qui était derrière cet assassinat est sans nul doute française.

Et, depuis cette date, mon pays le Togo vit une errance politique faite de tueries massives, d’emprisonnements d’honnêtes citoyens et de razzia sur les richesses du pays. C’est une vérité de Lapalissade ces crimes que j’évoque pour rappeler à votre attention les douleurs inouïes que le peuple togolais ne pourra plus supporter aussi longtemps.

Monsieur le Président, vos services ne peuvent pas ne pas vous dire et j’en suis sûr, que le Togo est le dernier pays de la sous-région ouest-africaine qui, non seulement, n’a pas connu d’alternance parce que dirigé par une même famille depuis 60 ans, mais aussi qui en terme de développement est des plus exsangue. Et pourtant, Dieu le créateur du ciel et de la terre a pourvu notre pays de biens inestimables que sont sa population laborieuse, son sous-sol riche et sa situation géographique qui font de lui un trait d’union de toute l’Afrique.

J’ose Monsieur le Président, vous apostropher, parce que la France a l’obligation morale d’aider le Togo â se sortir de la lancinante crise socio-politique qu’il vit depuis ce fatidique assassinat déguisé en coup d’État militaire le 13 janvier 1963. Vous devez cela au peuple togolais qui a déjà tout donné en signifiant par le sang versé qu’il en a marre de ce régime qui l’oppresse et que vous soutenez mordicus.

Il est bien temps que vous demandiez au chef de l’Etat Faure Gnassingbé de libérer notre pays qu’une minorité, selon lui-même, a embrigadé pour en accaparer les richesses par les détournements de deniers publics ou par des surfacturations comme l’atteste l’audit de la Cour des Comptes sur la COVID 19.

Sur un autre chapitre Monsieur le Président, le Togo, cette année, s’est lancé dans la préparation de deux élections, les régionales et les législatives. Le régime à la tête duquel se trouve M. Faure Gnassingbé ne s’embarrasse plus des fraudes qu’il organise chaque fois pour s’adjuger des résultats tripatouillés. Et, le compte à rebours est déjà lancé avec le recensement électoral.

Dans la première zone qui à elle seule détient la moitié de la population togolaise, ce recensement s’est terminé dans la cacophonie avec des populations qui n’ont pas pu se faire enregistrer à cause du manque de consommables (encre pour les imprimantes et les cartes vierges pour imprimer les cartes d’électeur ) et de la vétusté des kits d’enregistrement Ces populations sont retournées chez elles frustrées et en colères alors que le Code électoral en son article 45 oblige la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) en charge de l’organisation et de la supervision des élections de ne refuser à aucun Togolais qui remplis les conditions, l’enregistrement sur la liste électorale. Cahin-caha, ce recensement se poursuit dans la seconde zone avec les mêmes problèmes sans aucune solution.

C’est bien connu que depuis 60 ans, le vote au Togo n’a jamais été un homme, un vote à cause du  découpage inique qui a permis en 2013 aux candidats du régime de s’élire avec quatorze mille (14 000) voix tandis que ceux de l’opposition sont eux élus avec vingt huit (28 000) voix soit le double de celui du régime créant ainsi une disparité criarde qui porte atteinte à la Constitution togolaise qui  consacre l’égalité de tous les Togolais devant la loi.

Voyez-vous Monsieur le Président, vous allez devoir vous y résoudre par devoir moral pour envoyer un message au peuple togolais qui, à juste titre, pense que c’est la France qui soutient le régime qui l’opprime depuis six décennies sans discontinuité.

Mon interpellation à votre endroit, Monsieur le Président, n’a qu’un seul but, resserrer les liens longtemps mis à mal entre la France et mon pays le Togo par des situations alambiquées qui chaque jour éloignent les Togolais de la France. Le temps où on balaie du revers de la main les remarques que je formule ici est passé depuis longtemps et il est temps de comprendre que le sentiment anti-français a pris corps bel et bien dans la population togolaise.

Monsieur le Président, puisque le Togo et la France devront continuer à améliorer leurs relations parce que liés par le destin, il faut que la France fasse sienne la fable de Jean de LAFONTAINE, le Lion et le Rat, je cite : « …Entre les pattes d’un lion un rat sortit de terre assez à l’étourdie. Le roi des animaux, en cette occasion, montra ce qu’il était, et lui donna la vie. Ce bienfait ne fut pas perdu. Quelqu’un aurait-il cru qu’un lion d’un rat eût affaire ? Cependant il advint qu’au sortir des forêts, ce lion fut pris dans des rets dont ses rugissements ne le purent défaire. Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents qu’une maille rongée emporta tout l’ouvrage… » fin de citation.

C’est sur ce paragraphe de la fable de Jean de LA FONTAINE que je voudrais Monsieur le Président, espérer que la France changera d’avis sur mon pays le Togo en ne cautionnant plus les travers de la dictature qui y sévit depuis 60 ans.

Veuillez agréer Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

Francis Pédro AMUZUN

Conseiller municipal (25 mai 2023)

9 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
9 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Sauvages
Sauvages
May 31, 2023 11:55 am

Rien que des comédiens de mauvais goût! La France avait assassiné le le seul et vrai président du Togo, car élu par le peuple, avait introduit et maintient la famille gnassingbe au pouvoir du fait de leur soumission aux intérêts du colon.
Et nos soi-disant politiques ou plutôt des égoïstes ne regardant jamais au delà de leur ventre pensent cette même France les aidera à se défaire de ce régime?
Pendant ce temps les togolais meurtris laissés à eux-mêmes s’ils ne sont tués par la milice armée dénommée forces armées tribalistes (FAT) n’ont de sein à se vouer qu’un quelconque dieu. Seule la population à la capacité de chasser les sauvages quicle’a prise en otage. Ni le régime, ni l’opposition. Ni la société civile ( on se souvient du refus de David Dosseh de soutenir la victoire d’Agbeyome aux dernières élections), ni la France, ou encore un dieu ne libèrerons le peuple

avenou
avenou
May 31, 2023 2:43 pm
Reply to  Sauvages

LAISSE LES. ILS N´ONT RIEN DANS LEUR TETE. DEPUIS QU ILS SONT DANS LES MAIRIES ILS N´INSULTENT PLUS LE GOUVERNEMENT. ON ENTEND PLUS LES ISABELLE AMEGANVI & Co DIVAGUER SUR LES RADIOS ET DANS LES PRESSES PRIVEES.

Boom
Boom
June 2, 2023 12:58 am
Reply to  avenou

Voilà un autre tordu d’esprit … qui n’a rien de potable a végéter…
Le mpdd n’a pas de mairie , c’est ce que tu veux nous faire croire?

Boom
Boom
June 2, 2023 1:00 am
Reply to  avenou

si tu ne le sais pas , ton Agbéyomé vit, caché en France , le reste concernant là où il est caché n’est que de la comédie

Le collecteur !
Le collecteur !
May 31, 2023 8:40 pm
Reply to  Sauvages

La même France que vous accusez à tout va héberge beaucoup d’entre vous et vous fournit en plus des documents de citoyenneté. Pourquoi ne pas y renoncer ou vous aussi pensez à votre ventre? Chacun voit midi à sa porte!

Sauvages
Sauvages
June 5, 2023 7:25 pm

Primo, je ne vis pas en France, ce que je ne ferai jamais, même si l’on m’offre d’y vivre avec tout le confort gratuitement.
Secondo, la France a beaucoup plus besoin de piller nos ressources que les citoyens togolais n’ont besoin d’y vivre. Soit tu es payé pour écrire des inepties sur ce machin de site, soit tu es écervelé.

Boom
Boom
June 2, 2023 12:55 am
Reply to  Sauvages

Ah bon? quand ton foutu Agbéyomé appelait la france au secours là tu n’avais pas trouvé à dire hein , n’est ce pas?
Quand ton Aviyomé disait qu’il avait la France, les doyens du régime etc… avec lui et que la victoire était acquise et que vous n’aurez plus a sortir , à midi il apportera la victoire , tu étais aux ange, n’est ce pas pauvre bouvier avec un esprit tordu……

espèce de cancre

Sauvages
Sauvages
June 5, 2023 7:32 pm
Reply to  Boom

Moi je suis constant dans mes opinions. Mes commentaires sur ce site sont sans équivoques, parce que j’y écris ce que je pense, peu importe celui qui a écrit le texte sur lequel je commente.
Fouille les archives de tous les écrits et tu comprendras peut-être avec ta petite cervelle j’ai critiqué tous les morons qui envoient des lettres à leurs bourreaux que sont la France et les sauvages prenant le Togo en otage pour une quelconque action salutaire

Le collecteur !
Le collecteur !
June 6, 2023 9:23 am
Reply to  Sauvages

Continue d’amuser la galerie, on vous connaît au Togo. Il est à parier malgré tes dénégations être de ces amuseurs, gueulants et rien dans la tête. Le dénigrement systématique tout en louvoyant. Hihihi togolais !

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.