25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Présidentielle 2020 : Edem Atsou Kwasi à Augustin Favereau

Togo-Présidentielle 2020 : Edem Atsou Kwasi à Augustin Favereau

Agbéyomé Kodjo et son gouvernement ne se remettent toujours pas de la fameuse lettre de félicitation du président Macron à Faure Gnassingbé au lendemain de la présidentielle de 2020. Lettre qui aurait été lue sur RFI. Dans une lettre ouverte, Edem Kwasi, ministre d’Etat du gouvernement Kodjo saisit, sur le sujet, l’ambassadeur de France au Togo, Augustin Favereau.

Lecture.

Le Ministère d’État

A

Son Excellence Augustin Favereau Ambassadeur de France au Togo Lomé

Genève, le 24 mai 2023

Concerne : Courrier de courtoisie internationale d’Emmanuel Macron à Faure Gnassingbé à la suite de l’élection présidentielle du 22 février 2020

Excellence Monsieur Augustin Favereau,

Au nom du Souverain Peuple togolais et du Gouvernement légitime du Togo, je viens par la présente vous interpeller aux fins de publication officielle du courrier sous rubrique qui selon les codes diplomatiques devrait transiter par valise diplomatique à votre ambassade pour son acheminement officiel à qui de droit.

Ma démarche s’inscrit dans un double registre alors que le monde est témoin du retournement spectaculaire un narratif covidique (covid19) avec des réparations aux lésés dans un contexte international de bouleversements géopolitiques et géoéconomiques majeurs.

Primo, la présente lettre fait suite à la parution officielle le 17 mai 2023 aux éditions Teham du livre intitulé : « Togo ! La démocratie étouffée » de M. Sébastien Nadot, historien et député de la législature 2017-2022, membre de la Commission Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française. Secundo, elle est relative à la nouvelle saisine ce mois de mai 2023 de M. Emmanuel Macron par le Conseil actuel du Gouvernement légitime du Togo, après celle de 2020 par ses prédécesseurs français.

Il vous souvient que le 22 février 2020 au terme du dernier scrutin présidentiel qui fut un referendum de la Souveraineté intégrale du Togo (SITO) avec un taux de participation de 76, 35%, le Peuple togolais a massivement porté son choix à plus de 70% sur le candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), SE Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo. Toutefois en violation du code électoral alors que les principales forces politiques et organisations de la société civile togolaise félicitaient le Président démocratiquement élu, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) proclamait en 24 heures de faux résultats qui firent l’objet de deux arrêts contradictoires de la Cour Constitutionnelle rectifiés après coup avec l’intervention de votre prédécesseur de notoriété sulfureuse, Marc Vizy.

Ce coup d’État électoral a été suivi d’un double coup d’État diplomatique et médiatique de la Françafrique après le refus par le Président légitime du Togo, SE Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo, de la triple tentative de subornation à travers l’église catholique notamment feu Révérend Père Étienne Amouzou, missi dominici de Monseigneur Nicodème Barrigah, M. Atcha Dédjii venant directement de la part de Faure Gnassingbé, et Maître Martial Akakpo portant un message du Général Yark Damehane.

Il est important de relever que Faure Gnassingbé, laminé dans les urnes n’a trouvé d’autres artifices que la violence d’État inouïe, l’instrumentalisation éhontée de la justice et la diffusion le 31 mars 2020 sur le canal de Radio France Internationale (RFI) de faux messages de félicitations dont celui d’Emmanuel Macron vivement querellé sur les réseaux sociaux. Sur quelle base nos partenaires féliciteraient Faure Gnassingbé alors que la grogne des populations était à son comble dans le contexte de répression sanglante de la marche des seniors du 28 février 2020 à Lomé à l’appel du Patriarche de la Nation, SE Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, alors que nul corps intermédiaire n’a félicité le président sortant en dépit du score qu’il s’est attribué par inversion des suffrages ?

La déclaration du 08 avril 2021 de l’ancien ministre français des Affaires étrangères de l’époque, Jean Yves Le Drian, après cette mascarade électorale, au sujet de la fausse lettre incriminée qui selon lui fut un courrier de courtoisie internationale adressé par Emmanuel Macron à Faure Gnassingbé à la suite de sa réélection, mais qui n’a pas vocation à être publié, démontre implicitement et à suffisance que la lettre de félicitations lue sur RFI – devenue pour la circonstance une agence de communication de la dictature néocolonialiste multidécennale togolaise – est fausse.

Si effectivement ce prétendu courrier de courtoisie internationale existait, il ne devrait pas échapper aux us diplomatiques en pareille circonstance et transiterait forcément par les services de votre ambassade !

Au-delà de la complicité du groupe des cinq ambassadeurs (G5 à savoir France, Allemagne, USA, UE, Système des Nations Unies) – exception faite des USA – face à l’ampleur éhontée de la subversion du droit international, la France de par ses interférences actives dans le processus électoral s’est activement compromise aux dépens de la Souveraineté réaffirmée du Peuple togolais meurtri par 56 ans de règne kakistocratique et de prédation inhumaine de la plus féroce dictature militaro-clanique néocoloniale en violation de la Résolution 1514 (XV) du 14 décembre 1960 de l’ONU et de la Charte des Nations Unies.

C’est le lieu de rappeler que le livre « Togo ! La démocratie étouffée » de M. Sébastien Nadot apporte les preuves établies de la falsification de la signature du Président de la République française sur un papier à en-tête dépourvu du code barre de sécurité de l’Élysée tandis que le fameux message de félicitations introuvable dans les canaux diplomatiques consacrés a été retiré du site web de RFI dont les responsables demandent le retrait de la plainte du Gouvernement légitime du Togo contre leur organe.

Nonobstant toutes ces preuves irréfutables, la déclaration du 08 avril 2021 de Jean Yves Le Drian oblige le Gouvernement légitime du Togo à exiger de vos services dans le cadre de la procédure judiciaire en cours la publication de la lettre de courtoisie internationale avec son code d’acheminement en vue de l’établissement de la vérité souhaitée par le Souverain Peuple togolais.

Vous avez surjoué votre main. Nous vous voyons. Nous connaissons vos projets !

Le Gouvernement légitime du Togo tient à faire remarquer à la France qu’il est plus que jamais temps pour elle d’intégrer l’impératif d’une géostratégie de coopération à somme positive axée sur l’Éthique afin de rentrer véritablement en Afrique subsaharienne dans l’histoire du nouveau monde multipolaire qui va être scellé du 22 au 24 août 2023 à Durban en Afrique du Sud lors du quinzième sommet des BRICS.

Que se passe-t-il lorsque les masses se réveillent et qu’elles exposent les mensonges dont elles ont été victimes ? C’est exactement ce qui va devoir se passer prochainement au Togo où au-delà des apparences actuelles, les populations déshumanisées et meurtries par la mauvaise gouvernance et la prédation hors pair des richesses du pays sont PRÊTES pour la Souveraineté Intégrale du Togo (SITO).

Je ne doute point de votre sens de l’histoire, et vous prie d’agréer, Excellence Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de ma considération distinguée.

Dr Edem Atsou Kwasi

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Le collecteur !
Le collecteur !
May 26, 2023 10:09 am

Des guignols à ne plus en finir. Et ça ronronne depuis la Suisse ! Ehee !

Boom
Boom
May 26, 2023 12:33 pm

et c’est reparti avec la même comédie pour continuer de distraire les esprits faibles qui les suivent b****m**t.
Etant là-bas vous n’avez pas pu faire quoique ce soit et c’est une lettre adressé à un ambassadeur du pays que vous traitez de tous les noms qui va faire quoi? hahaha
des comédiens de bas de gamme pfffffffffffff

Agbe
Agbe
May 26, 2023 3:25 pm

Et il y a des têtes bien faites dans ce gouvernement Agbeyome que ce dernier a mis dans des pepins et qui ne peuvent plus revenir au pays: Sylvie Dossou, Ben Djagba, etc sont des exemples.

Curieux
May 26, 2023 5:41 pm
Reply to  Agbe

Vttf. Revenir au pays, c’est le pays a tous les togolais. Avec vos menaces à deux balles, ça ne marche pas. Vous vous jouez les gros bonnet dans ce petit togo et pourtant vous lorgnez pays des blancs

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.