25 C
Canada
Thursday, May 23, 2024
Accueil ACTUALITES Togo–Paramilitaires et rebelles soudanais discutent la paix au Darfour

Togo–Paramilitaires et rebelles soudanais discutent la paix au Darfour

Lomé, la capitale togolaise a abrité lundi des pourparlers de paix sur la crise soudanaise, notamment sur le sort de la région du Darfour déjà en proie à des décennies de guerre civile avant la dernière dispute qui oppose les principaux généraux.

À cette réunion, des représentants des factions rebelles de cette région et des forces de soutien rapide, présents ont appelé à la fin du conflit. « Nous recherchons tous la paix. Le peuple soudanais recherche la paix. Le peuple soudanais souffre de la guerre depuis des décennies dans des régions comme le Darfour, le Nil bleu, dans le Sud et dans l’Est du Soudan, et maintenant dans la capitale, Khartoum », a laissé entendre Youssef Ezzat, représentants des FSR à Lomé. 

Au cours de cette rencontre, il a été également question de la réouverture de l’aéroport d’El-Geneina au Darfour, sous le contrôle des FSR d’Hamdane Daglo, afin d’acheminer l’aide humanitaire. Nouri Abdalla, membre d’une faction rebelle clé du Darfour, a salué la création d’une feuille de route pour mettre fin au conflit au Darfour.

« Pour empêcher la région de sombrer dans le chaos. Elle est actuellement plongée dans le chaos, mais pas encore dans une guerre civile à part entière. C’est ce que nous essayons d’éviter, c’est pourquoi nous avons établi une feuille de route et un plan d’action que nous pouvons suivre afin de travailler avec d’autres leaders communautaires, d’autres dirigeants au Darfour », a-t-il souligné.

Avant ces pourparlers de Lomé, des militants des droits de l’homme au Darfour, dans un rapport, avaient épinglé les FSR et des milices arabes alliées de s’être rendus coupables d’atrocités dans leur bastion, notamment des viols, des pillages et des massacres de minorités ethniques.

La Cour pénale internationale a annoncé en début juillet l’ouverture d’une nouvelle enquête sur des crimes de guerre présumés au Darfour.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
July 25, 2023 1:43 pm

Voila quelqu’un qui est incapable d’instauré la paix chez lui ou de trouver des solutions pour son propre pays mais veut se la jouer au “faiseur” de paix d’un autre pays tout en utilisant l’argent des pauvres citoyens de son propre pays pour ces genres de conneries sachant bien que les togolais sont lésés et laissés à leur propre sort… Et nous mêmes togolais aussi en sommes responsables ; on subit et on continue de subir sans broncher… en disant :” Dieu va faire….et ça va changer” , sachons une chose , Dieu ne va pas descendre pour venir faire quoi que ce soit si nous mêmes nous ne nous levons pas pour prendre les choses en mains sachant bien aussi qu’il y aura des sacrifices à faire… Arrêtons de nous faire manipuler par des religieux ou certains politiciens véreux et sans scrupules
L’UA n’a pas réussi, la CEMAC non plus sans oublié la couronne des organisations internationales ONU et c’est une dictature qui va le faire avec quoi comme argumentaires , garanties pour convaincre les deux parties?
Arrêtez de vous foutre des Togolais

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.