25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Sotouboua : un assistant médical indélicat provoque la mort d'une fillette de...

Togo-Sotouboua : un assistant médical indélicat provoque la mort d’une fillette de 11 ans

Après l’incident survenu au CHU de Kara, un autre agent de santé se fait parler de lui actuellement au CHP de Sotouboua. Son comportement a entrainé le décès d’une jeune fille de 11 ans mordue par un serpent, faute d’assistance médicale.

En effet, dans la nuit du 14 au 15 octobre 2023, une fillette de 11 ans a été victime d’une morsure de serpent et a été transportée au CHP de Sotouboua. Les parents se sont rendus dans le bureau de consultation de la médecine, où se trouvait l’assistant médical de garde, Monsieur Bamela Thétera. Cependant, ce dernier n’a pas pris en charge la victime, mais a plutôt demandé aux parents de poursuivre leur chemin jusqu’à Sokodé. Les parents ont donc suivi ses indications et se sont rendus au CHR de Sokodé.

Au CHR de Sokodé, la victime a été prise en charge, et les professionnels de la santé ont prescrit un sérum antivenimeux. Seulement, ce sérum n’était pas disponible sur place. Après des recherches, il s’est avéré que le sérum était en fait disponible au CHP de Sotouboua, le centre de santé où ils étaient allés premièrement. Les parents étaient obligés de retourner au CHP de Sotouboua pour acheter ledit sérum. Malheureusement, la fillette a tragiquement perdu la vie avant que les parents ne puissent revenir de Sotouboua avec le sérum en leur possession.

Interrogé sur cet incident, l’assistant médical Bamela Thétera a admis qu’il avait évacué la fillette sans lui prodiguer de soins. Selon ses dires, il avait agi ainsi parce que la fillette saignait et se trouvait dans le coma.

En réponse à cette situation, le conseil de discipline de la Direction Préfectorale de la Santé de Sotouboua a pris la décision de mettre fin au contrat de travail de Bamela Thétera. De plus, il l’a contraint à participer aux obsèques de la fillette en contribuant à hauteur de 100 000 FCFA, entre autres mesures disciplinaires.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.