25 C
Canada
Friday, May 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Une République malade

Togo-Une République malade

Les dirigeants togolais sont incapables de respecter les dispositions constitutionnelles votées par eux-mêmes. En l’absence d’institutions fortes et de contrepouvoir, tout se limite finalement à la volonté d’un seul homme qui décide au gré de ses humeurs. On se retrouve finalement avec des institutions hémiplégiques.

Cela fait bientôt plus de trois ans que les membres actuels de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) sont en fin de mandat. Depuis trois ans, on a de la peine à nommer de nouveaux membres.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) se trouve dans le même cas. La Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA) également. Le DG de la SAFER est en fin de mandat depuis deux ou trois ans, mais reste toujours à son poste.  Le Directeur Général du Port Autonome de Lomé (PAL) est en poste depuis plus de 15 ans. Le président de la Cour Constitutionnelle décédé le 26 mai 2023 devait être remplacé depuis, selon les dispositions, mais toujours rien. Cela fait plus de 3 ans que la Présidence de la République n’a pas de directeur de cabinet. C’est la Secrétaire Générale de la présidence qui joue également ce rôle et finalement cumule elle seule trois postes.

Le mandat de l’Assemblée Nationale prend fin le 31 décembre 2023. À ce stade le chronogramme des prochaines élections devait déjà être annoncé  par la CENI. Mais silence radio. Faute d’argent, les législatives  se tiendront finalement vers janvier ou début février soit un mois de retard.

Comment peut-on être efficace et avoir des résultats dans un pays avec des institutions pareilles ? Quand on ajoute à cela tous les retraités de l’administration qui refusent de partir, c’est toute la République qui est malade.

Le Togo et le Cameroun sont les seuls pays où les vieux retraités travaillent et les jeunes diplômés sont à  la maison et cherchent tous les moyens pour quitter le pays.

Ferdinand Ayité

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tony
Tony
November 2, 2023 1:17 pm

Un regime de coup d’etat electoral sera toujours malade aucun president au monde ne visiter le tyran Faure le jeune doyen des chefs d’etats de la sous-region tres Mal Elu par violence d’etat des FAT Forces Armees Tribales le 22 fervier 2020 le president sortant Faure a ete mis KO avec 27% contre 43% pour l’ancien premier ministre chasser du pays par Faure et sa justice tribale criminel.

Là-bas Lomé
November 3, 2023 2:44 am
Reply to  Tony

Faure très mal élu, tu dis? Mais ce tyran de mongole Faure Dracula zieux hooonnn de hibou GNASSINGBE, n’a jamais été élu par les togolais !!! De même que son analphabète de père d’ailleurs !!!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.