25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo- Convocation du DP Apollinaire Mewenemesse par la HAAC: Réactions des OSC

Togo- Convocation du DP Apollinaire Mewenemesse par la HAAC: Réactions des OSC

Des organisations de la société civile réagissent à la convocation du Directeur de publication du journal “La Dépêche” par la HAAC. Elles dénoncent une énième mise sous éteignoirs de la liberté de presse et d’expression au Togo. Lecture.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONVOCATION DU DIRECTEUR DE PUBLICATION DU JOURNAL « LA DÉPÊCHE » PAR LA HAUTE AUTORITÉ DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA COMMUNICATION (HAAC) : LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE (OSC) DAVANTAGE PRÉOCCUPÉES PAR LES MENACES PERSISTANTES SUR LA LIBERTÉ DE PRESSE AU TOGO

Les OSC viennent d’apprendre la convocation du Directeur de Publication du Journal « LA DÉPÊCHE », un hebdomadaire d’information générale, par la HAAC.

Selon les informations recueillies, la convocation lui a été envoyée dans la mi-journée d’hier jeudi 29 février 2024 pour comparaître ce matin vendredi 1er mars 2024 à 9h00. Cette convocation fait suite à un article paru dans le numéro 1185 du 28 février 2024 dudit journal et intitulé « L’assassinat crapuleux du Colonel Madjoulba, et si le Général Félix KADANGHA Abalo était le capitaine Dreyfus du Togo ». En outre et chose curieuse, la HAAC demande à Monsieur Apollinaire K. MEWENEMESSE, DP dudit journal de « se munir de la lettre de l’ancien Président de la Cour Constitutionnelle, feu Aboudou ASSOUMA à laquelle l’article a fait allusion ».

Le procès dans l’affaire Madjoulba, nous le savons tous, a laissé l’opinion publique sur sa soif, par des nombreuses zones d’ombre non clarifiées quant à l’auteur et aux réels mobiles de cet assassinat.

Les OSC restent profondément préoccupées par cette propension inquiétante des menaces sur les journalistes togolais dans l’exercice de leur métier. Pour rappel, plusieurs journalistes sont aujourd’hui contraints à l’exile après de lourdes condamnations à des peines d’emprisonnement ferme et d’amende ; d’autres sont encore sous poursuites et contrôle judiciaires ; un autre est décédé dans des circonstances non encore élucidées à ce jour ; les téléphones de beaucoup d’entre eux sont attaqués et placés sur écoute par le logiciel espion Pegasus ; tout ceci se passe dans l’indifférence, sous le regard silencieux et complice de la HAAC dont le rôle régalien est de garantir et assurer la liberté et la protection de la presse et de tous moyens de communication de masse.

Au regard de ce constat amer et douloureux qui empêche l’éclosion effective des valeurs de démocratie, d’État de droit et des droits de l’homme, les OSC ont décidé de ne plus rester en spectateurs face au musellement et au bâillonnement exponentiel de la presse privée fouineuse ; en somme à la tentative de réduire au silence tous les lanceurs d’alertes et les Défenseurs des droits humains par la dictature.

Les OSC demandent à toute l’opinion publique nationale et internationale, à tous les partenaires en développement, à tous les partis politiques, à toutes les forces démocratiques et toute la population togolaise à dire un grand NON catégorique cette énième mise sous éteignoirs de la liberté de presse et d’expression au Togo. Fait à Lomé, le 1er mars 2024

Pour les Organisations,

M. Daguerre K. AGBEMADOKPONOU (ALCADES)

M. Monzolouwè B. E. ATCHOLI KAO (ASVITTO)

M. Christophe Komlan TETE (GAGL)

M. Bassirou TRAORE (GCD)

M. Koffi DANTSEY (GLOB)

M. Poro EGBOHOU (FDP)

Dr Emmanuel H. SOGADJI (LCT)

Me Célestin Kokouvi G. AGBOGAN (LTDH)

Me Raphaël N. KPANDE-ADZARE (MCM)

M. Issaou SATCHIBOU (MJS)

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
tedlesaint
tedlesaint
March 2, 2024 11:23 am

Seuls les naïfs et autres gens de mauvaise foi ne retrouveront pas curieux cette sortie des organisations de la Société civile (OSC), surtout à quelques pas du double scrutin annoncé pour le mois d’avril. En quoi la convocation d’un journaliste par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) est une entrave à la liberté d’expression. Nul n’ignore l’influence que les médias ont sur les populations et la régulation de cette information est une nécessité et c’est sans nul doute le rôle d la de la HAAC, de rappeler aux hommes de la presse au respecte de l’éthique et la déontologie de la presse. Ces OSC parlent de certains journalistes en exilent et pourquoi ? Tout simplement ces soi-disant journalistes étaient tombés sous le coup de la loi, et ne voulaient pas assumer leur responsabilité. Nul n’ignore que malheureusement la société civile togolaise est partisane et ceci n’aide pas vraiment à faire avancer les choses dans le pays.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.