25 C
Canada
Saturday, June 10, 2023
Accueil PAYS Côte d'Ivoire Côte D'Ivoire-Le remplaçant de Bakayoko également hospitalisé?

Côte D’Ivoire-Le remplaçant de Bakayoko également hospitalisé?

En Côte D’Ivoire, depuis la nomination de Patrick Achi comme Premier ministre par intérim, suite au décès d’Ahmed Bakayoko, des rumeurs ne cessent d’enflammer la toile sur son hospitalisation. Sur les réseaux sociaux, l’homme a réagi.

« Depuis plusieurs jours, des rumeurs folles se propagent sur ma santé, évoquant malaise et même évacuation sanitaire à l’étranger. Il n’en est absolument rien », a démenti Patrick Achi.

« Dans le contexte exigeant que nous connaissons, je dois également dire à ceux qui diffusent ces « fake news » qu’il est indécent de se comporter ainsi, alors même que nous pleurons avec une tristesse infinie le départ du Premier ministre, mon frère Hamed Bakayoko », a-t-il ajouté.

En outre, N‘cho Baudouin Yapo, un militant du parti au pouvoir, élu à la suppléance du Député d’Azaguié a également apporté un démenti formel à cette fausse information en s’attaquant à la source des fake News.

« Urgent : je venais pourtant de quitter le Ministre Patrick Achi ce soir. Il n’est en rien sous perfusion. Je réalise qu’il faut absolument fermer Chris Yapi à Facebook. Ce nom doit être banni de tout compte et de toute page à créer. Nous avons assez négligé ce truc-là. Baih enfin », a-t-il précisé.

Cependant, l’absence de Patrick Achi au Conseil des ministres tenu mercredi laisse toujours planer le doute chez certaines internautes.

Hamed Bakayoko est décédé mercredi à l’âge de 56 ans en Allemagne, suite à un cancer fulgurant. Ceci intervient quelques mois après la mort subite de son prédécesseur, Amadou Gon Coulibaly.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.