25 C
Canada
Friday, April 12, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-AstraZeneca transporté à l’Assemblée nationale

Togo-AstraZeneca transporté à l’Assemblée nationale

Attendue ce mardi à l’hémicycle pour obtenir la prolongation de l’Etat d’urgence, la Première ministre Victoire Tomegah Dogbé va devoir (probablement) apporter des réponses aux questions des députés sur la campagne de vaccination.

Il ne sera pas seulement question de la prolongation de l’Etat d’urgence sanitaire à l’Assemblée nationale ce mardi, avec Victoire Tomegah Dogbé. Le vaccin Covid-19 sera également au menu des discussions, si l’on en croit Gerry Taama.

« (…) Nous rentrons sous peu en plénière pour parler de la prorogation de l’Etat d’urgence, et nous parlerons du vaccin aussi. Promis », a écrit le député sur sa page Facebook, promettant qu’il reviendra rendre compte des échanges.

La polémique s’amplifie autour du vaccin AstraZeneca dans le pays, alors que la campagne de vaccination a démarré depuis le mercredi 10 mars dernier. Pendant ce temps, plusieurs pays européens rejoints par la France et l’Allemagne ce lundi, en plus de certains pays du continent africain, ont déjà suspendu par précaution l’administration du vaccin AstraZeneca.

Mais au Togo, des membres du Comité scientifique, à l’instar du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Prof Majesté Ihou Wateba, menancent les populations togolaises qui hésitent à aller se faire vacciner.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Linde
Linde
March 16, 2021 2:41 pm

Demandez également au premier ministre de retirer purement et simplement M.Hiou de son gouvernement pour avoir non seulement tenu des propos de menace à l’égard des concitoyens mais aussi tenté de cacher la réalité.
J’ai été très choqué de ses propos.
Ce monsieur a cru tout permis oubliant qu’il s’agit de la vie des honnêtes concitoyens

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.