25 C
Canada
Tuesday, November 29, 2022
Accueil Politique Togo-Benjamin Atcholé crache ses vérités

Togo-Benjamin Atcholé crache ses vérités

Dans une longue interview relative aux dernières actualités de son pays, Benjamin Atcholé, le président de la Conférence des togolais de l’étranger (CTE), n’est pas allé de mains mortes pour dire que son pays est ”en perdition”.

L’ancien rédacteur en chef du journal “Nouvel Echos” ne fait pas dans la dentelle lorsqu’il aborde les questions concernant son pays. C’est donc dans la même veine qu’il a répondu à plusieurs questions allant de la dernière élection présidentielle donnant vainqueur Faure Gnassingbé en passant par l’affaire de corruption de Vincent Bolloré au Togo, au sort réservé à Agbéyomé Kodjo, entre autres.

Détenus politiques

A Christian Trimua, ministre charge des Droits de l’homme, qui clame qu’au Togo il n’existe pas de détenus politiques, Benjamin Atcholé lui rétorte en citant “le dossier des 76 personnes arrêtées et détenus dans l’affaire « Tiger Révolution » dont 5 personnes décédées en détention; 4 personnes actuellement malades et détenues au Cabanon du CHU Sylvanus Olympio et 67 encore en détention selon les organisations de la société civile”, ajoutant que la liste est longue en la matière.

Réélection de Faure Gnassingbé

Les conditions dans lesquelles le scrutin présidentiel du 22 février 2020 a été organisé montrent à suffisance que les résultats qui en sont issus ne peuvent être crédibles, précise le président de la Conférence des Togolais de l’étranger.

En effet, explique-t-il, “Il existe un doute raisonnable sur la crédibilité des institutions chargées d’organisation et de proclamation des élections au Togo” notamment les réserves des Etats Unis, de l’Eglise Catholique, des Organisations de la société civile -(OSC), etc. ” Le pouvoir aurait même poussé les limites jusqu’à fabriquer des lettres de félicitations de la France et de l’Union européenne. A ce point, quelle crédibilité pour les institutions de la République Togolaise ?”, s’interroge-t-il.

S’il y a un calme qui règne actuellement dans le pays, il s’agit “d’un calme militarisé et précaire comme les Togolais en ont l’habitude”. L’activiste va plus loin en précisant qu’en réalité, il est question d’ “un calme obtenu grâce à l’interdiction systématique de toute forme de contestation électorale et la chasse aux sorcières qui a engendré le départ en exile de M. Agbéypmé KODJO. Après chaque hold-up électoral depuios 2005, c’est avec les armes qu’on fait règner le calme. Il n’y a aucune fiabilité à parler de paix dans ces conditions”.

Le Haut conseil des togolais de l’extérieur

La création et l’installation des membres du HCTE constituent “une gouvernance de leurre”. “Il y a quelques mois on a plagié notre organisation (Conseil de Togolais de l’Etranger) pour mettre en place un Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur. Le régime togolais avait alors prétendu que c’est un creuset des compétences de la diaspora togolaise aux fins de mieux canaliser leur participation au développement et à la gouvernance. Beaucoup de nos frères se sont laissés prendre à ce piège. Temps perdu, énergie dépensées et expositions au lynchage politique, la diaspora togolaise a pris tous les risque et montré sa bonne foi à travailler avec Faure Gnassingbé pour aider le pays. Quelques mois après, le bilan est là: Ils ont réussi à diviser profondément les Togolais de l’Etranger. Il y a eu des bagarres sérieuses dans le cadre de ce machin de HCTE, plusieurs jeunes ne s’adressent plus la parole à nos jours. Plusieurs projets de la diaspora ont été volés, des plans mis en place pour déstabiliser la diaspora critique et l’empêcher de voter. C’est sous le regard complice de ce HCTE que nos sœurs ont été jetées dans la rue au Liban sans aucun geste, pendant que Robert Dussey faisait le tour des pays du monde pour négocier l’exemption de VISA au cercle restreint de détenteurs de passeports diplomatiques. Voilà le tableau”, détaille Benjamin Atcholé.

A lire ce dernier, le Togo se trouve dans un état comateux, nécessitant que Les Togolais fassent “les bons choix qui peuvent garantir un lendemain meilleur à nos enfants”. Il ajoute, pour finir, que “L’heure est grave”.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kombaté
March 8, 2021 5:27 pm

Arrêtez vos idioties et circulez.Quand ils sont à l étranger ils pensent qu ils sont protégés contre tout .vos Ecoutez les infos et sans réfléchir vous pondez des âneries.Allez plutôt au source pour mieux comprendre ok

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022