25 C
Canada
Saturday, February 24, 2024
Accueil ACTUALITES Crise en Guinée : Les Nouvelles décisions de la CEDEAO

Crise en Guinée : Les Nouvelles décisions de la CEDEAO

Après la condamnation du coup d’état, la suspension temporaire de la Guinée et l’envoi des émissaires dans le pays à la rencontre de la junte et du Président renversé Alpha Condé, les dirigeants de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont pris de nouvelles décisions jeudi à Accra.

Lors d’un sommet extraordinaire tenu à Accra le jeudi 16 septembre sous la présidence de Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président de la République du Ghana, les dirigeants ont pris des décisions “éclairées” sur les questions liées à la stabilité au sein de la sous-région.

« Nous sommes tenus de prendre des décisions éclairées sur ces questions qui auraient des conséquences à long terme sur la stabilité et la défense des valeurs démocratiques de notre région…Je suis convaincu que, comme par le passé, nous serons à la hauteur », a confié Akuffo Addo au début du Sommet qui a eu lieu à Kempinski Gold Coast Hotel.

Les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO ont décidé à l’unanimité que les autorités guinéennes organisent des élections dans les six mois afin de ramener le pays à un régime constitutionnel.

Ils ont également imposé des sanctions à des membres individuels de la junte militaire qui a renversé le gouvernement du président Alpha Condé le dimanche 5 septembre.

La junte des membres des Forces spéciales de Guinée dirigées par le colonel Mamady Doumbouya a pris le pouvoir et a détenu le président Condé.

S’adressant aux journalistes à Accra après le sommet extraordinaire, le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou, a affirmé que le bloc était déterminé à soutenir le retour de la Guinée à un régime civil.

Pendant ce temps, Doumbouya promet de former un gouvernement inclusif qui dirigera une transition vers un régime civil, mais il a refusé de s’engager sur un calendrier. Il a également déclaré qu’il écouterait la communauté internationale et honorerait ses accords s’ils respectent « l’intégrité », la « dignité » et la « souveraineté » du pays.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] devrait se rendre en Guinée « dans les plus brefs délais » pour transmettre personnellement les décisions du sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de […]

El Nino
El Nino
September 17, 2021 12:29 pm

La Cedeao agit de plus en plus comme une secte satanique dans laquelle les chefs d’étage se jurent allégeance et fidélité.
Les décisions prisent par les 13 membres de la Cedeao ne concernent que leurs membres. Les peuples africains s’en fichent éperdument: La Guinée aux Guinéens.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.