25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Des influenceurs sénégalais dénoncent l'injustice de TikTok envers l'Afrique

Des influenceurs sénégalais dénoncent l’injustice de TikTok envers l’Afrique

Des influenceurs sénégalais reprochent à Tiktok d’avoir mis en place un fonds destiné à rémunérer les créateurs de contenus sans le rendre accessible dans la plupart des pays africains.

La plateforme au milliard d’utilisateurs dans le monde a mis en place un fonds de plus de 250 millions de dollars destiné à rémunérer les créateurs de contenus. Une rétribution qui n’est malheureusement pas accessible dans la plupart des pays d’Afrique.


Pour les Sénégalais qui se vantent d’ailleurs de leur compatriote résidant en Italie, khaby Lame, le deuxième TikTokeur le plus suivi dans le monde, c’est de l’injustice envers les utilisateurs en Afrique.

« Quelle est la raison pour laquelle il ont un budget, mais pas pour l’Afrique ? Je ne sais pas, on n’a pas de téléphone en Afrique ? Si, on a tout ce qu’il faut. Donc c’est dommage…», se plaint au micro de France 24, Faynaraa une influenceuse qui a plus d’un million abonnés sur Tiktok.

« On a besoin de ça ! Cela va bien-sûr nous motiver à continuer », a martelé Dudu un autre tiktokeur.

Pour Mame Balla, un créateur des contenus humoristique, « Tiktok doit revoir son attitude vis à vis des africains ».

« Comme toujours, l’histoire se répète. On nous marginalise, on nous laisse derrière. On ne nous implique pas dans les choses sérieuses», a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, le Sénégalais Khaby Lame, 21 ans, connu pour ses vidéos TikTok dans lesquelles il se moque en silence de vidéos d’astuce trop compliquées depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19, est devenu millionnaire et star grâce à cette même application.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Agon Picdagou
December 16, 2021 5:32 pm

De quoi vous plaignez-vous?Qui vous empêche de créer? Quant à profiter du génie des autres… vous êtes toujours prêts!!!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.