25 C
Canada
Monday, August 8, 2022
Accueil ACTUALITES La libre circulation des ingénieurs dans l'espace Uemoa est en marche

La libre circulation des ingénieurs dans l’espace Uemoa est en marche

Du 15 au 17 février 2022, s’est tenue à Ouagadougou, dans la salle de réunion du Conseil des Ministres au complexe administratif de la Commission de l’UEMOA à Ouaga 2000, la réunion des experts des Etats membres en vue d’examiner les projets de textes communautaires régissant les professions d’Ingénieur et Ingénieur-conseil du secteur du Bâtiment, des Travaux Publics & Travaux Particuliers (BTP&TP) dans l’espace UEMOA.

Le panel des participants était constitué par : des représentants des Etats membres, des représentants de la Commission de l’UEMOA, et les représentants des Ordres, Associations et Chambres nationaux d’Ingénieurs et d’Ingénieurs-Conseils des Etats membres.

Au cours de cette séance présidée par le Togo, un état des lieux de l’organisation de la profession d’ingénieur/ingénieur-conseil au niveau de chaque Etat membre de l’UEMOA, a été présenté par des représentants de chaque Etat. Le Burkina Faso dispose d’une loi datant de 2012 portant création de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil (OIGC-BF), au Togo la loi datant de 2020 encadre vingt spécialités d’ingénieur pendant qu’au Bénin et au Niger la profession d’ingénieur génie civil et d’ingénieur-conseil est encadré par des décrets. Dans les autres pays présents à cette session, le processus de réglementation de la profession est en cours.

Pour rappel cette nouvelle session fait suite à la réunion des experts sectoriels datant de mars 2019 et a pris en compte les nouvelles préoccupations des experts du secteur, dans la construction du marché commun, avec pour objectif d’assurer aux ingénieurs et ingénieurs-conseils la liberté de circulation, de résidence, de prestation de services et du droit d’établissement dans l’espace communautaire.

Après un examen approfondi des trois textes proposés, les participants ont validé le projet de Directive relative à la libre circulation et à l’établissement des ingénieurs et ingénieurs-conseils du secteur BTP&TP dans les Etats membres de l’UEMOA, le projet de Directive relative à l’harmonisation des textes régissant l’exercice des professions d’ingénieurs et d’ingénieurs-conseils du secteur BTP&TP dans les Etats membres de l’UEMOA, ainsi que le projet de Décision portant attribution, organisation et modalités de fonctionnement de la Conférence des Ordres des professions d’ingénieurs et d’ingénieurs-conseils dans les Etats membres de l’UEMOA.

Pour Marius E. BAGNY, Vice-président de l’Ordre national des ingénieurs du Togo (ONIT), qui a présidé la réunion au nom du Togo : « La validation des projets de textes communautaires au cours de cette nouvelle session est une belle avancée dans ce processus qui a commencé depuis 2014. Notre espoir est que la suite du processus puisse permettre enfin aux ordres nationaux de disposer de directives qui facilitent la liberté de circuler et d’exercer les professions d’ingénieur et d’ingénieur-conseil au sein de l’espace communautaire ».

Il a relevé le fait que la loi relative à la profession d’ingénieurs au Togo, est avant-gardiste car elle embrasse déjà vingt génies et pourra inspirer les autres Etats qui sont dans le processus.

En marge de la réunion, le groupe d’experts des Ordres d’Ingénieurs et Ingénieurs conseils des États membres de l’UEMOA a effectué une visite sur le site du chantier des travaux de construction du grand contournement de Ouagadougou, dont les travaux sont en cours d’exécution par l’entreprise EBOMAF (Entreprise BONKOUNGOU Mahamadou et Fils).  D’une longueur de 125 km, une emprise de la voie de 100 m avec une chaussée de 2×2 voies de 3,5 m, un TPC de 10 m et une piste cyclable de 2x3m en zone urbaine et 2×1,5m en zone non-urbaine, le montant total du projet est deux cent trente-sept (237) milliards de FCFA, pour un délai d’exécution de trente-six (36) mois hors saison de pluie.

Au cours des échanges sur les différents aspects techniques et financiers du projet, les experts ont apprécié l’envergure de l’ouvrage et félicité les différents acteurs impliqués dans sa réalisation. Ils ont, en particulier, salué le choix de confier les études, l’exécution des travaux et le contrôle d’un tel ouvrage à l’expertise des ressortissants de l’UEMOA.

Précisons que la délégation togolaise à cette réunion était composée de M. BOYINDJO T. Jacques, représentant le Ministère des Travaux Publics, M. AMOUZOU Amegnona, représentant le Ministère en charge de l’Urbanisme, Messieurs BAGNY E. Marius et AFO SOULE Midassirou, représentant l’ONIT.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022