25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-La Prison pour les trois responsables du SET arrêtés

Togo-La Prison pour les trois responsables du SET arrêtés

Moins de 72 heures après leur arrestation, les trois membres du Syndicat des enseignants du Togo (SET) sont jetés en prison.

Membres du Syndicat des enseignants du Togo (SET), Joseph Toyou, Kossikan Kossi et Ditorga Sambara Bayamina sont déférés hier à la prison civile de Lomé, après leur audition le même jour par le deuxième substitut du Procureur, puis le doyen des juges.

Selon les informations, on reproche aux trois membres du SET « d’avoir incité les élèves et autres personnes à la révolte par des promesses, menaces, ordres ou tous signes de ralliement ».

Lire aussi : https://icilome.com/2022/04/togo-trois-enseignants-membres-du-set-arretes/

Le samedi 9 avril 2022, les forces de sécurité avaient procédé à l’arrestation des trois responsables du SET à Lomé. Puis ils ont été gardés dans les locaux du Service central de recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) de la gendarmerie nationale.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
La-bas Lomé
April 12, 2022 11:26 am

Mais que devient le Togo des analphabètes GNASSINGBE ??? Un goulag à ciel ouvert?? Pour un oui ou un non, vous êtes arrêtés et déférés en prison!!! Le Togo du parrain Faure Dracula zieux hooonnn de hibou GNASSINGBE est pire que la Corée du Nord !!! LIBEREZ LES SYNDICALISTES!!! LIBEREZ LES PRISONNIERS POLITIQUES !!! LIBEREZ Jean-Paul OUMOLOU!!!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.