25 C
Canada
Thursday, August 11, 2022
Accueil ACTUALITES Trafic des personnes en Afrique : La CETA veut prendre le taureau...

Trafic des personnes en Afrique : La CETA veut prendre le taureau par les cornes

La Conférence des Églises de Toute l’Afrique (CETA) est une association d’églises protestantes, anglicanes, orthodoxes et autochtones d’Afrique. Elle œuvre pour assurer l’épanouissement total et holistique des filles et des fils de Dieu sur le continent. Elle organise depuis hier mardi à Lomé, une consultation de trois (3) jours pour réfléchir sur la question de migration irrégulière, du trafic des personnes et d’esclavage moderne en Afrique.

Ils sont une trentaine d’acteurs venus des pays de la sous région à prendre part aux travaux de cette rencontre à Lomé axée sur les problèmes de migration irrégulière, du trafic des personnes et d’esclavage moderne en Afrique.

Au cours de ces trois jours, les participants qui sont pour la plupart des membres de la CETA, des acteurs des organisations de la société civile, des religieux, des chefs d’églises…, vont discuter, partager des expériences afin de trouver des solutions durables qui traitent tous les aspects du phénomène. Ils vont formuler des recommandations au processus de Rabat sur la migration et le développement afin d’influencer profondément les politiques en la matière.

Les participants seront également éclairés, guidés et équipés à s’engager dans un plaidoyer fondé sur des preuves pour la domestication et l’application du Cadre de politique migratoire de l’UA pour l’Afrique (2018-2030) et du Plan d’action pour les États nations, afin de mettre en place une bonne politique migratoire. Les participants auront également l’occasion d’écouter les institutions/églises qui sont déjà impliquées dans ce type de ministère dans la communauté.

« Notre rencontre aujourd’hui est d’approfondir les idées sur la question de migration irrégulière, surtout sur le trafic des personnes et l’esclavage moderne en Afrique. Aujourd’hui, nos jeunes risquent leur vie pour traverser la Méditerrané à la recherche du bien-être ailleurs parce qu’ils ont perdu l’espoir. Nous voulons prendre le taureau par les cornes et poser des actions fortes pour interpeller nos gouvernants et montrer que notre continent africain est plutôt le paradis. Il faudrait que les églises se prononcent et apportent leur pierre à la reconstruction de la mentalité africaine », a souligné Rev. Dr Daniel Akotia, modérateur de l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo.

La migration internationale en Afrique a considérablement augmenté ces derniers temps, passant de 15 millions en 2000 à 25 millions en 2017, soit une augmentation de 67 % qui représente un taux de croissance annuel moyen de 2,8 % par an. Selon les indications, la migration vers l’Afrique a également connu une croissance phénoménale ces dernières années, passant d’un peu moins de 2,5 millions en 1990 à plus de 5 millions en 2017.

L’Afrique en général et l’Afrique de l’Ouest en particulier sont devenues une plaque tournante de la migration irrégulière et de la traite des êtres humains. Pour Phyllis Brewah, responsable des finances et de l’administration au sein de la CETA, il est temps d’agir pour le respect de la dignité des jeunes africains.

« La traite des êtres humains et l’esclavage moderne sont des actes qui portent atteinte à la dignité inhérente de la personne humaine telle qu’offerte par Dieu. En tant que personnes religieuses, en particulier chrétiennes, nous devons de toutes nos forces élever nos voix avec indignation face à ces phénomènes diaboliques tout en plaidant pour des couloirs sûrs et décents qui permettent la migration sans compromettre la dignité du migrant, car nous reconnaissons que la migration en soi n’est pas un mal ou un crime, mais c’est le comment qui constitue le défi », a-t-elle indiqué.

A l’issue de cette consultation, des recommandations seront formulées à l’endroit des décideurs, des gouvernants et des organisations internationales et de la sous-régionales, notamment la CEDEAO, l’UA, l’ECOSOCC pour un traitement convenable des questions liées à la migration irrégulière, aux trafic des personnes et à l’esclavage moderne en Afrique.

Pour rappel, la CETA est une association d’églises protestantes, anglicanes, orthodoxes et autochtones d’Afrique.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022