25 C
Canada
Saturday, February 24, 2024
Accueil ACTUALITES Bénin-Le SMIG relevé de 30%

Bénin-Le SMIG relevé de 30%

De 40 mille francs Cfa à 52 mille francs Cfa, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) connaît une augmentation de 30% au Bénin.

Le président Patrice Talon a signé le décret portant relèvement du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), qui est passé de 52 mille francs Cfa. Il était de 40 mille francs Cfa auparavant.

Une mesure qui entre en vigueur à compter de demain dimanche 1er janvier 2023, selon le site local d’informations 24 Heures au Bénin.

Tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi. Notamment, les dispositions de l’article 309 de la loi N°98-004 du 27 janvier 1998 portant Code du travail en République du Bénin, souligne la note relayée par la source citée plus haut.

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
El Niño
El Niño
December 31, 2022 5:10 pm

Bravo au président Talon! Ici a Faure-Kopé, au lieu d’augmenter le Smig et créer des emplois, Tchalévi Simple construit des péages partout, même sur des pistes rurales, il faut payer. Ainsi va le Gnassland.

trackback
September 25, 2023 11:06 pm

… [Trackback]

[…] Information on that Topic: icilome.com/2022/12/benin-le-smig-releve-de-30/ […]

trackback
January 17, 2024 7:54 am

… [Trackback]

[…] Find More Info here on that Topic: icilome.com/2022/12/benin-le-smig-releve-de-30/ […]

trackback

… [Trackback]

[…] Info on that Topic: icilome.com/2022/12/benin-le-smig-releve-de-30/ […]

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.