25 C
Canada
Saturday, February 24, 2024
Accueil ACTUALITES Diplomatie–Paris a-t-elle oublié Lomé ?

Diplomatie–Paris a-t-elle oublié Lomé ?

Depuis quelques semaines, la diplomatie française se fait intense, notamment auprès de ses partenaires francophones en Afrique. Abidjan, Alger, Rabat ou encore Dakar sont sillonnés par des délégations ministérielles françaises avec à la clé des décisions importantes. Mais aucun signe à l’horizon pour le Togo, pourtant très impliqué en matière de sécurité dans de la région ouest africaine.

Laissant de côté le Maroc et l’Algérie qui sont géographiquement éloignés de l’Afrique de l’ouest et de ses réalités sociales, politiques et sécuritaires, le ballet des autorités françaises dans cette partie du continent africain mérite quelques analyses.

Après la visite de Mme Catherine Colonna, ministre français des Affaires étrangères, à Abidjan les 9 et 10 Décembre passés, ce fût le tour de son collègue de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire d’y poser ses valises, neuf (09) jours après. Ces délégations françaises n’ont pas manqué de louer les bonnes relations entre leur pays et la Côte d’Ivoire en insistant sur la sécurité de l’Afrique occidentale face aux fléaux du terrorisme.

De même, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin a foulé le sol sénégalais ce mardi 20 Décembre 2022 pour, entre autres sujets, évoquer la situation sécuritaire de la zone ouest africaine.

En froid avec plusieurs Etats de l’Afrique francophone occidentale, notamment le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, les autorités françaises ont logiquement écarté ces nations de leur mission.

Cependant, le « black-out » manifesté à l’égard du Togo est ce qui étonne de nombreux observateurs. Jusqu’à présent, rien ne semble indiquer que Lomé se trouve dans l’agenda du gouvernement français pour d’éventuelles discussions et consultations directes.

Pourtant, le Togo qui a subi plusieurs attaques terroristes, est au cœur des réflexions régionales sur la sécurité. Par ailleurs, la France qui, sans doute, doit soutenir son partenaire ivoirien dans « l’affaire des 46 soldats » détenus au Mali, n’est pas sans savoir que le Togo fait office de médiateur officiel dans ce dossier.

En plus du volet sécuritaire, autant Dakar qu’Abidjan ont bénéficié de retombées intéressantes : financement du projet de métro à Abidjan, révision de la durée de délivrance des titres de séjour pour les Sénégalais. Les Togolais souhaiteraient de même recevoir des « bouffées d’air » similaires qui, certainement, allègeront un tant soit peu leur misère, même si on sait les populations ne bénéficient presque pas de ces aides.

7 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
7 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ali Terko56
Ali Terko56
December 21, 2022 12:08 pm

Que la France oublie le Togo ou mieux toute l’Afrique, c’est ce dont je rêve. Que ces hypocrites de yovos aillent se faire pendre ailleurs !

Agon Picdagou
December 21, 2022 5:51 pm

Tu ne sais pas que Faure entend voler de ses propres ailes, depuis un certain temps? Et ne compter que sur Poutine!

Là-bas Lomé
December 21, 2022 7:44 pm
Reply to  Agon Picdagou

Faure le dictateur maintenu en place par la junte française entend voler de ses propres ailes? hihihi. Les enfants rient, déviwo le dou ayi molou !!! hihihi

Adolph Dagan
December 22, 2022 8:48 am

Que la France abandonne tous les pays Africains .

Que les pays Africains se prennent en charge .

Nous allons mieux reflechir a creer ,a developer…et a tisser des relations gagnant-gagnant avec les autres pays .

Mike
Mike
December 22, 2022 1:10 pm

Le Togo ne fait pas la priorité de la France en ce moment .La France attend encore 2 Ans pour courtiser le Togo afin que ce dernier n´emboite pas les la direction du BF . Poue l´instant la C.I et le Sénégal fait peur á la France. Ca peut bascule en tout moment . hiiii

Yayi
Yayi
December 23, 2022 7:05 am

L’article ne nous informe de rien, mais fait des suppositions comme le ferait un citoyen lambda. Bref, c’est un article creux. La France ne peut jamais lâcher le régime togolais, pour les nombreux services rendus et à rendre.

habame habame
December 26, 2022 12:38 am

C est que la France suit avec une attention paticuliere le process de Dadis Camara de Guinee. En addition, depuis que le Togo et le Gabon se sont joints au CommonWealth sans consulter Paris, ce zele de Lome qui croise parfois le chemin de la diplomacie de Paris… oh lala… On a dit au Togo de rabaisser un peut son zele vers le Tchad (Goukouni Waddeye et Eyadema..vous vous rappelez), de s’ effacer de ce dossier de Sahara (Niger, Faso, Mali). …. C est un serpent qui ira mordre sa propre queue.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.