25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Que cache la libération des 49 mercenaires ivoiriens ?

Que cache la libération des 49 mercenaires ivoiriens ?

Nouvelle édition de l’émission “La Voix du Peuple” sur la radio Avuleté. Les invités du confrère Amos Sylvain décryptent l’actualité sociopolitique de la sous région, notamment la libération des 49 soldats ivoiriens.

Débat panafricain

Que cache la libération des 49 mercenaires ivoiriens condamnés par la Justice malienne mais graciés par le Président Assimi Goïta ?

Invités

1- Adama Coulibaly Président APP Burkindi au Burkina

2- Akissi Nguessan, Diaspora africaine de Belgique

3- Che Lawson-Hellu, Diaspora Togolaise, Coditogo

4- Adama Touré, Membre de l’association État de l’Union, Suisse

Sylvain Amos

Journaliste, Présentateur de “Fenêtre sur l’Afrique”

Radio Kanal K, Aarau

Suisse

Tel: 0041 79 641 60 50

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Amegan
Amegan
January 11, 2023 5:53 pm

Ce ne sont pas de Mercenaires, ce sont des soldats au nom de l’ONU:
CE sont des plans politiques mal calculer par ce petit militaire parachuté par les russes pour chasser les francais qui sont la cause. Cette jointe croyait pouvoir arriver á leur fin, mais malheureusement leurs calcul ont été fauchés. Et ils sont rentrer dans un petrain et ne savent plus quel argument utilisé pour liberer ces militaires. Alors il fallait passer par ce soit disant condamnation et ensuite la grace Présidentielle. Sinon le dossier était vide de charge contre ces militaires.

Alors on s’arrete ici “basta”

Lada
Lada
January 11, 2023 10:34 pm

Ça ne cache rien.
Que les faux panafricains ouvrent bien les oeils ( yeux). Arretez d’être utiliser.
Cette libération montre clairement la vraies face de GOITA.
C’est la même copie que les présidents existants sauf qu’au Mali ce bandit-arriviste et assoiffé de pouvoir a un stylo de CV couleur rouge à la place du bleu

Last edited 1 year ago by Lada

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.