25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES Ghana-Agression du journaliste Abubakari Sadiq Gariba, deux personnes condamnés

Ghana-Agression du journaliste Abubakari Sadiq Gariba, deux personnes condamnés

Le tribunal de Tamale au Ghana a condamné deux personnes mercredi, pour avoir agressé un homme de média.

Le 3 Mai dernier, deux individus ont agressé physiquement Abubakari Sadiq Gariba de Dagbon FM, une radio basée à Tamale dans le nord du Ghana. Le présentateur était en direct à l’antenne animant une émission.

Six jours plus tard, le 8 Mai 2023, deux suspects, Iddrisu Hardi alias Pagaaza et Mumuni Osman, sont arrêtés par la police qui avait ouvert une enquête après l’agression du présentateur radio.

Au cours de leur comparution lundi devant le tribunal de district de Tamale, « sous les chefs d’accusation de conspiration en vue de commettre un crime, d’agression, d’entrée illégale et de menace de mort », selon la Police ghanéenne.

« Les deux accusés ont plaidé coupable des quatre chefs d’accusation et ont été reconnus coupables sur leur propre plaidoyer, puis condamnés à une amende de trois mille six cent Ghana Cedis (GH₵3,600.00) ou, à défaut, à une peine privative de liberté de 18 mois de travaux forcés. A la suite de ces condamnations, les deux personnes ont dûment payé leurs amendes à la Cour », a souligné l’institution.

Selon le dernier classement de l’ONG Reporter sans frontier (RSF) sur la liberté de la presse dans le monde, le pays de Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a perdu deux places par rapport à 2022, passant de la 60e place à la 62e place sur 180 Etats.

Par Mawuédem Akotoh

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.