25 C
Canada
Monday, April 22, 2024
Accueil ACTUALITES Afrique-La formule de Dr Spieker pour mettre fin aux conflits liés à...

Afrique-La formule de Dr Spieker pour mettre fin aux conflits liés à la limitation de mandat présidentiel

Ce qui se passe dans les pays africains francophones à l’approche de chaque élection présidentielle et comme il en est le cas au Sénégal, ne m´étonne pas du tout. Je voudrais parler de conflits relatifs  aux mandats présidentiels avec l’astuce de révision constitutionnelle pour remettre le compteur à zéro. Heureusement que le président Macky Sall, lui, a pu résister à cette tentation du troisième mandat malgré le feu vert du Conseil constitutionnel sénégalais.

La Constitution sénégalaise est claire: « Nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs » si on peut le paraphraser ainsi. Qu´on révise la Constitution au cours du premier mandat ou pas, le premier mandat exercé est un mandat consommé et doit être décompté du nombre de mandats que la Constitution autorise, autrement dit deux mandats au plus. Malheureusement le Conseil constitutionnel sénégalais a donné gage au président Macky Sall de briguer un autre mandat, c´est-à-dire le troisième mandat pour la raison infondée que c´est au cours du premier mandat que la révision constitutionnelle a été intervenue et pour cette raison, il est considéré comme un nouveau candidat n’ayant jamais exercé un mandat présidentiel et on lui autorise de faire un autre mandat alors que la Constitution ne le lui permet plus. Quelle honte pour les juristes africains formés en France ou dans leurs pays respectif dans le système français!

Pour ce qui nous concerne au Togo, j’ai suggéré depuis 2015 le changement de notre système politique qui est calqué sur le système français et nous pollue la vie politique, pour adopter le système parlementaire afin de mettre fin à cette crise politique issue de limitation de mandat présidentiel.

Il faut reconnaître que cette crise réside dans ce système présidentiel emprunté au système français qu’il faut absolument abandonner pour prendre une autre voie, la voie de l’espoir et de la cohésion sociale.

Avec le système parlementaire prôné ou suggéré,  tous les pouvoirs (politique, militaire et économique) reviendraient au Premier ministre ou Chancelier selon que la nouvelle Constitution qui est suggérée, prévoit l’appellation du Premier ministre ou du Chancelier.

Le président de la république, lui,  serait désormais élu par les représentants du peuple (députés) et les représentants des régions (sénateurs) réunis en assemblée extraordinaire. Ce dernier disposerait d´un pouvoir honorifique à qui on présenterait les lettres de créance des ambassadeurs accrédités dans notre pays. Il aurait aussi le pouvoir de promulguer les lois votées par les députés et de nommer les ministres qui lui seront proposés par le Premier ministre ou le Chancelier au moment de la formation du gouvernement,  sans qu´il puisse s´opposer à leur nomination.

Voilà comment nous pouvons sortir des conflits socio-politiques dans notre pays, liés aux mandats présidentiels que le système présidentiel à la française nous cause en Afrique francophone. Cette suggestion, c’est depuis 2015 que je la formule.

 Dr. Christian SPIEKER

 Président de GERMANY IS BACK

3 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
3 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
July 6, 2023 2:18 pm

hahahahahaha, ce “woobi” est revenu encore , tu ne nous apprend rien de nouveau….
Tu n’es le premier ni le second etc… à suggérer cela , tu ne fais que répéter ce qui faisait l’épine dorsale de la constitution de 92 que Eyadema a pris la peine de nettoyer rapidement à la suite de nos premiers boycottes ….
Aller basta , concentre toi sur ton “german is back” et surtout garde le là-bas dans ton germany

Malhonnête
Malhonnête
July 6, 2023 5:43 pm
Reply to  Boom

Est ce que la Constitution de 92 a prévu le régime parlementaire au Togo comme tu l’affirmes ici ? Même si tu hais monsieur Spieker par aigreur ce qui est votre caractéristiques à ANC, il faut être sincère et pas malhonnête envers ce qu’il dit, juste par la haine et aigreur discrédit. Tu penses que c’est en haïssant Spieker que ANC redeviendra le grand parti et chef de fil de l’opposition ? C’est fini pour vous. Vous êtes fini.

Boom
Boom
July 7, 2023 2:27 am
Reply to  Malhonnête

Je m’attendais à ta réaction hahahahah
Espèce de bouffon , est ce que tu sais lire?
Je ne hais ton “woobi” de spieker .
Ce que je dis à propos de ton vicieux femmelette a quel rapport avec l’ANC ?
Si c’était finis pour l’ANC comme tu l’avances les moutons d’hier qui vous ont vendu pour accuser les autres ne sauraient retournés aller les voir de nouveau.
Pour ton gouverne dit à ton oncle Spieker de continuer à vivre aisement sous la coupole de sa femme et qu’il nous laisse mener la lutte jusqu’à sa fin; Nous au Togo , nous sommes au four et au moulin et ce n’est pas quelqu’un qui vit aisément dans un autre pays qui en restant à distance qui va nous suggérer des choses que nous connaissons déjà et que tous les partis politiques ont toujours prôné quand Eyadema avait “dépoussiéré” la constitution avec son ton mentor Agbéyomé.
Le régime qui était dans la constitution de 90 que le peuple avait voté massivement à plus de 95% était un régime parlementaire donc le président de la république n’avait presque plus de pouvoir et le même président n’avait droit qu’à DEUX mandats seulement et si il est élu dans la transparence et librement par le peuple à travers les urnes .

Ton oncle Spieker était où en 90? DOnc il ne nous apprend rien

Last edited 9 months ago by Boom

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.