25 C
Canada
Saturday, February 24, 2024
Accueil ACTUALITES La FIFA 2023 (F) démarre malgré une fusillade

La FIFA 2023 (F) démarre malgré une fusillade

La FIFA a donné son feu vert pour que le match d’ouverture de la Coupe du monde féminine à Auckland se déroule comme prévu, malgré une fusillade qui a fait trois morts ce jeudi 20 juillet 2023, à Auckland/Tamaki Makaurau, Aotearoa en Nouvelle-Zélande.

L’un des pays hôtes, la Nouvelle-Zélande a démarré le premier match contre la Norvège à Eden Park ce jeudi à 8h00 GMT. La police néo-zélandaise a affirmé que c’était un “incident isolé”, précisant qu’il ne pose aucun risque pour la sécurité nationale, garantissant que le match peut se dérouler en toute sécurité.

Dans un communiqué, la FIFA a adressé “ses plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes qui ont perdu la vie”. L’instance dirigeante du football mondiale a immédiatement pris contact avec les autorités d’Aotearoa en Nouvelle-Zélande et une communication continue avec les équipes participantes a confirmé que l’incident n’était pas lié aux opérations de football, permettant ainsi au match d’ouverture de se dérouler sans retard.

Le Premier ministre néo-zélandais, Chris Hipkins a également souligné la neutralisation rapide de la menace, donnant la priorité à la sécurité des Néo-Zélandais et des visiteurs pendant le tournoi.

Pour rappel, seules quatre nations africaines prennent part à cette 9e édition de la Coupe du monde féminine. Il s’agit de l’Afrique du Sud, du Maroc, de la Zambie et du Nigeria.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.