25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Qui est Evgueni Prigojine ? D´où vient le nom Wagner dont la...

Qui est Evgueni Prigojine ? D´où vient le nom Wagner dont la dissolution signifierait un grand problème de sécurité pour la Russie ?

Ce n´est plus un secret pour personne qu´entre le président russe Wladimir Poutine et le groupe Wagner il existe une liaison dangereuse des plus mystérieuses. C´est pourquoi l´expert politique allemand, Joachim Krause, essaie de décoder le complexe réseau en apportant un peu plus de lumière dans cet imbroglio de la politique du Kremlin. Pour l´expert, la dissolution de cette armée de mercenaires aura de fatales conséquences sur la population russe.

Qui est Evgueni Prigojine et quelle influence a-t-il sur le président Poutine et sur la politique russe?

Evgueni Prigojine, 62 ans, est un homme d´affaires originaire de St. Petersburg. À l´époque de l´Union Soviétique il avait dû faire la prison pendant 13 ans pour vol et banditisme. Dans les années ´90, dans sa ville natale, il était très actif dans la restauration et dans les jeux de hasard. À partir de l´année 2000, à l´aide de la protection de Wladimir Poutine, avec sa firme Konkord, il devint riche grâce à plusieurs commandes de l´état russe. En sa qualité d´homme d´affaires il avait des méthodes brutales vis-àvis de ses concurrents. Il est recherché par la justice américaine pour avoir eu à influencer activement le scrutin présidentiel dans ce pays en 2016 en faveur de Donald Trump. En 2013 il devint le chef d´une firme avec comme champ d´activités des services militaires privés; c´était le groupe Wagner. Pendant longtemps il s´y était fait discret, mais en réalité il était celui qui tirait les ficelles pour les interventions à l´étranger du groupe de mercenaires. Il utilisa son influence pour favoriser des hommes d´affaires qui étaient sous son autorité, dans l´exploitation des richesses du sous-sol en Afrique, par exemple. Prigojine devint ouvertement chef du groupe Wagner en 2022 et n´hésita pas à aller dans les prisons russes pour recruter des prisonniers en leur promettant la liberté s´ils acceptaient de combattre pour au moins 6 mois en Ukraine pour le compte de son groupe de mercenaires. Selon New York Times il réussit ainsi à recruter à peu près 40 000 prisonniers qui étaient en majorité déployés dans les combats de rue, autour de la ville de Bakhmout, par exemple.

Pourquoi Prigojine est-il perçu comme une menace pour Poutine? Quelles conséquences pourraient avoir leurs relations?

Le relatif succès de ses combattants dans la reprise de la ville de Bakhmout où beaucoup de ses „prisonniers“ ont trouvé la mort l´avait amené à critiquer les déficits dans le commandement militaire russe, et surtout les critiques portées contre le ministre de la défense russe Schoigu et le chef d´état-major Gerassimow ressemblaient à une humiliation de ces derniers. Poutine avait toléré ces excès jusqu´à un certain niveau, mais quand Prigojine avait continué ses critiques en s´attaquant à l´essence même de la guerre et au bien fondé de celle-ci, pour Wladimir Poutine la coupe était pleine et considérait désormais que Prigojine avait dépassé les bornes. Rappelons que Prigojine, en sa qualité d´un protégé de Poutine était devenu riche et en retour le président russe avait profité du fait que le chef de Wagner fasse la sale besogne qu´aucun autre n´aurait accepté de faire. Le 13 juin 2023 le ministre de la défense, Schoigu, à l´instigation de Poutine, décida que le reste du groupe Wagner soit dissout et reversé dans les forces régulières russes. C´est cette décision qui poussa Prigojine le 24 juin à occuper le quartier général de l´armée russe à Rostov en Ukraine et à entreprendre sa marche désespérée vers Moscou. Cette occupation du quartier général avait permis à Prigojine et au reste de son groupe de mercenaires de fuir vers la Biélorussie.

Comment est né le groupe Wagner? D´où viennent ses mercenaires? Quel est son but et pourquoi Poutine tolère-t-il son existence, bien qu´il soit officiellement interdit en Russie?

Jusqu´au début de la guerre en Ukraine les membres du groupe Wagner étaient majoritairement constitués d´anciens militaires de différents grades de l´armée régulière russe. On estime que jusqu´en 2022 5000 à 10 000 de ses anciens militaires avaient signé des contrats avec la firme Wagner. Sur leur motivation on ne peut que spéculer. Pour certains d´entre eux c´était le plaisir pour l´aventure, pour d´autres c´était la soif de la violence et le manque de perspectives. Parmi eux pourtant il y avait beaucoup qui étaient idéologiquement motivés. On y trouve des nationalistes russes, nostalgiques de l´ex-URSS, des extrémistes de droite et des néo-nazis. Avec le recrutement de combattants dans les prisons à partir de l´été 2022 la configuration du groupe avait radicalement changé. Si les affirmations de Prigojine selon lesquelles le groupe Wagner compterait aujourd´hui à peu près 25 000 combattants, sont vraies, alors cela voudrait dire que les anciens prisonniers seraient en grand nombre. Ce chiffre est-il vrai? Combien de combattants rejoindront-t-ils les rangs de l´armée russe? Combien suivront-ils leur chef en Biélorussie et combien retourneront-t-ils à la vie privée? À ces questions personne ne peut actuellement répondre avec précision.

Le groupe Wagner est une firme créée en 2012 à St. Petersburg et chargée des services militaires privés. Elle était financée et équipée par le ministère russe de la défense pour lequel le groupe menait des missions. L´ancien officier de l´armée russe, Dmitri Utkin, un grand fan d´un certain Adolf Hitler, y avait joué un grand rôle. Son nom de guerre était „Wagner“, en souvenir de Richard Wagner, grand musicien et compositeur allemand qu´adorait Hitler. De cet officier vient le nom „Wagner“ donné au groupe de mercenaires. Quel rôle le restaurateur en chef Evgueni Prigojine avait-il joué dans les premiers moments de l´existence du groupe? Personne ne peut le dire avec exactitude.

Que ce soit en Syrie où les mercenaires de Wagner opèrent depuis 2015, en Lybie depuis 2017, ou en Afrique noire comme en Centrafrique, au Soudan ou au Mali, le groupe est connu pour sa brutalité, pour son caractère impitoyable, mais aussi pour son efficacité. Du point de vue du droit de telles firmes sont interdites en Russie. Suspendue jusqu´à présent par Wladimr Poutine, la loi d´interdiction du groupe peut à tout moment devenir effective, comme cela pourrait être le cas aujourd´hui. Que deviendraient alors tous ses membres dont surtout plusieurs anciens prisonniers? C´est la question que se pose notre expert qui craint une grande menace sur la sécurité de la Russie.

Samari Tchadjobo

Bibliographie: Focus-online (Magazine allemand d´informations)

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.