25 C
Canada
Tuesday, May 21, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Pascal Bodjona ou le « menuisier qui continue de scier son bois...

Togo-Pascal Bodjona ou le « menuisier qui continue de scier son bois »

Pascal Bodjona n’est plus à présenter. Depuis sa sortie de prison, l’ancien ministre en charge de l’Administration territoriale se fait discret. Ses apparitions en public aux côtés de ses « amis » du régime, font toujours polémiques.

La semaine dernière, c’était à Kara que l’homme a été aperçu, à l’occasion de l’édition 2023 des Evala. Dans une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, on peut voir Pascal Bodjona et Gilbert Bawara, marchant main dans la main, tels des amis pour la vie. Dans une autre, l’ancien ministre a été vu en train de faire sa révérence à Mme le Premier ministre, Victoire Tomegah Dogbé.

Sur la toile, les commentaires allaient dans tous les sens. Pendant que certains parlent d’un retour de l’enfant prodige, d’autres se versent dans des critiques. « C’est de la politique, n’y mettez pas du cœur », tranche un internaute averti.

L’activiste Fovi Katakou, lui, voit dans cette mise en scène, un message au peuple togolais. « Le message est clair : Chez nous il ne peut y avoir de division. Car les gens n’ont pas été éduqués à voler de leurs propres ailes. Sans le tuteur, il ne peut  rien. Il va toujours avoir peur de son propre ombre. Il peut se fâcher, avec le temps, il va revenir. Car il ne retrouve que leur sérénité, assurance que dans le RPT-UNIR. Tout acte de disgrâce, va simplement être vécu comme une punition d’une faute qu’on aurait commise sans le savoir. Et quand l’enfant puni se comporte bien, le papa connaissant la fragilité de son fils ou fille, va le reprendre quand il peut encore servir à avoir quelques gains politiques », a-t-il analysé.

Faut-il le rappeler. Ce n’est pas la première fois que l’ancien ministre Bodjona se montre en public aux côtés de ses « amis » du régime. Le 03 mai 2020, l’homme a été aux premières loges lors de la cérémonie de prestation de serment de Faure Gnassingbé pour son quatrième mandat.

Poursuivi par la justice togolaise pour une affaire présumée d’escroquerie, l’ancien ministre et bras droit du président Faure Gnassingbé, n’a pas encore signé son retour sur la scène politique. Depuis sa sortie de prison, certains Togolais, épris d’alternance politique au sommet de l’Etat, avaient nourri l’espoir de le voir comme le héro pouvant libérer le pays des griffes du régime. Mais tel l’enfant prodige, Pascal Akoussoulèlou Bodjona a plutôt préféré regagner « la maison de son père ». Depuis, toutes ses apparitions aux côtés de ses camarades du régime, suscitent des polémiques.

« Tout comme on ne peut interdire à un menuisier de scier son bois, personne ne peut empêcher Pascal Bodjona de faire la politique. Je n’ai pas de rides, je n’ai pas une tête blanche et Dieu merci je jouis d’une excellente santé, je suis donc loin de prendre ma retraite politique… J’entends poursuivre mon action politique dans la dignité », avait déclaré Pascal Bodjona le 23 juillet 2014 lors de sa conférence de presse après sa sortie de prison. Visiblement, ce sont les Togolais qui ne l’avaient pas bien compris.

6 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
6 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
July 18, 2023 2:34 pm

je ne fais que rire quand je pense qu’il y quelques années passées juste après sa sortie de prison, certains togolais qui sont dans la dmk-dmp à l’image de Aviyomé , voyaient le ventripotent comme pouvant être le sauveur du Togo mais un autre comme aviyomé ne le voyait pas cet oeil donc il a sollicité l’aide de son père spirituel pour la manœuvre et beaucoup aveuglement s’y sont joint et quand moi je donnaissais cela on me traitait de tous les noms et voilà le temps m’a donné raison….. Bientôt Aviyo reviendra au bercail bleu-blanc pour y retrouver sa place .
A l’investiture de Fraude de 2015 aviyomé y était et cette année c’est notre ventripotent national après sa calvaire punitive y est allé ….
Et il n’y pas longtemps on voulait nous vendre encore un autre produit en disgrâce en la personne de cette dame qui vient de créer son parti politique mais diantre qu’est ce qui arrive à nous les togolais?
Vous pensez toute personne en disgrâce de la maison unir-rpt qui est égale à la dmk-dmp (une sorte de transfuge de leurre pour nous panipuler ) est la meilleure?

La lutte continue et seuls les esprits avisés comprendront et comprennent

Claudia D. Miles
Claudia D. Miles
July 18, 2023 2:57 pm
Reply to  Boom

My pay at least *****/day.My co-worker says me!I’m really amazed because you really help people to have ideas how to earn money. Thank you for your ideas and I hope that you’ll achieve more and js receive more blessings. I admire your Website I hope you will notice me & I hope I can also win your 

.

.

.

paypal giveaway=======> https://dailypay7.blogspot.com/  

Last edited 10 months ago by Claudia D. Miles
El Niño
El Niño
July 18, 2023 3:01 pm

Quand on rentre dans la secte satanique Rpt_Unir, on ne peut plus ressortir libre.

Bawara vient certainement chercher Pascal Bodjona pour préparer les prochaines élections truquées. Mais, Bodjona doit faire extrêmement attention a la Vache qui Rit.

Le même Gilbert Bawara était l’ami de Toussaint Maldoulba ou d’un certain Felix Katanga. La suite, on la connait.

Ali Bongo
Ali Bongo
July 18, 2023 3:25 pm

La biche ne se fâche pas avec la rivière. Elle peut faire semblant de s’en aller; mais reviendra tôt ou tard y boire.

Là-bas Lomé
July 18, 2023 11:55 pm
Reply to  Ali Bongo

Très beau dicton !!! Le Togo est un pays intriguant, un pays bizarre même. Mais on s’en sortira comme les maliens !!!

Kombaté
Kombaté
July 18, 2023 4:43 pm

Pascal Bodjona sera le futur président du Togo un faux pas risque de le mettre hors du camp.pour le moment l étude de Mey comme président est encore sur la table.Ici à unir nous avons
Des branches et ces branches sont énormes

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.