25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Afrique-Akinwumi Adesina appelle les diplômés à être des acteurs du changement

Afrique-Akinwumi Adesina appelle les diplômés à être des acteurs du changement

Les diplômés de l’Executive MBA de la Saïd Business School de l’université d’Oxford ont reçu vendredi des conseils avisés du président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi Adesina.

Dans son discours prononcé à l’occasion de la remise des diplômes 2023 de l’école de commerce, M. Adesina a appelé les diplômés à utiliser les compétences et les connaissances qu’ils ont acquises pour relever certains des défis mondiaux les plus pressants, notamment le changement climatique et la lutte pour l’éradication de la faim dans le monde. « Il est inacceptable que plus de 2,3 milliards de personnes dans le monde souffrent de la faim chaque jour », a-t-il dénoncé.

« Promotion de 2023, je vois en vous des bâtisseurs et des porteurs d’espoir. Vous avez été bien préparés pour vous lancer dans ce monde et être des acteurs du changement, a déclaré M. Adesina. Vous avez reçu une éducation de classe mondiale. Vous êtes prêts, et le monde vous attend. ».

M. Adesina a estimé qu’il est nécessaire de tirer les leçons de la crise du Covid-19 afin de garantir une meilleure préparation aux futures pandémies et veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte en matière d’accès à des soins de santé abordables.

Encourageant les diplômés à mettre en œuvre des idées et des solutions innovantes, il a souligné la nécessité d’aider à répondre aux besoins des 940 millions de personnes dans le monde qui vivent sans électricité, des trois milliards de personnes qui ne disposent pas d’énergie de cuisson propre, des deux milliards de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable et des 4,5 milliards de personnes qui n’ont pas accès à des services d’assainissement.

Il a également mis l’accent sur les 1,7 milliard de personnes qui n’ont pas accès aux services financiers de base, au crédit, à l’épargne, aux paiements ou à l’assurance, tout en insistant sur la nécessité de construire un monde meilleur pour les 244 millions d’enfants non scolarisés, dont 129 millions de filles.

« Leur rêve, a déclaré le président de la Banque africaine de développement, est d’être comme vous tous aujourd’hui, qui êtes diplômés après avoir bénéficié d’une éducation de classe mondiale. Mais ils ne pourront pas réaliser leur rêve, et notre monde ne pourra pas non plus réaliser notre rêve collectif d’un monde plus juste et plus équitable si nous ne donnons pas la priorité au financement des pays en développement pour accélérer le développement ».

Soumitra Dutta, doyen de Peter Moores et professeur de gestion à la Saïd Business School, a encouragé les membres de la promotion 2023 à rêver grand et à assumer les fonctions de leadership qui les attendent. « Nous voulons que vous deveniez de grands leaders qui façonneront l’avenir et auront un impact positif sur notre monde. Pour devenir un grand leader, il est très important que vous soyez inspirés et que vous rêviez grand, a-t-il dit. Grâce à vos rêves, vous élèverez le niveau d’aspiration des personnes qui vous entourent. Les gens seront enthousiasmés par ce que vous représentez et voudront participer à vos efforts. Vous serez un modèle pour votre entourage. »

Le professeur Alex Connock, spécialiste des médias et de l’intelligence artificielle (IA), a appelé la promotion 2023 à fixer les modalités et les conditions de ce qu’elle fera dans la vie et à en concevoir la stratégie. « Vous devez avoir confiance en vous pour faire des choix qui correspondent à votre vision de votre propre avenir », a-t-il conseillé avant d’ajouter : « Alors, je vous invite à lancer votre propre javelot avec confiance dans l’espace infini de l’avenir, dès aujourd’hui. Lancez-vous, faites la différence (changez les choses). Rassemblez ce monde fragmenté. N’acceptez pas une nouvelle guerre froide. Refusez le réchauffement climatique. Faites bouger les choses. »

M. Adesina a demandé aux nouveaux diplômés du MBA d’être altruistes et dévoués à la justice, à l’équité et à l’impartialité. Tout en les encourageant à promouvoir la transparence, l’inclusion, l’honnêteté et l’intégrité, il a insisté sur la détermination dont ils devront faire preuve pour ne pas se laisser entraîner par ce qu’il a appelé « l’attrait pervers de la cupidité insatiable des entreprises, qui a fait des ravages dans la vie de millions de personnes par le biais d’une comptabilité créative, de déclarations trompeuses sur l’évaluation des entreprises » et d’autres comportements contraires à l’éthique.

« Lorsque vous vous lancerez dans le monde des affaires, respectez les règles et les réglementations, a exhorté M. Adesina. Vous êtes tous très beaux dans vos costumes aujourd’hui. Continuez ainsi. Ne troquez pas vos costumes rayés pour des combinaisons orange. Faites des affaires en toute honnêteté. Évitez les ennuis. Fixez-vous des objectifs et tenez-vous-y. »

Le président de la Banque africaine de développement a encouragé les diplômés à nouer des alliances et des partenariats collectifs plutôt qu’à réussir individuellement. Il a fait à cet égard la comparaison avec le baobab africain et sa taille imposante. Il a rappelé que la seule façon que des individus puissent l’encercler était de joindre leurs mains autour de son énorme circonférence. Il les a encouragés à adopter l’approche du baobab et à travailler ensemble.

« Rien ne fonctionne mieux que le succès collectif, a assuré M. Adesina. Ne travaillez jamais seul… Vous avez la vie devant vous. Vivez-la pleinement. Vivez-la en soutenant les autres. Vivez-la en faisant de votre mieux pour améliorer la vie et les moyens de subsistance des gens dans le monde entier. Utilisez l’approche du baobab. »

Amy Major, directrice associée du programme MBA de la Saïd Businees School, a fait une belle promesse aux nouveaux diplômés du MBA : « Faites preuve de bonté envers vous-même et envers les autres. Vous vous êtes tous fixé des objectifs élevés, mais lorsque vous entrerez dans le monde réel, que vous ayez un emploi rémunéré ou que vous soyez à la recherche d’un emploi, que vous subissiez des pressions financières ou non, que vous retourniez dans votre famille ou que vous la quittiez, vous serez tous confrontés à différents types de défis et d’opportunités. Peu importe où la vie vous mène, vous possédez quelque chose qui ne pourra jamais vous être enlevé : votre MBA d’Oxford et la place qui vous revient en tant qu’Oxoniens. »

M. Adesina a évoqué la nécessité de réformer l’architecture financière mondiale. « L’architecture financière mondiale est un échec pour le développement dans le monde alors qu’elle est confrontée à de multiples défis mondiaux, a-t-il expliqué. L’architecture financière mondiale doit être réformée pour relever plus efficacement les défis mondiaux et accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations unies. »

« Les fonds de pension et les investisseurs institutionnels mondiaux, pour lesquels beaucoup d’entre vous travailleront, ont plus de 145 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Faites en sorte que ces vastes ressources soient utilisées dans l’intérêt de la collectivité, a-t-il demandé aux diplômés. Utilisez les compétences et les outils que vous avez acquis à Oxford pour contribuer à rendre notre monde meilleur pour tous. »

Le président de la Banque africaine de développement a conclu sa visite par une discussion en groupe et en tête-à-tête avec quelques-uns des nouveaux diplômés africains pour parler de leadership, de l’avenir et du développement de l’Afrique, ainsi que du rôle de la jeunesse.

Avec la BAD

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
KOFFI
KOFFI
September 13, 2023 12:12 pm

Je veux seulement et simplement dire ici qu aujourd hui en Afrique ce qu ‘ il nous faut pour mieux avancer c est des centres de recherche pour les ingenieurs de tout bord accompagnes’ d usines de Siderurgie ainsi Je veux demander a Mr Adesina de faire construire des centres de recherche dans les 4 regions de l Afrique ( Afrique de l ouest , du centre, de l est , du sud ) ou’ les ingenieurs seront loges’ et nourris et ont pour tache principales de faire des recherches sur comment des usines . Des recherches appliquées ou non theoriques d ou’ la necessite’ d avoir aussi des acieries a’ cote’ des centres de recherche .
Je sais que ceci coute des milliards mais nos Presidents ont ces miliards dans leur chambres ; que Mr Adesina leur demande de participer . La population de l Afrique augmente chaque annee’ et ok nous faut des usines . Nos amis des autres continents ne viendront pas le faire a notre place ; Je les connais tres bien alors pensons y

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.