25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo – Tribunal Militaire: Le procès contre le Général KADANGHA s'ouvre demain...

Togo – Tribunal Militaire: Le procès contre le Général KADANGHA s’ouvre demain lundi

Mis aux arrêts depuis plusieurs mois déjà, l’ancien Chef d’Etat-major des Forces Armées Togolaises (FAT), le Général KADANGHA Abalo Félix va comparaître ce lundi 23 Octobre 2023 devant la Chambre Criminelle du Tribunal Militaire pour notamment complicité d’assassinat, complicité au bon fonctionnement de la Justice et complot contre la sécurité intérieure de l’Etat.

C’est par le biais d’une correspondance, celle immatriculé N°038/PM/2023 en date du 16 Octobre 2023 du Procureur Militaire, adressée au Conseil du prévenu KADANGHA Abalo Félix, Général de Division, dans l’affaire Ministre Public contre SONGUINE Yendoukoa & autres, que la tenue de cette première audience du Tribunal militaire est rendue publique.

En effet, le Cabinet de Me AMEGANKPOE Yaovi, Avocat au Barreau de Lomé, accuse réception ce 17 Octobre 2023 de ladite lettre largement partagée sur les réseaux sociaux. On y apprend que « le Juge d’Instruction militaire a ordonné le renvoi devant la chambre criminelle du Tribunal Militaire des nommés SONGUINE Yendoukoa et autres » dans l’affaire Ministère Public contre ceux-ci.

Mais l’information capitale contenue dans cette correspondance est que l’ancien Chef d’Etat-major des FAT le « Général de Division KADANGHA Abalo, poursuivi pour complicité d’assassinat, complicité d’entrave au bon fonctionnement de la Justice et complot contre la sécurité intérieure de l’Etat » passera devant les juges dans cette audience qui « s’ouvre le lundi 23 Octobre 2023 à 08 heures à la Grande Salle des Audiences du Tribunal de Grande Instance de Lomé ».

Même si le courrier n’en fait pas cas précisément, beaucoup de personnes s’accordent à dire qu’entre autres sujets, celui de l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba, l’ex commandant du premier régiment de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR) des FAT, dans son propre bureau le 04 Mai 2020 au lendemain de la cérémonie de prestation de serment de l’actuel Chef d’Etat du Togo Faure Gnassingbé, sera élucidé durant ce procès.

10 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
10 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
FUGEE
FUGEE
October 22, 2023 7:14 pm

Pas claire cette affaire.
On nous jamais dit pourquoi il a été mis aux arrêts, chacun y va avec ses suppitaions.

Là-bas Lomé
October 23, 2023 12:40 am

On va maintenant savoir ce que le parrain Faure Dracula zieux hooonnn de hibou GNASSINGBE reproche au caporegime de la Kozah Nostra, Abalo Kadangha. Que le règlement de comptes au sein de la Kozah Nostra commence !!!

Ali Terko56
Ali Terko56
October 23, 2023 1:00 am

Le procès n’est pas ouvert au public. Dommage car j’aurais aimé voir ce criminel avec ses menottes ! Ce serait super si on pouvait lui trancher la tête sur la place publique au nom du peuple togolais !!!

K. Kofi FOLIKPO
K. Kofi FOLIKPO
October 23, 2023 3:49 am

Quel est ce Procès bidon pour Crimes (Complicité d’Assassinat) et pour Atteinte à la Sûreté interieure de l’État auquel on interdit l’accès aux Médias et au Public?
Dans tout pays au monde, et même dans les pires Républiques bananières, un Procès pour Crimes, doit être ouvert au moins aux Médias dans le but, non seulement d’informer le Public, mais surtout d’éduquer les Citoyennes et les Citoyens afin que de tels Crimes ne se reproduisent plus à l’avenir !!!
Au demeurant, à quand le Procès pour les Auteurs des Massacres de 2005 ayant coûté la vie à plus de 800 Citoyens togolais innocents selon un Rapport des Nations Unies?

K. Kofi FOLIKPO
http://www.pyramid-of-yewe.org

Fin analyste !
Fin analyste !
October 23, 2023 9:15 am

Tu vois comment vos raisonnements parfois sont loufoques. Faire référence aux rapports onusiens, institution d’ailleurs que vous décriez au Sahel pour son incapacité à ramener la paix.

L’ONU est une organisation paresseuse, laquelle souvent délègue ses enquêtes à des ONG pas crédibles et politisées sur le terrain pour servir de caution à des buts précis après, on pourrait citer H.R.W, Amnesty International avec le sénégalais Pierre Sané a été incapable de corroboré son rapport truffé d’inexactitudes grossières en 1998 sur le Togo disant qu’il y a eu des centaines de morts jetés en Mer avant, pendant et après les élections, en réalité document commandé par les opposants togolais pour décrédibiliser l’adversaire politique.D’ailleurs M.Sané à été refoulé à la frontière d’Aflao honteusement.

Il faut citer l’ONU dans le génocide rwandais en 1994 et d’autres faillites de cette organisation. Il faut pas la citer quand ça vous arrange. C’est une organisation qui a échoué en Amérique latine, en Haïti et d’autres encore même s’il faut saluer ses actions dans les Balkans après Sarajevo.

M. Kofi Folikpo, la justice militaire a ses règles surtout quand la sécurité du pays est en jeu, nous savons tous la volatilité sécuritaire sous régionale, on a pas besoin d’être expert pour le savoir. Vous recherchez du spectacle sur les réseaux sociaux.

Sauvages
Sauvages
October 23, 2023 10:46 am
Reply to  Fin analyste !

Je vais me ranger du même côté que toi quand il s’agit de la capacité des institutions internationales à dépister les causes, conséquences des événements qui gangrènent notre planète. Tout est biaisé en faveur de ceux qui tiennent les règnes du monde et leurs marionnettes placées ici et là. Eut égards à ce comportement voyou, s’il faut critiquer l’ONU et les autres institutions, ne devrions nous pas avoir l’honnêteté intellectuelle a le faire à tous égards?
Le régime criminel des grassingbe que tu soutiens bec et ongles ne se tape-il pas la poitrine en se référant à des enquêtes téléguidées de ces mêmes institutions quand elles semblent leur arranger? Remember “doing business “?
Ton sure point, celui des règles de la justice militaire est aussi malhonnête que le premier. Une justice militaire créée de toutes pièces pour une quelconque affaire de sûreté nationale a des règles? Dans ton âme et conscience, peux-tu affirmer qu’il y a une justice dans de ce pays de merde? S’il n’y a pas la justice pour la population togolaise, penses-tu vraiment que celle pour les militaires existerait?
Cessons la comédie!!!

Fin analyste !
Fin analyste !
October 23, 2023 1:27 pm
Reply to  Sauvages

Merci pour l’interpellation. La discussion c’est aussi des faits et non comme vous savez le faire en Afrique, l’irrationnel et la procrastination!!

Tout n’est pas mauvais dans le Management International si conclusion orientée pour un but non avoué. L’ONU a échoué comme la SDN, c’est un euphémisme.
Pour le reste débattez et concluez comme vous savez le faire avec vos arguments de bars du Togo. Heureusement que d’autres comptriotes sont lucides et se posent les vraies questions!!

Belphegor
Belphegor
October 23, 2023 12:29 pm

Clap de fin sur la carrière d’un serviteur zélé du système qui croyait à tort que sa loyauté aveugle, sa proximité et la confiance que lui accordait Faure le rendaient intouchable….Beaucoup (civils et militaires) ont connu le même sort avant lui mais personne ne veut en tirer de leçons car tout celui qui entre dans les bonnes grâces de FEG croit à tort que ça n’arrive qu’aux autres leurres par le statut temporaire de “puissant et intouchable” qu’ils croient immuables.
Ils finiront tôt ou tard par comprendre qu’ils ne sont que des pions et fusibles que le Prince utilise et se débarrasse sans états d’âme au gré des circonstances rien de plus.

Tony
Tony
October 23, 2023 8:38 pm

Un ancien de la milice criminel des Eyedama ce fameux general a sa main plein de sang des togolais il doit etre juger au meme titre que son parrain le jeune doyen president a vie Faure…

boukari_Ali78
boukari_Ali78
October 25, 2023 5:59 am

Ce général de pacotille a causé de beaucoup de souffrances aux pauvres gens. Que la justice des hommes lui soit impitoyable. Eh oui, parfois on paie ses crimes avant de rejoindre les enfers.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.