25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Faits divers – Le meurtrier de Georges Floyd, poignardé en prison

Faits divers – Le meurtrier de Georges Floyd, poignardé en prison

Derek Chauvin, le policier responsable de la mort – de l’Afro-américain – George Floyd a été poignardé et blessé dans une prison fédérale du sud-ouest des États-Unis.

L’information est donnée vendredi soir par le New York Times. Derek Chauvin est un ex-agent chevronné de la police de Minneapolis.

Le 25 mai 2020, ce policier était resté agenouillé pendant près de dix minutes sur le cou de George Floyd, âgé de 46 ans, dans une indifférence totale aux râles de la victime, agonisant. Deux autres policiers avaient aidé à le maintenir au sol. La scène est filmée puis postée sur les réseaux sociaux par des passants, choqués.

Derek Chauvin a été reconnu coupable de meurtre par la justice du Minnesota – à l’issue d’un procès très suivi en 2021 – puis condamné à 22 ans et demi de détention.

La Cour suprême des Etats-Unis a rejeté la semaine dernière l’appel de Derek Chauvin contre cette condamnation.

L’ancien policier demandait l’annulation de la sentence, au motif que l’extrême médiatisation du dossier et le risque d’émeutes l’avaient privé d’un procès « équitable ».

Derek Chauvin a par ailleurs plaidé coupable de « violations des droits civiques » de George Floyd devant un juge fédéral et écopé en 2022 d’une autre peine, de 21 ans de prison.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Agon Picdagou
November 25, 2023 4:38 pm

Ce n’est pas trop tôt! Apparemment, le poignard n’a pas bien visé: le coeur par exemple!Ce n’est que partie remise sans doute.
Asta la vista,, assassin de George Floyd !

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.